MATTHIEU 8:1-4 MARC 1:40-45 LUC 5:12-16

  • JÉSUS GUÉRIT UN LÉPREUX

Alors que Jésus prêche avec ses quatre disciples « dans les synagogues de toute la Galilée », la nouvelle des œuvres prodigieuses qu’il accomplit se répand un peu partout (Marc 1:39). Elle parvient notamment jusque dans une certaine ville où vit un lépreux. Le médecin Luc précise qu’il est « plein de lèpre » (Luc 5:12). À un stade avancé, cette maladie terrible mutile lentement différentes parties du corps.

Ce lépreux est dans un état critique et doit vivre à l’écart des autres. De plus, il est censé crier : « Impur, impur ! » quand des gens sont à proximité, afin qu’ils ne risquent pas d’être contaminés (Lévitique 13:45, 46). Mais que fait-​il maintenant ? Il tombe à genoux devant Jésus, le visage contre terre, et le supplie : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur » (Matthieu 8:2).

La foi de cet homme est impressionnante. Mais sa maladie doit lui donner un aspect pitoyable ! Que va faire Jésus ? Qu’auriez-​vous fait à sa place ? Plein de compassion, Jésus tend la main et touche l’homme en disant : « Je le veux ! Deviens pur » (Matthieu 8:3). Certains ont peut-être du mal à le croire, mais l’homme est instantanément guéri de la lèpre.

Aimeriez-​vous être dirigé par un roi aussi compatissant et puissant que Jésus ? La façon dont il traite ce lépreux nous donne l’assurance que, quand il sera Roi sur toute la terre, cette prophétie biblique se réalisera : « Il aura pitié du petit et du pauvre, et la vie des pauvres, il la sauvera » (Psaume 72:13). Jésus viendra alors en aide à tous les affligés, car il en a le profond désir.

Avant la guérison de ce lépreux, le ministère de Jésus suscitait déjà beaucoup d’enthousiasme. À présent, la nouvelle de ce miracle va se répandre. Mais Jésus ne veut pas que les gens aient foi en lui en se basant uniquement sur ce qu’ils entendent à son sujet. Il connaît la prophétie annonçant qu’« il ne fera pas entendre sa voix dans la rue », c’est-à-dire qu’il ne cherchera pas à faire sensation (Isaïe 42:1, 2). C’est pourquoi il ordonne à l’homme qui vient d’être guéri : « Surtout, n’en parle à personne. Par contre, va te montrer au prêtre et fais l’offrande que Moïse a ordonnée » (Matthieu 8:4).

Cependant, comme on peut l’imaginer, l’homme est tellement heureux qu’il ne peut s’empêcher de parler de ce qui vient de lui arriver. Il répand partout la nouvelle. L’intérêt et la curiosité des gens en sont tellement avivés que Jésus ne peut même plus se rendre ouvertement dans une ville. Il reste donc pendant un temps dans des endroits isolés. Cela n’empêche pas les gens de venir d’un peu partout pour qu’il les enseigne et les guérisse.