MATTHIEU 26:1-5, 14-19 MARC 14:1, 2, 10-16 LUC 22:1-13

  • JUDAS ISCARIOTE EST PAYÉ POUR TRAHIR JÉSUS

  • DEUX APÔTRES FONT DES PRÉPARATIFS POUR LA PÂQUE

Jésus a fini d’enseigner les quatre apôtres sur le mont des Oliviers ; il a répondu à leur question à propos de sa présence et de la conclusion du système de choses.

La journée du 11 nisan a été vraiment bien remplie ! C’est peut-être au moment où Jésus se dirige avec ses apôtres vers Béthanie pour y passer la nuit qu’il leur annonce : « Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours. Le Fils de l’homme va être livré pour être attaché au poteau » (Matthieu 26:2).

Le lendemain, un mercredi, Jésus reste manifestement dans un endroit tranquille avec ses apôtres. Le mardi, il a adressé des reproches aux chefs religieux et a dénoncé leur méchanceté. Ils cherchent donc à le tuer. C’est pourquoi Jésus ne se montre pas en public le 12 nisan. Rien ne doit l’empêcher de célébrer la Pâque avec ses apôtres après le coucher du soleil du soir suivant, c’est-à-dire au début du 14 nisan.

Mais les prêtres en chef et les anciens du peuple, eux, ne restent pas tranquilles avant la Pâque. Ils se réunissent dans la cour du grand prêtre, Caïphe. Pourquoi ? Piqués au vif par les reproches de Jésus, ils conspirent pour l’arrêter « par une ruse et le tuer ». Comment et à quel moment vont-​ils agir ? Ils disent : « Pas pendant la fête, sinon il risquerait d’y avoir une émeute parmi le peuple » (Matthieu 26:4, 5). Ils se montrent prudents, car ils savent que beaucoup apprécient Jésus.

Entre-temps, les chefs religieux reçoivent de la visite. À leur grande surprise, c’est l’un des apôtres de Jésus, Judas Iscariote. Satan a implanté en lui l’idée de trahir son Maître ! Judas leur demande : « Que me donnerez-​vous pour  que je vous le livre ? » (Matthieu 26:15). Ravis, ils se mettent d’accord « pour lui donner de l’argent » (Luc 22:5). Combien ? Trente pièces d’argent. Il s’agit probablement de 30 sicles, ce qui correspond au prix d’un esclave (Exode 21:32). Les chefs religieux montrent ainsi tout le mépris qu’ils éprouvent pour Jésus ; pour eux, il n’a pas beaucoup de valeur. Judas se met alors « à chercher une occasion de le leur livrer sans qu’il y ait une foule autour » (Luc 22:6).

Le 13 nisan commence le mercredi au coucher du soleil. C’est la sixième et dernière soirée que Jésus passe à Béthanie. Le lendemain auront lieu les derniers préparatifs pour la Pâque. Il faudra se procurer un agneau afin de l’égorger et de le rôtir entièrement après le début du 14 nisan. Où Jésus et ses apôtres mangeront-​ils la Pâque, et qui la préparera ? Jésus ne l’a pas précisé. Judas ne peut donc pas donner ces informations aux prêtres en chef.

Probablement tôt le jeudi après-midi, Jésus confie cette mission à Pierre et à Jean : « Allez nous préparer le repas de la Pâque. » Ils lui demandent : « Où veux-​tu que nous le préparions ? » Jésus leur explique : « Quand vous entrerez dans la ville, un homme portant une cruche d’eau viendra vers vous. Suivez-​le jusque dans la maison où il entrera. Et dites au propriétaire de la maison : “L’Enseignant te demande : ‘Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?’” Cet homme vous montrera une grande pièce meublée, à l’étage. Préparez-​y la Pâque » (Luc 22:8-12).

Le propriétaire de la maison est sans doute un disciple de Jésus. Il s’attend peut-être à ce que Jésus lui demande d’utiliser sa maison pour cet évènement. Quand les deux apôtres arrivent à Jérusalem, les choses se déroulent exactement comme prévu. Ils constatent que l’agneau est préparé et que tout est en place pour que Jésus et les 12 apôtres prennent le repas de la Pâque.