Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 136

Au bord de la mer de Galilée

Au bord de la mer de Galilée

JEAN 21:1-25

  • JÉSUS APPARAÎT AU BORD DE LA MER DE GALILÉE

  • PIERRE ET D’AUTRES DEVRONT NOURRIR LES BREBIS

Lors de la dernière soirée qu’il a passée avec ses apôtres, Jésus leur a dit : « Après avoir été relevé, je vous précéderai en Galilée » (Matthieu 26:32 ; 28:7, 10). Beaucoup de ses disciples se rendent donc sur place. Mais que sont-​ils censés y faire ?

Au bout d’un certain temps, Pierre dit à six autres apôtres : « Je m’en vais pêcher. » « Nous venons avec toi », lui répondent-​ils (Jean 21:3). Cependant, ils n’attrapent rien de toute la nuit. Alors que le jour se lève, Jésus apparaît sur la plage, mais les apôtres ne le reconnaissent pas. Il leur crie : « Mes enfants, avez-​vous quelque chose à manger ? » « Non », répondent-​ils. « Jetez le filet du côté droit du bateau, conseille Jésus, et vous trouverez quelque chose » (Jean 21:5, 6). Ils attrapent alors tellement de poissons qu’ils n’arrivent pas à remonter le filet.

Jean dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » (Jean 21:7). Aussitôt, Pierre met son vêtement de dessus, qu’il avait enlevé pour pêcher, et se jette à la mer. Il nage environ 90 mètres jusqu’à la rive. Les autres, dans le bateau, avancent plus lentement, car ils traînent le filet rempli de poissons.

En arrivant à terre, ils voient « un feu de charbon de bois avec du poisson posé dessus, et du pain ». Jésus leur dit : « Apportez quelques-uns des poissons que vous venez d’attraper. » Pierre ramène le filet, qui contient 153 gros poissons ! « Venez déjeuner », dit Jésus. Aucun d’entre eux n’a le courage de lui demander qui il est, car ils l’ont reconnu (Jean 21:9-12). C’est la troisième fois qu’il apparaît à un groupe de disciples.

Jésus donne à chacun du pain et du poisson. Ensuite, sans doute en regardant vers les poissons qui viennent d’être pêchés, il demande : « Simon fils de Jean, m’aimes-​tu plus que ceux-ci ? » Pierre est-​il plus attaché à son activité de pêche qu’à l’œuvre que Jésus veut qu’il accomplisse ? Pierre lui répond : « Oui, Seigneur, tu sais que j’ai de l’affection pour toi. » Jésus lui dit donc : « Nourris mes agneaux » (Jean 21:15).

Il lui demande à nouveau : « Simon fils de Jean, m’aimes-​tu ? » Peut-être surpris, Pierre répond en toute sincérité : « Oui, Seigneur, tu sais que j’ai de l’affection pour toi. » Jésus lui répète : « Conduis mes petites brebis » (Jean 21:16).

Pour la troisième fois, il lui demande : « Simon fils de Jean, as-​tu de l’affection pour moi ? » Pierre commence peut-être à se demander si Jésus doute de sa fidélité. Il lui dit avec force : « Seigneur, tu connais toutes choses, tu sais que j’ai de l’affection pour toi. » Une fois de plus, Jésus insiste sur ce que Pierre doit faire : « Nourris mes petites brebis » (Jean 21:17). Ceux qui dirigent la congrégation doivent donc prendre soin de ceux qui sont attirés dans l’enclos de Dieu.

Jésus a été lié et exécuté parce qu’il faisait l’œuvre que Dieu lui a confiée. Il révèle maintenant que Pierre passera par les mêmes épreuves. « Quand tu étais plus jeune, dit-​il, tu t’habillais tout seul et tu allais là où tu voulais. Mais quand tu deviendras vieux, tu tendras les mains et un autre homme t’habillera et t’emmènera là où tu ne veux pas. » Toutefois, Jésus lui donne ce conseil : « Continue à me suivre » (Jean 21:18, 19).

Apercevant l’apôtre Jean, Pierre demande : « Seigneur, et cet homme, que lui arrivera-​t-​il ? » En effet, quel avenir attend l’apôtre que Jésus aime tant ? Jésus lui répond : « Si je veux qu’il reste jusqu’à ce que je vienne, en quoi cela te concerne-​t-​il ? » (Jean 21:21-23). Pierre doit suivre Jésus sans s’inquiéter de ce que font les autres. Cependant, Jésus révèle par ces paroles que Jean survivra aux autres apôtres et recevra une vision de la venue de Jésus en tant que Roi.

Bien sûr, Jésus a fait beaucoup d’autres choses encore, que même de nombreux rouleaux ne pourraient contenir.