Certaines coutumes partent de l’idée que les morts peuvent nous voir, ce qui est un mensonge.

Mais pourquoi Satan et ses démons s’acharnent-​ils autant à tromper les gens ? Parce qu’ils veulent nous entraîner dans leur rébellion. Ils veulent que nous les adorions. Ils veulent que nous croyions leurs mensonges et fassions des choses qui déplaisent à Jéhovah. Au nombre de ces choses, il y a beaucoup de coutumes qui ont un rapport avec les morts.

La mort d’un être cher est un moment douloureux à traverser. Donner libre cours à son chagrin n’a rien d’anormal ni de déplacé. Jésus « se laissa aller aux larmes » après la mort de Lazare, son ami (Jean 11:35).

Il y a bien des coutumes liées à la mort, et qui varient énormément à travers le monde. Beaucoup ne sont pas en conflit avec les principes bibliques ; toutefois, certains usages ont pour fondement l’idée que les morts sont en vie et peuvent voir les vivants. Les veillées, les manifestations de deuil excessives et les enterrements en grande pompe ont tous pour point de départ la peur de déplaire aux esprits des morts. Cependant, puisque les morts « ne savent rien », ceux qui pratiquent ces choses soutiennent les mensonges de Satan (Ecclésiaste 9:5).

D’autres coutumes sont fondées sur la croyance selon laquelle les morts ont besoin de notre aide, ce qui est un mensonge.

 D’autres coutumes ou d’autres cérémonies viennent de la croyance selon laquelle les morts ont besoin de l’aide des vivants et font du mal aux vivants s’ils ne sont pas apaisés. Dans certains pays, on fait une fête et des sacrifices 40 jours ou un an après la mort d’une personne. Cette fête et ces sacrifices sont censés aider le défunt à « traverser » jusqu’au monde des esprits. Il est également courant d’offrir à boire et à manger au mort.

Ces choses ne conviennent pas parce qu’elles soutiennent les mensonges de Satan au sujet des morts. Jamais Jéhovah n’approuverait que nous ayons la moindre chose à voir avec des coutumes fondées sur des enseignements de démons ! (2 Corinthiens 6:14-18).

Les serviteurs du vrai Dieu ne participent pas du tout aux pratiques qui cautionnent les mensonges de Satan. Par contre, avec amour, ils s’attachent à aider les vivants et à les réconforter. Ils savent que seul Jéhovah peut aider quelqu’un qui vient de mourir (Job 14:14, 15).

 Le spiritisme est condamné par Dieu

Certaines personnes entrent en contact avec les démons soit directement, soit par un médium humain. Cela s’appelle du spiritisme. Le vaudou, la sorcellerie, la magie, la bonne aventure et la communication avec les morts sont des formes du spiritisme.

Dieu est contre ces choses mauvaises. Il demande qu’on lui voue un attachement exclusif (Exode 20:5).

La Bible condamne ces choses en ces termes : « Il ne se trouvera chez toi personne [...] qui exerce la divination, aucun magicien, ni personne qui cherche les présages, ni aucun sorcier, ni personne qui lie autrui par quelque sortilège, ni personne qui consulte un médium, ou quelqu’un qui fait métier de prédire les évènements, ou quiconque interroge les morts. Car tout [homme] qui fait ces choses est chose détestable pour Jéhovah » (Deutéronome 18:10-12).

Pourquoi Jéhovah nous prévient-​il aussi énergiquement contre ces pratiques ?

 Pour notre bien, Jéhovah nous met en garde contre toutes les formes du spiritisme. Il aime les humains et se soucie d’eux, et il sait que ceux qui ont des rapports avec les démons s’exposent à des souffrances.

Témoin le cas de Nilda, médium au Brésil. Les démons ont gâché sa vie. Elle raconte : « Les esprits [...] me possédaient, me donnaient des ordres. J’alternais entre des états conscients et des états inconscients, et j’ai été internée pour des problèmes psychiques. Les démons me persécutaient tellement que mes nerfs ont été atteints. Je prenais des sédatifs et je me suis mise à boire et à fumer sans arrêt. Et cela a duré des années. »

Souvent, il arrive des malheurs à ceux qui pratiquent le spiritisme. Ils peuvent perdre leur maison, leur liberté, voire leur vie.

Puis, avec l’aide de Jéhovah et de ses Témoins sur la terre, Nilda s’est affranchie de l’influence des démons. Maintenant, elle a une vie saine et bien remplie. Elle dit : « Je le conseille à tous : ne frayez jamais avec les esprits [méchants], ne serait-​ce qu’un instant. »