Un désir humain normal : une vie de famille heureuse.

1-4. De quelles façons les humains essaient-​ils de trouver la paix et le bonheur ? Qu’en résulte-​t-​il ?

QUI ne veut pas être heureux ? Qui ne veut pas d’une bonne santé et d’une longue vie ? Qui ne souhaite pas la paix et la sécurité ? Ce sont là les désirs normaux de tout humain. Hélas ! la réalité est souvent contraire à nos aspirations. Le monde actuel souffre terriblement : sur la terre entière, catastrophes, malheurs, guerres, maladies, crimes et injustices augmentent sans cesse. Comment donc trouver la paix et le bonheur ?

2 Ceux qui se disent pragmatiques et réalistes estiment que le bonheur passe par la richesse. Ils pensent que l’argent est la meilleure des protections, que grâce à lui on peut mener une existence confortable sans s’inquiéter de la nourriture et du logement. L’argent procure indéniablement une certaine protection et certains avantages. Mais le plus important dans la vie est-​il vraiment la richesse ? L’argent offre-​t-​il une protection durable ? La sécurité matérielle est-​elle fiable ? Tant de fortunes ont été anéanties en un instant par une faillite, une crise économique, un crime, un acte de violence, une guerre ou une catastrophe ! On ne compte plus les drames de ce genre.

3 D’autres courent après la célébrité ou une position. Selon eux, quand on devient quelqu’un, on domine les autres et on gagne leur admiration. Cependant, quel que soit le degré de réussite atteint, on doit admettre que tout peut changer très vite et qu’on peut perdre sa situation du jour au lendemain. La satisfaction qu’engendre la gloire est de courte durée. Et puis, quand une personne meurt, sa gloire meurt avec elle.

4 Beaucoup pensent aussi que l’existence est si courte et les affaires humaines si instables et imprévisibles qu’il faut profiter des plaisirs de la vie et s’amuser tant qu’on le peut. Bien sûr, les divertissements ont leur importance. Mais peuvent-​ils apporter le bonheur et la satisfaction durables ? Lorsque l’euphorie retombe, que reste-​t-​il ? Souvent,  quand la fête est finie, les fêtards se sentent vides et épuisés, ce qui ne fait qu’ajouter à la futilité de leur vie.

L’argent peut-​il apporter la paix et le bonheur durables ?

5-7. a) Pourquoi ceux qui courent après la célébrité, la fortune, les plaisirs, etc., sont-​ils finalement déçus ? b) Si nous voulons que notre vie ait un sens, quelles questions devons-​nous considérer ?

5 Ainsi, ni la richesse, ni la célébrité, ni le prestige, ni les plaisirs, ni la fête n’apportent le bonheur et le contentement durables. Pourquoi ? Parce que ceux qui croient trouver le bonheur par ces moyens prennent la mauvaise direction et suivent la mauvaise voie. Ils ne se soucient que de combler leurs désirs physiques et matériels. Au bout du compte, ils restent avec leur vide spirituel, leurs attentes et leurs déceptions. Ils ne trouvent pas le vrai contentement.

6 L’animal est satisfait quand il comble ses besoins physiques — manger et dormir. L’homme, lui, a des besoins bien supérieurs. La raison en est que l’animal n’est pas doté d’une conscience ; l’homme, si. L’animal n’a pas de dimension spirituelle ; l’homme, si. L’animal ne se préoccupe pas du but de la vie ; l’homme, par contre, désire ardemment le connaître. Par conséquent, pour être réellement heureux, nous devons combler les besoins de notre cœur et de notre esprit. Mais comment ? Là est la question.

7 Pour que notre vie ait un sens, nous devons d’abord comprendre pourquoi nous existons. Depuis toujours, des humains se demandent : D’où vient l’homme ? Quel est le but de la vie ? Existe-​t-​il un Seigneur suprême de l’univers ? Si oui, se soucie-​t-​il de l’humanité ? Quel est son dessein pour nous ? Toutes ces interrogations sont pertinentes, mais qui peut y apporter les bonnes réponses ? La religion ? Voyons cela.