Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 77

Jésus donne des conseils sur la richesse

Jésus donne des conseils sur la richesse

LUC 12:1-34

  • L’EXEMPLE DE L’HOMME RICHE

  • JÉSUS PARLE DES CORBEAUX ET DES LIS

  • UN « PETIT TROUPEAU » SERA DANS LE ROYAUME

Alors que Jésus mange chez un pharisien, des milliers de personnes se rassemblent à l’extérieur. Il a déjà connu ce genre de situation en Galilée (Marc 1:33 ; 2:2 ; 3:9). Ici, en Judée, beaucoup veulent le voir et l’entendre ; ils se montrent ainsi bien différents des pharisiens à table avec Jésus.

Pour commencer, Jésus s’adresse particulièrement à ses disciples : « Méfiez-​vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de l’hypocrisie. » Il a déjà donné cet avertissement, mais ce qui s’est passé durant le repas montre l’importance de ce conseil (Luc 12:1 ; Marc 8:15). Les pharisiens essaient peut-être de dissimuler leur méchanceté sous une apparence d’attachement à Dieu, mais ils représentent un danger qui doit être dévoilé. Jésus explique : « Il n’y a rien de soigneusement caché qui ne soit révélé, et rien de secret qui ne finisse par être connu » (Luc 12:2).

Beaucoup de ceux qui sont rassemblés autour de Jésus sont peut-être des Judéens qui ne l’ont pas entendu enseigner en Galilée. C’est pourquoi il répète des idées clés qu’il a déjà exprimées. Il exhorte tous ceux qui l’écoutent en ces termes : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus » (Luc 12:4). Il insiste ensuite sur l’importance pour ses disciples d’être convaincus que Dieu prendra soin d’eux. Ils doivent aussi reconnaître publiquement qu’ils sont disciples du Fils de l’homme et comprendre que Dieu peut les aider (Matthieu 10:19, 20, 26-33 ; 12:31, 32).

C’est alors qu’un homme dans la foule interpelle Jésus pour lui parler de ce qui le préoccupe : « Enseignant, dis à mon frère de partager l’héritage avec moi » (Luc 12:13). D’après la Loi, le fils aîné doit recevoir deux parts d’héritage ; il ne devrait donc pas y avoir de contestation possible (Deutéronome 21:17). Mais apparemment, cet homme veut plus que ce qui lui revient. Avec sagesse, Jésus refuse de prendre parti : « Homme, qui m’a établi juge ou arbitre entre vous ? » (Luc 12:14).

Jésus donne ensuite cet avertissement : « Ouvrez l’œil : rejetez toute forme d’avidité, parce que, même quand quelqu’un a beaucoup de biens, sa vie ne lui vient pas de ce qu’il possède » (Luc 12:15). Qu’on soit riche ou non, on finit par mourir, et donc par laisser derrière soi tout ce qu’on a. Jésus souligne cette idée au moyen d’un exemple frappant, qui montre aussi l’importance d’avoir une belle réputation auprès de Dieu :

« Les terres d’un homme riche avaient bien produit. Il s’est donc mis à réfléchir et à se dire : “Que vais-​je faire maintenant que je n’ai plus de place ? Où vais-​je stocker mes récoltes ?” Alors il a dit : “Voici ce que je vais faire : Je vais démolir mes greniers et en construire de plus grands, et j’y mettrai tout mon grain et tous mes biens. Puis je me dirai : ‘Tu as beaucoup de bonnes choses en réserve pour de nombreuses années. Repose-​toi, mange, bois, fais-​toi plaisir.’” Mais Dieu lui a dit : “Insensé, cette nuit tu vas perdre la vie. Et alors, qui aura les choses que tu as accumulées ?” Voilà ce qui arrive à celui qui amasse un trésor pour lui-​même, mais qui n’est pas riche aux yeux de Dieu » (Luc 12:16-21).

Les auditeurs de Jésus, y compris ses disciples, pourraient tomber dans le piège de vouloir toujours plus de richesses. Ou alors les inquiétudes de la vie pourraient les détourner de leur service pour Jéhovah. Jésus répète donc le sage conseil qu’il a donné un an et demi plus tôt dans le Sermon sur la montagne :

 « Arrêtez de vous inquiéter pour votre vie, au sujet de ce que vous mangerez, ou pour votre corps, au sujet de ce que vous mettrez. [...] Regardez les corbeaux : ils ne sèment pas, ne moissonnent pas et n’ont ni grange ni grenier, mais Dieu les nourrit. N’avez-​vous pas beaucoup plus de valeur que les oiseaux ? [...] Regardez comment poussent les lis : ils ne font pas d’efforts et ne tissent pas de vêtements. Mais je vous dis que même Salomon, dans toute sa gloire, n’a jamais été habillé comme l’un d’eux. [...] Arrêtez donc de vous demander ce que vous mangerez et boirez, et arrêtez de vous tourmenter. [...] Votre Père sait que vous avez besoin de ces choses. Continuez plutôt à chercher son royaume, et ces choses vous seront ajoutées » (Luc 12:22-31 ; Matthieu 6:25-33).

Qui sont ceux qui chercheront le royaume de Dieu ? Jésus révèle qu’un nombre relativement faible d’humains, un « petit troupeau », le fera. Plus tard, on apprendra qu’ils seront précisément 144 000. Qu’est-​ce qui les attend ? Jésus leur donne cette assurance : « Votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume. » Ils ne chercheront pas à posséder des trésors sur terre, qu’ils peuvent se faire voler. Ils auront plutôt les yeux fixés sur « un trésor inépuisable dans le ciel », où ils régneront avec Christ (Luc 12:32-34).