Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 92

Sur dix lépreux guéris, un seul se montre reconnaissant

Sur dix lépreux guéris, un seul se montre reconnaissant

LUC 17:11-19

  • JÉSUS GUÉRIT DIX LÉPREUX

Pour échapper au complot du sanhédrin visant à le tuer, Jésus se rend à Éphraïm, une ville située au nord-est de Jérusalem. Il y reste avec ses disciples, à l’abri de ses ennemis (Jean 11:54). Cependant, la Pâque de l’année 33 approche ; Jésus ne tarde donc pas à repartir. Il traverse la Samarie, au nord, et remonte jusqu’en Galilée ; ce sera sa dernière visite dans cette région avant de mourir.

Au début de son voyage, alors qu’il va de village en village, Jésus rencontre dix lépreux. Certaines formes de lèpre rongent progressivement différentes parties du corps, comme les doigts, les orteils ou les oreilles (Nombres 12:10-12). D’après la Loi de Dieu, un lépreux doit crier : « Impur, impur ! » et vivre à l’écart des autres (Lévitique 13:45, 46).

Les dix lépreux se tiennent donc à une certaine distance de Jésus. Ils crient : « Jésus, Enseignant, aie pitié de nous ! » Lorsqu’il les voit, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres » (Luc 17:13, 14). Il montre ainsi du respect pour la Loi de Dieu, qui autorise les prêtres à déclarer purs les lépreux guéris. Ces derniers peuvent alors retourner vivre parmi la population (Lévitique 13:9-17).

Les dix lépreux ont foi dans les pouvoirs miraculeux de Jésus. Ils partent voir les prêtres, avant même d’être guéris. En chemin, leur foi est récompensée : ils commencent à voir et à sentir qu’ils ont été guéris !

Sur les dix lépreux, neuf continuent leur route. Mais le dixième, un Samaritain, revient sur ses pas à la recherche de Jésus. Pourquoi ? Parce qu’il lui est profondément reconnaissant de ce qui s’est passé. Comprenant que c’est Dieu qui est à l’origine de sa guérison, l’ancien lépreux se met à le glorifier « d’une voix forte » (Luc 17:15). Quand il retrouve Jésus, il tombe à ses pieds et le remercie.

S’adressant aux personnes qui l’entourent, Jésus dit : « Tous les dix ont été purifiés, n’est-​ce pas ? Où sont donc les neuf autres ? Est-​ce que personne d’autre que cet homme d’une autre nation n’est revenu rendre gloire à Dieu ? » Puis il dit au Samaritain : « Lève-​toi et va. Ta foi t’a guéri » (Luc 17:17-19).

En guérissant les dix lépreux, Jésus montre qu’il a le soutien de Jéhovah. L’un des dix n’est pas seulement guéri, il est certainement aussi sur le chemin de la vie. Nous ne vivons pas à une époque où Dieu utilise Jésus pour accomplir de telles guérisons. Cependant, si nous exerçons la foi en Jésus, nous pouvons emprunter le chemin de la vie, la vie éternelle. Nous montrons-​nous reconnaissants, comme le Samaritain ?