LUC 17:20-37

  • LE ROYAUME DE DIEU EST AU MILIEU D’EUX

  • QUELLE SERA LA SITUATION QUAND JÉSUS SERA RÉVÉLÉ ?

Jésus se trouve toujours en Samarie ou en Galilée. Les pharisiens l’interrogent maintenant sur la venue du Royaume, qui d’après eux arrivera en grande pompe. Mais Jésus leur dit : « Le royaume de Dieu ne vient pas de façon clairement visible, et on ne dira pas : “Regardez ! Il est ici !” ou bien “Il est là !” Car voici que le royaume de Dieu est au milieu de vous » (Luc 17:20, 21).

Certains en concluent peut-être que le Royaume est dans le cœur des serviteurs de Dieu. Mais cela n’est pas possible, car le Royaume ne peut pas être dans le cœur des pharisiens à qui Jésus parle. Il est au milieu d’eux en ce sens que Jésus, le futur Roi du royaume de Dieu, se trouve en personne parmi eux (Matthieu 21:5).

C’est probablement quand les pharisiens sont partis que Jésus donne à ses disciples d’autres renseignements sur la venue du Royaume. En ce qui concerne sa présence en tant que Roi, il prévient : « Des jours viendront où vous désirerez voir un des jours du Fils de l’homme, mais vous ne le verrez pas » (Luc 17:22). Jésus indique par là que le règne du Fils de l’homme est encore à venir. Certains seront très impatients que ce règne vienne, mais ils devront attendre le moment fixé par Dieu.

Jésus poursuit : « Les gens vous diront : “Regardez là !” ou “Regardez ici !” Mais n’y allez pas, ne courez pas à leur suite. Car en ce jour, le Fils de l’homme sera comme l’éclair qui brille d’un bout à l’autre du ciel » (Luc 17:23, 24). Qu’est-​ce qui évitera aux disciples de courir après de faux messies ? Jésus explique que la venue du vrai Messie en tant que roi intronisé sera comme un éclair visible sur une grande distance. Les preuves de sa présence seront évidentes pour tous ceux qui sont attentifs.

Pour montrer l’attitude qu’auront les gens durant cette période à venir, Jésus établit ensuite une comparaison : « Aux jours du Fils de l’homme, il se passera la même chose qu’à l’époque de Noé [...]. Ce sera aussi comme aux jours de Loth : Les gens mangeaient, ils buvaient, ils achetaient, ils vendaient, ils plantaient, ils construisaient. Mais le jour où Loth est sorti de Sodome, une pluie de feu et de soufre est tombée du ciel et les a tous détruits. Ce sera pareil le jour où le Fils de l’homme sera révélé » (Luc 17:26-30).

Jésus n’est pas en train de dire que les gens de l’époque de Noé et de Loth ont été détruits parce qu’ils se livraient à des occupations normales comme manger, boire, acheter, vendre, planter et construire. Noé et Loth, ainsi que leur famille, pratiquaient aussi certaines de ces activités. Mais les autres le faisaient sans tenir compte de la volonté de Dieu ni de l’époque  à laquelle ils vivaient. C’est pourquoi Jésus exhorte ses disciples à prêter attention à la volonté de Dieu et à prendre une part active à l’accomplissement de celle-ci. Il leur indique ainsi le moyen d’être sauvé quand Dieu fera s’abattre la destruction.

Les disciples ne devront pas se laisser distraire par les choses du monde qui les entoure, les « choses qui sont derrière ». Jésus dit : « Ce jour-​là, que celui qui est sur son toit en terrasse, mais qui a ses biens dans la maison, ne descende pas pour les prendre ; pareillement, que celui qui est dans les champs ne retourne pas vers les choses qui sont derrière. Souvenez-​vous de la femme de Loth » (Luc 17:31, 32). Elle a été transformée en statue de sel.

Continuant à décrire ce que sera la situation quand le Fils de l’homme régnera, Jésus dit à ses disciples : « Cette nuit-​là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, mais l’autre abandonnée » (Luc 17:34). Certains seront sauvés, mais d’autres seront abandonnés, c’est-à-dire perdront la vie.

Les disciples demandent : « Où, Seigneur ? » « Les aigles se rassembleront là où sera le corps », leur répond Jésus (Luc 17:37). En effet, les disciples, comparables à des aigles à la vue perçante, « se rassembleront » auprès du vrai Christ, le Fils de l’homme. Jésus enseignera alors à ceux qui ont foi en lui des vérités donnant la vie.