Moïse avait guidé la nation d’Israël pendant de nombreuses années. Il était maintenant à la fin de sa vie. Jéhovah lui a dit : “Ce n’est pas toi qui conduiras les Israélites en Terre promise. Mais je te laisserai voir le pays.” Moïse a alors demandé à Jéhovah de choisir un nouveau chef pour prendre soin de la nation. Jéhovah lui a répondu : “Dis à Josué que c’est lui qui sera le nouveau chef.”

Moïse a dit aux Israélites qu’il allait bientôt mourir et que Jéhovah avait choisi Josué pour les conduire en Terre promise. Puis il a dit à Josué : “N’aie pas peur. Jéhovah t’aidera.” Peu de temps après, Moïse est monté tout en haut du mont Nébo. De là, Jéhovah lui a montré le pays qu’il avait promis de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob. Ensuite, Moïse est mort, à 120 ans.

Jéhovah a dit à Josué : “Traverse le Jourdain et va au pays de Canaan. Je t’aiderai comme j’ai aidé Moïse. Tu devras lire ma Loi tous les jours. N’aie pas peur et sois courageux. Maintenant, fais ce que je te demande de faire.”

 Josué a envoyé deux espions dans la ville de Jéricho. Dans l’histoire suivante, nous verrons ce qui s’est passé là-bas. Quand ils sont revenus, les espions ont dit que c’était le bon moment pour aller au pays de Canaan. Le lendemain, Josué a demandé au peuple de se préparer à partir. Ensuite, il a dit aux prêtres qui portaient l’arche de l’alliance de passer devant le peuple et d’aller au Jourdain. Le fleuve débordait. Mais dès que les prêtres ont mis les pieds dans l’eau, le fleuve s’est arrêté et l’eau s’est écoulée. Ils ont marché jusqu’au milieu du fleuve et ils y sont restés pendant que tout le peuple traversait. Ce miracle a sûrement dû leur rappeler celui que Jéhovah avait fait à la mer Rouge !

Finalement, après toutes ces années, les Israélites sont arrivés en Terre promise. Ils pouvaient construire des maisons et des villes, et avoir des champs, des vignes et des arbres fruitiers. La Terre promise était un pays où coulaient le lait et le miel !

« Jéhovah te guidera constamment et te rassasiera même sur une terre desséchée » (Isaïe 58:11).