JOSEPH ne maîtrisait plus son émotion. Il fit sortir tous ses serviteurs. Resté seul avec ses frères, il se mit à pleurer. Imaginez l’étonnement de ses frères, qui ne s’expliquaient pas ses larmes. Enfin, Joseph leur révéla son identité. Il dit: ‘Je suis Joseph. Mon père est-il encore en vie?’

Si grande fut la surprise de ses frères qu’ils ne purent articuler une parole. La peur les saisit. Mais Joseph les fit approcher et leur dit: ‘Je suis votre frère, celui que vous avez vendu.’

Et Joseph dit encore: ‘Ne vous reprochez pas de m’avoir vendu, car, en fait, c’est Dieu qui m’a envoyé en Égypte pour sauver des vies. Pharaon m’a établi chef sur tout le pays. Et maintenant remontez vite chez mon père et apprenez-lui la nouvelle. Dites-lui qu’il vienne s’établir en Égypte.’

Alors Joseph se jeta au cou de ses frères et les embrassa. Pharaon, informé de leur arrivée, dit à Joseph: ‘Qu’ils se procurent des chariots et aillent chercher leur père et leurs familles, et qu’ils viennent s’établir ici! Je leur donnerai ce qu’il y a de meilleur dans le pays d’Égypte.’

Ainsi firent-ils. Jacob descendit en Égypte avec tous les siens. Voyez-vous Joseph dans les bras de son père?

La famille de Joseph était devenue très nombreuse. Tous ceux des siens qui descendirent en Égypte étaient en tout soixante-dix, soit Jacob, ses enfants et ses petits-enfants, mais sans compter les épouses et les serviteurs. On les appelait Israélites, car Dieu avait changé le nom de Jacob en celui d’Israël. Les Israélites allaient devenir le peuple de Dieu, son bien particulier.