1, 2. Quels dangers menaçaient les Israélites en 1513 avant notre ère lorsqu’ils ont pénétré dans la région du Sinaï, et comment Jéhovah a-t-il rassuré son peuple ?

EN CE début de 1513 avant notre ère, les Israélites pénètrent dans la région du Sinaï. Le danger les guette. Ils entament en effet la traversée périlleuse d’un “ immense et redoutable désert peuplé de serpents venimeux et de scorpions ”. (Deutéronome 8:15, La Bible en français courant.) L’attaque de nations hostiles n’est pas à exclure. C’est Jéhovah, leur Dieu, qui a conduit les Israélites jusqu’ici. Sera-t-il capable de les protéger ?

2 Il les rassure : “ Vous avez vu vous-mêmes ce que j’ai fait aux Égyptiens, pour que je vous porte sur des ailes d’aigles et vous amène vers moi. ” (Exode 19:4). Jéhovah rappelle à son peuple qu’il l’a délivré des Égyptiens, l’amenant en lieu sûr comme porté par des aigles. Les “ ailes d’aigles ” illustrent bien la protection divine, et sous plus d’un rapport.

3. Pourquoi l’image des “ ailes d’aigles ” illustre-t-elle bien la protection divine ?

3 Les ailes grandes et puissantes de l’aigle ne lui servent pas seulement à s’élever dans les airs. Aux heures chaudes de la journée, la mère protège sa fragile nichée du soleil brûlant en lui faisant de l’ombre avec ses ailes déployées, dont l’envergure peut dépasser deux mètres. À d’autres moments, elle abrite ses petits du vent froid en les enveloppant encore une fois de ses ailes. Comme un aigle avec sa progéniture, Jéhovah avait protégé et abrité la toute jeune nation d’Israël. Dans le désert, ses serviteurs pourraient trouver refuge à l’ombre de ses ailes puissantes aussi longtemps qu’ils lui resteraient  fidèles (Deutéronome 32:9-11 ; Psaume 36:7). Mais pouvons-nous, aujourd’hui, espérer la protection de Dieu ?

Dieu promet sa protection

4, 5. Pourquoi pouvons-nous être sûrs et certains que Dieu tiendra sa promesse de nous protéger ?

4 Jéhovah est assurément capable de protéger ses serviteurs. N’est-il pas “ le Dieu Tout-Puissant ” ? (Genèse 17:1.) Tel un flot qu’on ne peut endiguer, sa force en action est irrésistible. La question n’est donc pas de savoir s’il peut, mais s’il veut utiliser sa puissance pour protéger ses serviteurs.

5 La réponse est clairement oui ! Jéhovah nous certifie qu’il protégera son peuple. “ Dieu est pour nous un refuge et une force, un secours qui est facile à trouver durant les détresses ”, affirme Psaume 46:1. Et puisque Dieu “ ne peut mentir ”, nous pouvons avoir totalement confiance en sa promesse (Tite 1:2). Arrêtons-nous sur quelques métaphores utilisées par Jéhovah pour exprimer son souci de nous protéger.

6, 7. a) Quelle protection le berger des temps bibliques assurait-il à ses brebis ? b) Comment la Bible illustre-t-elle le désir sincère de Jéhovah de protéger ses brebis et de prendre soin d’elles ?

6 Jéhovah est un Berger, et “ nous sommes son peuple et les brebis de son pâturage ”. (Psaume 23:1 ; 100:3.) Peu d’animaux sont aussi vulnérables que les moutons domestiques. Il fallait du courage au berger des temps bibliques pour protéger son petit bétail contre les lions, les loups et les ours, sans parler des voleurs (1 Samuel 17:34, 35 ; Jean 10:12, 13). Un courage qui n’empêchait pas la tendresse. Quand une brebis mettait bas loin de l’enclos, l’homme veillait sur la bête tout le temps qu’elle était vulnérable, puis il prenait l’agneau sans défense et le portait dans l’enclos.

“ Sur son sein il les portera. ”

7 En se comparant à un berger, Jéhovah nous assure de son désir sincère de nous protéger (Ézékiel 34:11-16).  Rappelez-vous Isaïe 40:11, cette description de Jéhovah déjà évoquée au chapitre 2 : “ Comme un berger il fera paître son troupeau. De son bras il rassemblera les agneaux ; et sur son sein il les portera. ” Comment le petit agneau se retrouvait-il sur le “ sein ” du berger, dans les plis de son vêtement de dessus ? Il pouvait s’approcher de lui, et même attirer son attention par de légers coups de tête contre sa jambe. Mais c’est le berger qui devait se baisser, le soulever et le mettre doucement à l’abri sur son sein. N’est-ce pas une image touchante du désir qu’a notre Grand Berger de nous protéger ?

