MATTHIEU 8:28-34 MARC 5:1-20 LUC 8:26-39

  • JÉSUS ENVOIE DES DÉMONS DANS DES PORCS

Alors que les disciples descendent du bateau après leur pénible expérience en mer, un autre choc les attend. Deux hommes très agressifs, possédés par des démons, sortent d’un cimetière et se précipitent vers Jésus ! Le récit se concentre surtout sur l’un deux, peut-être parce qu’il est le plus violent et qu’il est possédé depuis plus longtemps.

Ce pauvre homme, qui vit nu, n’arrête pas de « crier [jour et nuit] dans le cimetière et dans les montagnes, et de se taillader avec des pierres » (Marc 5:5). Il est si violent que personne n’ose emprunter la route qui passe près du cimetière. Certains ont essayé de l’attacher, mais à chaque fois, il arrache les chaînes de ses mains et de ses pieds. Personne n’a la force de le maîtriser.

Alors que l’homme s’approche de Jésus et tombe à ses pieds, les démons le poussent à crier : « Qu’ai-​je à faire avec toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en supplie, jure-​moi par Dieu que tu ne me tourmenteras pas. » Montrant qu’il a autorité sur les démons, Jésus ordonne : « Sors de cet homme, esprit impur ! » (Marc 5:7, 8).

En réalité, cet homme est possédé par de nombreux démons. Quand Jésus demande : « Comment t’appelles-​tu ? », il reçoit cette réponse : « Je m’appelle Légion, parce que nous sommes nombreux » (Marc 5:9). Une légion romaine est composée de milliers de soldats ; on comprend donc que de nombreux démons s’acharnent contre cet homme et s’amusent à le faire souffrir. Ils supplient Jésus « de ne pas leur ordonner de s’en aller dans l’abîme ». Ils savent manifestement ce qui les attend, eux et leur chef, Satan (Luc 8:31).

Un troupeau de 2 000 porcs mange non loin de là ; il s’agit d’animaux impurs selon la Loi, que les Juifs ne devraient même pas posséder. Les démons disent : « Envoie-​nous dans les porcs pour que nous entrions en eux » (Marc 5:12). Jésus leur permet d’y aller. Les 2 000 porcs se précipitent alors du haut de la falaise et se noient dans la mer.

 En voyant cela, les gardiens du troupeau s’empressent de tout raconter aux habitants de la ville et de la campagne. Les gens sortent voir ce qui s’est passé. Quand ils arrivent, ils remarquent que l’homme qui était possédé est maintenant rétabli et sain d’esprit. Il est même habillé et assis aux pieds de Jésus !

Ceux qui voient l’homme ou qui entendent parler de l’évènement ont très peur, inquiets de ce que Jésus pourrait faire d’autre. Ils le pressent donc de partir. Alors que Jésus monte dans le bateau, l’homme qui était possédé le supplie de le laisser venir avec lui. Mais Jésus lui dit : « Retourne chez toi, dans ta famille, et raconte-​leur tout ce que Jéhovah a fait pour toi et comment il a eu pitié de toi » (Marc 5:19).

D’habitude, Jésus demande à ceux qu’il a guéris de n’en parler à personne : il ne veut pas que les gens tirent des conclusions à son sujet sur la base de récits à sensation. Mais cette fois-​ci, l’homme qui était possédé est une preuve vivante du pouvoir de Jésus et il peut témoigner auprès de ceux que Jésus ne pourra peut-être pas rencontrer. Son témoignage peut aussi démentir toute version défavorable des faits qui expliquerait la perte des porcs. L’homme s’en va alors et proclame dans la Décapole ce que Jésus a fait pour lui.