Aller au contenu

Aller au sous-menu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Français

Qu’enseigne réellement la Bible ?

 APPENDICE

Comment identifier “ Babylone la Grande ”

Comment identifier “ Babylone la Grande ”

LE LIVRE de la Révélation contient des expressions qui ne sont pas à prendre au sens littéral (Révélation 1:1). Par exemple, il parle d’une femme qui porte le nom de “ Babylone la Grande ” écrit sur son front. Il dit qu’elle est assise sur “ des foules, et des nations ”. (Révélation 17:1, 5, 15.) Puisque c’est quelque chose qu’aucune femme ne pourrait faire, Babylone la Grande est forcément une femme symbolique. Que représente donc cette prostituée symbolique ?

Révélation 17:18 décrit la même femme symbolique comme “ la grande ville qui a un royaume sur les rois de la terre ”. Le terme “ ville ” fait référence à un groupe organisé. Étant donné que cette “ grande ville ” exerce un pouvoir sur  “ les rois de la terre ”, la femme appelée Babylone la Grande doit être une organisation influente, d’envergure internationale. On peut à juste titre la qualifier d’empire universel. Quelle sorte d’empire ? Un empire religieux. Notez quelques passages du livre de la Révélation qui amènent à cette conclusion.

Un empire peut être politique, commercial ou religieux. La femme appelée Babylone la Grande n’est pas un empire politique, car la Parole de Dieu déclare que “ les rois de la terre ”, autrement dit les éléments politiques du monde, “ ont commis la fornication ” avec elle. Elle a commis la fornication en concluant des alliances avec les dirigeants de la terre ; cela explique qu’elle soit appelée “ la grande prostituée ”. — Révélation 17:1, 2 ; Jacques 4:4.

Babylone la Grande ne peut pas être un empire commercial, car les ‘ marchands de la terre ’, qui représentent les éléments commerciaux, seront dans le deuil lorsqu’elle sera détruite. Tant les rois que les marchands la regarderont “ à distance ”. (Révélation 18:3, 9, 10, 15-17.) Il est logique d’en conclure que Babylone la Grande n’est ni un empire politique, ni un empire commercial, mais un empire religieux.

La nature religieuse de Babylone la Grande est confirmée par la déclaration selon laquelle elle égare toutes les nations au moyen de ses “ pratiques spirites ”. (Révélation 18:23.) Toutes les formes de spiritisme ayant un caractère religieux et étant inspirées par les démons, il n’est pas étonnant que la Bible appelle Babylone la Grande “ une demeure de démons ”. (Révélation 18:2 ; Deutéronome 18:10-12.) La Parole de Dieu indique également que cet empire s’oppose activement à la vraie religion, en persécutant les “ prophètes ” et les “ saints ”. (Révélation 18:24.) D’ailleurs, Babylone la Grande éprouve une haine tellement profonde pour la vraie religion qu’elle persécute violemment, et même assassine, les “ témoins de Jésus ”. (Révélation 17:6.) En résumé, la femme appelée Babylone la Grande représente manifestement l’empire universel de la fausse religion, qui réunit toutes les religions opposées à Jéhovah Dieu.