8. a) Qui Dieu promet-il de protéger, et comment Proverbes 18:10 le montre-t-il ? b) Comment se réfugie-t-on dans le nom de Dieu ?

8 Dieu assortit toutefois sa promesse d’une condition : il ne protégera que ceux qui s’approchent de lui. Proverbes 18:10 dit en effet : “ Le nom de Jéhovah est une tour forte. Le juste y court et se trouve protégé. ” Aux temps bibliques, on construisait parfois des tours dans le désert comme lieux de refuge. Encore fallait-il s’y enfuir. Il en va de même pour le nom de Dieu. Se contenter de le répéter comme une formule magique ne sert à rien. Pour se réfugier dans le nom divin, il faut connaître Celui qui le porte, avoir confiance en lui et se conformer à ses normes justes. Que Jéhovah est bon de nous donner l’assurance qu’il sera une tour protectrice si nous nous tournons vers lui avec foi !

“ Notre Dieu [...] est capable de nous sauver ”

9. Qu’a fait Jéhovah en plus de promettre sa protection ?

9 Jéhovah n’a pas fait que promettre la protection. Aux temps bibliques, il a prouvé par des miracles sa capacité de protéger son peuple. Combien de fois n’a-t-il pas, de sa “ main ” forte, tenu à distance de redoutables ennemis d’Israël (Exode 7:4) ? Mais des individus également ont bénéficié de sa puissance protectrice.

10, 11. Quels exemples bibliques montrent que Jéhovah a utilisé sa puissance protectrice en faveur d’individus ?

 10 Le jour où trois jeunes Hébreux (Shadrak, Méshak et Abed-Négo) refusèrent de se prosterner devant son image d’or, Neboukadnetsar, le monarque le plus puissant de l’époque, menaça, furieux, de les jeter dans un four chauffé à blanc. “ Quel est le dieu qui pourra vous sauver de mes mains ? ” lança-t-il avec arrogance (Daniel 3:15). Les trois jeunes gens ne doutaient pas que leur Dieu était en mesure de les protéger, mais ils ne présumèrent pas qu’il le ferait. “ Si cela doit être, répondirent-ils, notre Dieu que nous servons est capable de nous sauver. ” (Daniel 3:17). De fait, qu’était ce four de feu ardent, même chauffé sept fois plus que la normale, pour leur Dieu Tout-Puissant ? Jéhovah les protégea effectivement, et le roi dut reconnaître “ qu’il n’existe pas d’autre dieu qui soit capable de délivrer comme celui-là ”. — Daniel 3:29.

11 Jéhovah fit une autre démonstration remarquable de sa puissance protectrice lorsqu’il transféra la vie de son Fils unique-engendré dans la matrice de la vierge juive Marie. Un ange annonça à la jeune fille qu’elle allait ‘ concevoir dans sa matrice et mettre au monde un fils ’. “ De l’esprit saint viendra sur toi, et de la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ”, précisa-t-il (Luc 1:31, 35). Jamais le Fils de Dieu n’allait être apparemment aussi vulnérable. La mère humaine transmettrait-elle son péché et son imperfection à l’embryon ? Satan parviendrait-il à blesser ou à tuer l’enfant avant sa naissance ? Impossible. Jéhovah érigea comme un rempart autour de Marie, afin que rien ne puisse, dès sa conception, causer du tort à l’embryon — ni imperfection, ni force nuisible, ni assassin humain, ni démon. Il continua de protéger son Fils bien-aimé durant sa jeunesse (Matthieu 2:1-15). Jésus demeura ainsi hors de toute atteinte jusqu’au moment fixé par Dieu.

12. Pourquoi Jéhovah a-t-il protégé miraculeusement certains individus aux temps bibliques ?

 12 Pourquoi Jéhovah a-t-il accordé une protection miraculeuse à certains individus ? Ce fut souvent pour protéger quelque chose d’encore plus important qu’eux : la réalisation de son dessein. La survie du petit enfant Jésus, par exemple, était indispensable à l’accomplissement du dessein divin, et par répercussion au bonheur de l’humanité. En outre, les nombreux récits montrant la puissance protectrice en action font partie des Écritures inspirées, qui “ ont été écrites pour notre instruction, afin que, grâce à notre endurance et à la consolation des Écritures, nous ayons l’espérance ”. (Romains 15:4.) Ils consolident notre foi dans le Dieu Tout-Puissant. Mais quelle protection pouvons-nous attendre de nos jours ?

