Jésus et ses apôtres ont traversé la vallée du Cédron pour se rendre au mont des Oliviers. Il était plus de minuit et c’était la pleine lune. Quand ils sont arrivés au jardin de Gethsémani, Jésus a dit à ses apôtres : “Attendez ici et restez éveillés.” Puis il s’est éloigné un peu et il est tombé à genoux. Il était très angoissé et il a prié. Il a dit à Jéhovah : « Que ta volonté se fasse. » Jéhovah a alors envoyé un ange l’encourager. Quand Jésus est revenu voir ses apôtres, il les a trouvés en train de dormir. Il leur a dit : “Réveillez-vous ! Ce n’est pas le moment de dormir ! C’est maintenant que je dois être livré à mes ennemis.”

Puis Judas est arrivé, suivi d’une foule de gens avec des épées et des bâtons. Il savait où trouver Jésus parce qu’ils étaient souvent allés tous ensemble dans ce jardin. Judas avait dit aux soldats qu’il leur montrerait qui était Jésus. Il est donc allé vers Jésus, il lui a dit : “Bonjour, Enseignant”, et il l’a embrassé. Alors Jésus lui a dit : “Judas, est-​ce que tu me trahis en m’embrassant ?”

Jésus s’est avancé vers la foule et il a demandé : « Qui cherchez-​vous ? » Ils ont répondu : “Jésus de Nazareth.” Il leur a dit : « C’est moi. » Ils ont alors reculé et ils sont tombés par terre. Jésus leur a redemandé : « Qui cherchez-​vous ? » Ils lui ont de nouveau répondu : “Jésus de Nazareth.” Il leur a répété : “Je vous ai dit que c’était moi. Laissez partir ces hommes.”

Quand Pierre a compris ce qui se passait, il a pris son épée et il a coupé l’oreille de Malkus, un esclave du grand prêtre. Mais Jésus a touché l’oreille de Malkus et il l’a guéri. Puis il a dit à Pierre : “Range ton épée. Si tu te bats avec une épée, tu mourras par l’épée.” Les soldats ont attrapé Jésus et ils lui  ont attaché les mains. Les apôtres se sont enfuis. Puis la foule a emmené Jésus chez Anne, le prêtre en chef. Anne a interrogé Jésus et il l’a envoyé chez Caïphe, le grand prêtre. Mais qu’est-​il arrivé aux apôtres ?

« Dans le monde, vous aurez des épreuves, mais prenez courage ! J’ai vaincu le monde » (Jean 16:33).