Aller au contenu

Aller au sommaire

 CHAPITRE 119

Jésus : le chemin, la vérité, la vie

Jésus : le chemin, la vérité, la vie

JEAN 14:1-31

  • JÉSUS S’EN VA POUR PRÉPARER UNE PLACE À SES APÔTRES

  • IL PROMET QU’IL DONNERA UN ASSISTANT À SES DISCIPLES

  • LE PÈRE EST PLUS GRAND QUE JÉSUS

Le repas du Seigneur est terminé, mais Jésus et ses apôtres sont toujours dans la pièce à l’étage. Il les encourage en ces termes : « Que votre cœur ne soit pas anxieux. Exercez la foi en Dieu ; exercez aussi la foi en moi » (Jean 13:36 ; 14:1).

Jésus explique à ses fidèles apôtres qu’ils ne doivent pas être inquiets à propos de son départ : « Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup d’endroits où habiter. [...] Après être allé vous préparer une place, je viendrai de nouveau et je vous accueillerai chez moi, pour que là où je suis, vous soyez vous aussi. » Mais les apôtres ne comprennent pas qu’il leur parle de s’en aller au ciel. Thomas demande : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pouvons-​nous en connaître le chemin ? » (Jean 14:2-5).

« Je suis le chemin, la vérité et la vie », répond Jésus. Seuls ceux qui l’acceptent, lui et ses enseignements, et qui suivent son exemple seront accueillis dans la « maison de [son] Père », au ciel. Jésus ajoute : « Personne ne peut aller vers le Père si ce n’est par moi » (Jean 14:6).

Philippe, qui écoute avec attention, demande : « Seigneur, montre-​nous le Père, et cela nous suffit. » Il voudrait semble-​t-​il voir une manifestation de Dieu, comme les visions qu’ont reçues Moïse, Élie et Isaïe. Mais les apôtres possèdent quelque chose de plus précieux. C’est ce qui ressort de la réponse de Jésus : « Philippe, malgré tout le temps que j’ai passé avec vous, tu n’es pas parvenu à me connaître ? Celui qui m’a vu a vu le Père aussi. » Puisque Jésus reflète parfaitement la personnalité de son Père, vivre à ses côtés et l’observer revient à voir le Père. Bien sûr, le Père est supérieur au Fils, comme Jésus le fait d’ailleurs remarquer : « Les choses que je vous dis ne viennent pas de moi-​même » (Jean 14:8-10). Les apôtres constatent ainsi que Jésus attribue tout le mérite de ses enseignements à son Père.

Ils ont vu Jésus accomplir des miracles et l’ont  entendu proclamer la bonne nouvelle du royaume de Dieu. À présent, il leur dit : « Celui qui exerce la foi en moi fera aussi les œuvres que je fais ; et il fera des œuvres plus grandes que celles-ci » (Jean 14:12). Jésus ne veut pas dire qu’ils accompliront de plus grands miracles que les siens. Par contre, ils effectueront leur ministère sur une plus longue période, parcourront un plus grand territoire et toucheront plus de monde.

Même si Jésus part, il n’abandonne pas pour autant ses apôtres. Il leur fait cette promesse : « Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » Il ajoute : « Je demanderai au Père de vous donner un autre assistant pour qu’il soit avec vous pour toujours, l’esprit de la vérité » (Jean 14:14, 16, 17). Il leur garantit ainsi qu’ils recevront de l’esprit saint, cet « autre assistant ». Et c’est ce qui se passera le jour de la Pentecôte.

« Dans peu de temps, dit Jésus, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez, parce que je vis et que vous vivrez » (Jean 14:19). En plus de leur apparaître sous une forme humaine après sa résurrection, il les ressuscitera en temps voulu comme créatures spirituelles pour qu’ils vivent avec lui au ciel.

À présent, Jésus énonce une vérité fondamentale : « Celui qui accepte mes commandements et y obéit, c’est lui qui m’aime. Et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, et moi je l’aimerai et je me montrerai clairement à lui. » Judas, aussi appelé Thaddée, lui demande alors : « Seigneur, que s’est-​il passé pour que tu veuilles te montrer clairement à nous et non au monde ? » Jésus répond : « Si quelqu’un m’aime, il obéira à ma parole, et mon Père l’aimera [...]. Celui qui ne m’aime pas n’obéit pas à mes paroles » (Jean 14:21-24). Contrairement à ses disciples, le monde ne reconnaît pas Jésus comme le chemin, la vérité et la vie.

Quand Jésus sera parti, comment ses disciples pourront-​ils se souvenir de tout ce qu’il leur a enseigné ? « L’assistant, l’esprit saint, que le Père enverra en mon nom, explique Jésus, celui-là vous enseignera toutes choses et vous rappellera toutes les choses que je vous ai dites. » Ces paroles sont rassurantes pour les apôtres, car ils ont vu la puissance de l’esprit saint à l’œuvre. Jésus ajoute : « Je vous laisse la paix ; je vous donne ma paix. [...] Que votre cœur ne soit pas anxieux ni ne se serre de peur » (Jean 14:26, 27). Puisqu’ils seront instruits et protégés par Jéhovah, les disciples n’ont aucune raison d’être inquiets.

Ils verront bientôt des preuves de la protection de Dieu. Jésus dit : « Le chef du monde vient ; toutefois il n’a aucune prise sur moi » (Jean 14:30). Le Diable a pu entrer en Judas et se rendre maître de lui. Mais Jésus n’a aucune faiblesse que Satan pourrait exploiter pour le détourner de Dieu. Le Diable ne pourra pas non plus le retenir dans la mort. Pourquoi ? Jésus déclare : « Je fais exactement ce que le Père m’ordonne de faire. » Il est donc certain que son Père le ressuscitera (Jean 14:31).