Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 36

Un centurion manifeste une grande foi

Un centurion manifeste une grande foi

MATTHIEU 8:5-13 LUC 7:1-10

  • L’ESCLAVE D’UN OFFICIER EST GUÉRI

  • CEUX QUI ONT FOI SERONT BÉNIS

Après avoir prononcé le Sermon sur la montagne, Jésus se rend à Capharnaüm. Là, quelques anciens des Juifs viennent vers lui. Ils ont été envoyés par un homme d’une autre culture : un centurion romain.

Cet officier a un serviteur qu’il aime beaucoup, mais qui est sur le point de mourir d’une grave maladie. Même si le centurion est un Gentil, il recherche l’aide de Jésus. Les Juifs expliquent à Jésus que le serviteur de cet homme « est couché à la maison : il est paralysé et souffre énormément » (Matthieu 8:6). Les anciens des Juifs assurent à Jésus que ce centurion mérite qu’on l’aide : « Il aime notre nation et c’est lui qui a construit notre synagogue » (Luc 7:4, 5).

Aussitôt, Jésus suit les anciens en direction de la maison de l’officier. Quand il s’en approche, l’officier envoie ses amis lui dire : « Seigneur, ne te dérange pas, car je ne suis pas digne que tu viennes sous mon toit. Et je ne me suis même pas jugé digne de venir vers toi » (Luc 7:6, 7). Quelle humilité de la part d’un homme qui a l’habitude de donner des ordres ! Il se montre bien différent des Romains qui traitent durement leurs esclaves (Matthieu 8:9).

Le centurion sait sans doute que les Juifs ne côtoient pas les non-Juifs (Actes 10:28). C’est peut-être pour cela qu’il envoie ses amis demander à Jésus : « Donne l’ordre, et que mon serviteur soit guéri » (Luc 7:7).

Impressionné par ces paroles, Jésus fait ce commentaire : « Je vous le dis, pas même en Israël je n’ai trouvé une foi aussi grande » (Luc 7:9). Quand ils rentrent chez le centurion, ses amis découvrent que l’esclave qui était si malade est maintenant en bonne santé.

Après avoir accompli cette guérison, Jésus profite de l’occasion pour expliquer que les non-Juifs qui ont foi recevront des bienfaits. Il dit : « Beaucoup viendront de l’est et de l’ouest, et s’étendront à table avec Abraham, Isaac et Jacob dans le royaume des cieux. » Qu’en est-​il des Juifs qui n’ont pas foi ? D’après Jésus, ils « seront jetés dehors, dans les ténèbres. Là, ils pleureront et grinceront des dents » (Matthieu 8:11, 12).

Par conséquent, les Juifs de naissance qui refusent la possibilité qui leur est offerte en premier de faire partie du Royaume avec Christ seront rejetés. Par contre, les Gentils seront invités à s’étendre à sa table « dans le royaume des cieux ».