LE ROI Nébucadnezzar emmena à Babylone les plus instruits d’entre les Israélites. Puis il choisit parmi ces déportés les jeunes gens les plus beaux et les plus intelligents. Vous voyez ici quatre de ces jeunes gens: Daniel et trois autres adolescents que les Babyloniens appelèrent Schadrach, Méschach et Abednégo.

Le roi voulait former ces jeunes gens au service du palais. Au bout de trois ans, leur éducation faite, seuls les plus intelligents d’entre eux seraient choisis pour l’aider à résoudre les problèmes du royaume. En attendant, tous devaient rester en bonne santé. Ordre fut donc donné de leur présenter les mêmes mets que ceux qui paraissaient sur la table royale.

Regardez le jeune Daniel. Il fait part à Aschpénaz, chef des serviteurs de Nébucadnezzar, de sa résolution de ne pas toucher aux mets provenant de la table royale. Aschpénaz, inquiet, répond ainsi: ‘Je crains que le roi, qui a fixé votre menu, ne vous voie des mines moins florissantes que celles des autres jeunes gens et qu’il ne me fasse mourir.’

Daniel s’adressa alors au gardien qu’Aschpénaz lui avait assigné, à lui et à ses trois amis. ‘Mets-nous à l’épreuve pendant dix jours’, lui dit-il. ‘Ne nous présente que des légumes et de l’eau! Puis compare-nous avec les jeunes gens qui mangent les mets du roi et tu verras qui a meilleure mine.’

Le gardien accepta de faire cela. Au bout de dix jours, Daniel et ses trois compagnons avaient meilleure mine que tous les autres jeunes gens. Le gardien les laissa alors manger des légumes à la place des mets de la table royale.

Au bout de trois ans, tous les jeunes gens furent conduits devant Nébucadnezzar. Le roi s’entretint avec eux et dans le nombre il n’en trouva pas de plus intelligents que Daniel et ses trois compagnons. Il les attacha donc à son service. Et lorsque le roi leur soumettait des problèmes difficiles, ils se révélaient dix fois supérieurs à tous les prêtres et sages de son royaume.