MATTHIEU 9:1-8 MARC 2:1-12 LUC 5:17-26

  • JÉSUS PARDONNE LES PÉCHÉS D’UN PARALYSÉ ET LE GUÉRIT

À présent, des gens d’un peu partout ont entendu parler de Jésus. Beaucoup se rendent jusque dans des endroits isolés pour écouter son enseignement et le voir accomplir des miracles. Mais au bout de quelques jours, Jésus rentre à Capharnaüm, cette ville située au bord de la mer de Galilée où il effectuera l’essentiel de son activité. La nouvelle de son retour circule vite, et beaucoup viennent le voir dans la maison où il enseigne. Parmi eux se trouvent des pharisiens et des enseignants de la Loi venus de toute la Galilée et la Judée, y compris de Jérusalem.

Beaucoup de gens se rassemblent pour écouter Jésus, à tel point qu’il n’y a plus de place, même devant la porte de la maison. (Marc 2:2). C’est dans ce cadre qu’un évènement extraordinaire va avoir lieu. Cet évènement nous montrera que Jésus a le pouvoir de supprimer la cause des souffrances humaines et de rendre la santé à tous ceux qu’il choisit de guérir.

Alors que Jésus enseigne dans une pièce remplie de monde, quatre hommes transportent un homme paralysé sur un brancard. Ils veulent que Jésus guérisse leur ami. Mais à cause de la foule, ils ne peuvent pas « l’amener jusqu’à Jésus » (Marc 2:4). On imagine leur déception ! Ils montent alors sur le toit en terrasse de la maison et créent une ouverture en retirant des tuiles. Puis ils font passer le brancard sur lequel est couché le paralysé.

Jésus s’irrite-​t-​il de cette interruption ? Pas du tout ! Très impressionné par la foi des hommes, il dit au paralysé : « Tes péchés sont pardonnés » (Matthieu 9:2). Mais peut-​il vraiment pardonner les péchés ? Les scribes et les pharisiens ne le pensent pas. « Pourquoi cet homme parle-​t-​il ainsi ?, se disent-​ils. Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, à part Dieu ? » (Marc 2:7).

Connaissant leurs pensées, Jésus leur demande : « Pourquoi raisonnez-​vous ainsi dans vos cœurs ? Qu’est-​ce qui est le plus facile ? Dire au paralysé : “Tes péchés sont pardonnés” ou lui dire : “Lève-​toi, prends ton brancard et marche” ? » (Marc 2:8, 9). Sur la base du sacrifice qu’il offrira plus tard, Jésus est en mesure de pardonner les péchés de l’homme.

Jésus montre ensuite à la foule, y compris à ceux qui le critiquent, qu’il a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre. Il se tourne vers le paralysé et lui ordonne : « Lève-​toi, prends ton brancard et rentre chez toi. » L’homme s’exécute sur le champ. Tout le monde est stupéfait ! Ils rendent gloire à Dieu et s’exclament : « Nous n’avons jamais vu une chose pareille ! » (Marc 2:11, 12).

Notons que Jésus a établi un lien entre les péchés et la maladie, et que le pardon des péchés est associé à la guérison physique. La Bible enseigne que notre ancêtre Adam a péché et que nous avons tous hérité des conséquences de ce péché, à savoir la maladie et la mort. Mais sous la domination du royaume de Dieu, Jésus pardonnera les péchés de tous ceux qui aiment et servent Dieu. La maladie disparaîtra alors pour toujours (Romains 5:12, 18, 19).