VOUS souvenez-vous des trois compagnons de Daniel qui refusèrent de toucher aux mets de la table royale? Les Babyloniens les appelaient Schadrach, Méschach et Abednégo. Pourquoi donc ne se prosternent-ils pas comme tout le monde devant l’image gigantesque qu’a fait dresser le roi Nébucadnezzar?

Vous rappelez-vous les lois que Jéhovah a écrites de son doigt et qu’on appelle les Dix Commandements? Le premier Commandement dit ceci: ‘Tu n’adoreras pas d’autres dieux que moi.’ Nos trois jeunes gens refusaient d’enfreindre cette loi.

Le roi avait convoqué une foule de gens importants pour l’inauguration de l’image qu’il avait érigée. Quand tous furent rassemblés, il fit faire cette proclamation: ‘Quand vous entendrez la musique, vous vous prosternerez devant l’image. Quiconque ne se prosternera pas sera jeté dans une fournaise ardente.’ Au son de la musique, tous se prosternèrent, sauf nos trois jeunes Hébreux.

Apprenant que Schadrach, Méschach et Abednégo ne s’étaient pas prosternés, Nébucadnezzar se mit en colère. Il fit venir les trois jeunes gens devant lui et leur ordonna d’être prêts à se prosterner quand la musique se remettrait à jouer. Mais ceux-ci lui dirent: ‘Notre Dieu peut nous sauver. Mais même s’il ne nous sauve pas, nous ne nous prosternerons pas devant l’image.’

À ces mots, Nébucadnezzar fut rempli de fureur. Il y avait, non loin de là, une fournaise et le roi ordonna de la chauffer sept fois plus que d’ordinaire. Puis il commanda à des hommes vigoureux de son armée de ligoter les trois jeunes Hébreux et de les jeter dans le feu. La fournaise était si brûlante que ces hommes vigoureux furent tués par les flammes. Mais qu’arriva-t-il aux trois jeunes gens?

Le roi regarda dans la fournaise et fut saisi de frayeur. ‘N’est-ce pas trois hommes ligotés que nous avons jetés au milieu du feu?’ demanda-t-il.

‘Oui’, répondirent ses serviteurs.

‘Mais’, dit le roi, ‘je vois quatre hommes en liberté qui marchent au milieu du feu, sans qu’il leur arrive de mal. Et le quatrième a l’aspect d’un dieu.’ Alors le roi s’approcha de la porte de la fournaise et cria: ‘Schadrach, Méschach et Abednégo, serviteurs du Dieu Très-Haut, sortez et venez!’

Quand ils furent sortis, on constata qu’ils n’avaient sur eux aucune blessure. Alors le roi s’écria: ‘Béni soit le Dieu de Schadrach, Méschach et Abednégo, qui a envoyé son ange et les a sauvés parce qu’ils n’ont pas voulu adorer d’autre dieu que leur Dieu.’

N’avons-nous pas là un bel exemple de fidélité à Jéhovah?