VOICI une représentation du paradis que Dieu a pu faire voir à Ésaïe, son prophète. Ésaïe parut peu après Jonas.

Le mot “paradis” signifie “jardin” ou “parc”. Le paradis que vous voyez ici ne vous rappelle-t-il rien? Ne ressemble-t-il pas au magnifique jardin que Jéhovah aménagea pour Adam et Ève? La terre deviendra-t-elle jamais un paradis?

Jéhovah ordonna à Ésaïe de décrire le futur paradis. Voici le tableau que nous en trace le prophète: ‘Le loup et l’agneau vivront en paix. Le veau et le lionceau paîtront ensemble sous la conduite d’un petit garçon. Il n’arrivera aucun mal à personne, pas même au nourrisson qui jouera près d’un serpent venimeux.’

Nombreux sont ceux qui croient que jamais rien ne changera sur la terre. Mais réfléchissez à ceci: ‘Quelle demeure Dieu donna-t-il à Adam et Ève?’

Dieu les mit dans un paradis. S’ils perdirent leur belle demeure, s’ils vieillirent et moururent, ce fut par suite de leur désobéissance. Cependant Dieu promet de donner à ceux qui l’aiment tout ce qu’Adam et Ève ont perdu.

Dans le nouveau paradis il ne se fera ni mal ni ravages. Tous ses habitants vivront dans des conditions heureuses. Tout sera comme Dieu l’avait voulu à l’origine. Nous verrons plus loin comment Dieu réalisera ce dessein.