MATTHIEU 19:16-30 MARC 10:17-31 LUC 18:18-30

  • UN HOMME RICHE INTERROGE JÉSUS SUR LA VIE ÉTERNELLE

Jésus traverse toujours la Pérée en direction de Jérusalem. Un jeune homme riche arrive en courant et tombe à genoux devant lui. C’est un « chef juif », peut-être le président d’une synagogue ou un membre du sanhédrin. Il demande : « Bon Enseignant, que dois-​je faire pour hériter de la vie éternelle ? » (Luc 8:41 ; 18:18 ; 24:20).

« Pourquoi m’appelles-​tu bon ?, répond Jésus. Personne n’est bon, sinon un seul : Dieu » (Luc 18:19). Le jeune homme emploie probablement le terme « bon » comme un titre officiel, à la manière des rabbins. Bien que Jésus soit effectivement un bon enseignant, il fait comprendre à cet homme que le titre « bon » ne revient qu’à Dieu.

« Maintenant, si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements continuellement », conseille Jésus. « Lesquels ? », lui demande alors le jeune homme. Jésus lui cite cinq des Dix Commandements, concernant le meurtre, l’adultère, le vol, les faux témoignages et l’honneur dû à ses parents. Puis il ajoute un commandement encore plus important : « Tu dois aimer ton prochain comme toi-​même » (Matthieu 19:17-19).

« J’obéis à tous ces commandements, répond l’homme. Que me manque-​t-​il encore ? » (Matthieu 19:20). Il se dit peut-être qu’il doit accomplir un acte bon, héroïque pour obtenir la vie éternelle. Discernant la sincérité de sa question, Jésus éprouve « de l’amour pour lui » (Marc 10:21). Cependant, un obstacle se dresse devant cet homme.

En effet, il est attaché à ses biens. Jésus lui dit donc : « Il te manque une chose : Va vendre tout ce que tu as et donne aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, suis-​moi. » Cet homme pourrait distribuer son argent aux pauvres, qui n’ont rien à offrir en retour, et devenir un disciple de Jésus. Mais il est tellement  attaché à sa richesse, à ses nombreuses propriétés, qu’il passe à côté des véritables trésors (Marc 10:21, 22). Il s’en va donc tout triste, ce qui chagrine sans doute Jésus. « Comme il sera difficile à ceux qui ont de l’argent d’entrer dans le royaume de Dieu ! », s’exclame-​t-​il (Luc 18:24).

Les disciples sont surpris par ces mots et par ce que Jésus ajoute : « Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille à coudre qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » Ils demandent alors : « Qui donc peut être sauvé ? » Cet objectif est-​il si élevé que personne ne peut l’atteindre ? Les regardant droit dans les yeux, Jésus répond : « Ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu » (Luc 18:25-27).

Pierre fait remarquer qu’ils ont fait un choix différent de celui de l’homme riche : « Vois ! Nous avons tout quitté et nous t’avons suivi. Qu’allons-​nous recevoir ? » Jésus leur révèle la récompense finale qui les attend : « Lors de la recréation, quand le Fils de l’homme s’assiéra sur son trône glorieux, vous qui m’avez suivi, vous vous assiérez sur 12 trônes pour juger les 12 tribus d’Israël » (Matthieu 19:27, 28).

Jésus parle à l’évidence de l’époque à venir où il y aura sur terre une recréation des conditions qui existaient dans le jardin d’Éden. Pierre et les autres disciples dirigeront alors cette terre transformée en paradis aux côtés de Jésus, une récompense qui vaut bien tous les sacrifices !

Mais les disciples reçoivent aussi des bienfaits dès maintenant. Jésus promet : « Il n’y a personne qui ait quitté maison, femme, frères, parents ou enfants pour le royaume de Dieu, qui ne reçoive dès maintenant beaucoup plus, et dans le système de choses à venir, la vie éternelle » (Luc 18:29, 30).

En effet, où que ses disciples se rendent, ils peuvent nouer avec les autres adorateurs de Jéhovah des liens plus étroits et plus précieux que ceux qu’on peut avoir avec sa propre famille. Malheureusement, le jeune chef riche semble être sur le point de passer à côté de ce bienfait ainsi que de la possibilité de faire partie du royaume céleste de Dieu.

Jésus ajoute : « Mais beaucoup de ceux qui sont les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers » (Matthieu 19:30). Que veut-​il dire ?

Ayant une position en vue parmi les Juifs, le jeune chef riche fait partie des « premiers ». Comme il respecte les commandements de Dieu, il semble promis à un bel avenir spirituel. Mais il choisit de mettre les biens matériels en premier dans sa vie. À l’inverse, les gens du peuple considèrent les enseignements de Jésus comme la vérité et le chemin de la vie. Jusqu’ici, ils étaient pour ainsi dire les « derniers », mais ils sont en train de devenir les « premiers ». Ils peuvent espérer siéger sur des trônes au ciel avec Jésus et diriger la terre transformée en paradis.