Jésus met en place une nouvelle célébration. Il est trahi et exécuté.

APRÈS avoir prêché et enseigné durant trois ans et demi, Jésus sait que sa vie sur terre touche à sa fin. Les chefs religieux juifs complotent de le tuer, mais ils redoutent une émeute. En effet, le peuple le considère comme un prophète. Dans le même temps, Satan incite Judas Iscariote, l’un des 12 apôtres, à trahir Jésus. Les chefs religieux promettent 30 pièces d’argent au traître.

La dernière nuit avant sa mort, Jésus se réunit avec ses apôtres pour fêter la Pâque. Il renvoie Judas, puis met en place une nouvelle célébration : le Repas du Seigneur. Il prend un pain, prononce une prière, et fait circuler le pain parmi les 11 apôtres restants. “ Ceci représente mon corps qui va être donné pour vous, dit-il. Continuez à faire ceci en souvenir de moi. ” Il fait de même avec une coupe de vin en expliquant : “ Cette coupe représente la nouvelle alliance grâce à mon sang. ” — Luc 22:19, 20.

Jésus a beaucoup à dire à ses apôtres cette nuit-là. Il leur donne un commandement nouveau, à savoir qu’ils doivent s’aimer les uns les autres de manière désintéressée. Il ajoute : “ Par là tous sauront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour entre vous. ” (Jean 13:34, 35). Il les encourage aussi à ne pas se laisser troubler par les événements graves qui vont bientôt arriver. Il prie de tout cœur en leur faveur. Ensuite, Jésus et ses apôtres chantent des louanges et sortent dans la nuit.

Au jardin de Gethsémané, Jésus se met à genoux et prie intensément. Peu après, une foule armée, composée notamment de soldats et de prêtres, vient l’arrêter. Judas s’approche de Jésus et l’embrasse pour permettre à la foule de l’identifier. Pendant que les soldats ligotent Jésus, les apôtres s’enfuient.

Devant la cour suprême juive, Jésus déclare être le Fils de Dieu. Le tribunal juge qu’il est coupable de blasphème et qu’il mérite la mort. Jésus est alors amené au gouverneur romain Ponce Pilate. Bien que Pilate se rende compte que Jésus n’a commis aucun crime, il le livre à la foule qui réclame sa mort.

Jésus est conduit à la colline appelée Golgotha, où les soldats romains le clouent à un poteau. En plein jour, l’obscurité s’abat miraculeusement sur le pays. Plus tard dans l’après-midi, Jésus meurt et un grand tremblement de terre se produit. Son corps est déposé à l’intérieur d’un tombeau creusé dans la roche. Le lendemain, les prêtres scellent l’entrée et postent des gardes devant. Jésus va-t-il rester dans la tombe ? Non. Le plus grand des miracles est sur le point d’avoir lieu.

— Sources : Matthieu chapitres 26 et 27 ; Marc chapitres 14 et 15 ; Luc chapitres 22 et 23 ; Jean chapitres 12 à 19.

^ § 15 La valeur sacrificielle de la mort de Jésus est expliquée au chapitre 5 du livre Qu’enseigne réellement la Bible ?