Ce que n’est pas la protection divine

13. Jéhovah est-il dans l’obligation d’opérer des miracles pour nous ? Expliquez.

13 Que Jéhovah nous promette sa protection n’implique pas qu’il soit dans l’obligation d’opérer des miracles pour nous. Jamais il ne nous a garanti une vie sans problèmes dans le système actuel. Beaucoup de ses serviteurs fidèles subissent d’ailleurs toutes sortes d’adversités : pauvreté, guerre, maladie, mort. Jésus n’a pas caché à ses disciples que, sur le plan individuel, ils pourraient être tués pour leur foi. D’où sa recommandation d’endurer jusqu’à la fin (Matthieu 24:9, 13). Si Jéhovah utilisait chaque fois sa puissance pour nous délivrer miraculeusement, Satan aurait beau jeu de le provoquer et de mettre en doute la sincérité de l’attachement que nous vouons à Dieu. — Job 1:9, 10.

14. Quels exemples montrent que Jéhovah ne protège pas tous ses serviteurs de façon identique ?

14 D’ailleurs, même aux temps bibliques, Jéhovah n’usait pas de sa puissance protectrice pour soustraire chacun de  ses serviteurs à une mort prématurée. L’apôtre Jacques, par exemple, fut exécuté par Hérode vers 44 de notre ère. Un peu plus tard, Pierre fut, lui, “ délivré de la main d’Hérode ”. (Actes 12:1-11.) Quant à Jean, le frère de Jacques, il survécut à Pierre et à Jacques. À l’évidence, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que Dieu protège tous ses serviteurs de façon identique. De surcroît, “ temps et événement imprévu ” nous arrivent à tous (Ecclésiaste 9:11). Mais alors, comment Jéhovah nous protège-t-il aujourd’hui ?

Protection physique

15, 16. a) Qu’est-ce qui prouve que Jéhovah assure une protection physique collective à ses adorateurs ? b) Quelle assurance avons-nous que Jéhovah protège ses serviteurs actuellement et qu’il le fera pendant “ la grande tribulation ” ?

15 Parlons tout d’abord de la protection physique. Dans ce domaine, les adorateurs de Jéhovah bénéficient d’une protection collective. Sans elle, Satan ne ferait qu’une bouchée de nous. L’élimination du vrai culte n’est-elle pas l’obsession du “ chef de ce monde ” ? (Jean 12:31 ; Révélation 12:17.) Certains des gouvernements les plus puissants de la terre ont interdit notre prédication et tenté de nous anéantir. Mais nous sommes restés fermes et avons continué à prêcher sans faiblir. Comment expliquer que de grandes nations aient été incapables de réduire au silence un groupe de chrétiens relativement restreint et visiblement sans défense ? C’est que Jéhovah nous protégeait de ses ailes puissantes. — Psaume 17:7, 8.

16 Un mot sur la protection physique lors de la “ grande tribulation ”. Nous n’avons pas à redouter l’exécution des jugements divins. Jéhovah, en effet, “ sait délivrer de l’épreuve les hommes qui sont attachés à Dieu, mais réserver les injustes pour le jour du jugement, pour être retranchés ”. (Révélation 7:14 ; 2 Pierre 2:9.) En attendant, soyons convaincus de deux choses. Premièrement, Jéhovah ne permettra jamais que ses  serviteurs soient effacés de la terre. Deuxièmement, il récompensera ses fidèles en leur accordant la vie éternelle dans son monde de justice, au besoin après une résurrection. Où ceux qui meurent pourraient-ils être plus en sécurité que dans la mémoire de Dieu ? — Jean 5:28, 29.

17. Comment Jéhovah nous préserve-t-il par sa Parole ?

17 Jéhovah nous préserve dès à présent par sa “ parole ” vivante, qui a le pouvoir de guérir des cœurs et de réformer des vies (Hébreux 4:12). L’application des principes qu’elle contient nous assure une certaine protection physique. “ Moi, Jéhovah, je suis [...] Celui qui t’enseigne pour ton profit ”, lit-on en Isaïe 48:17. En nous conformant à la Parole de Dieu, nous pouvons incontestablement améliorer notre santé et vivre plus longtemps. Le fait, par exemple, de nous abstenir de la fornication et de nous purifier de toute souillure nous met à l’abri de pratiques impures et d’habitudes nocives qui causent du tort à de nombreux impies (Actes 15:29 ; 2 Corinthiens 7:1). Ne sommes-nous pas reconnaissants à Dieu de nous protéger par sa Parole ?

Protection spirituelle

18. Quelle protection spirituelle Jéhovah nous accorde-t-il ?

18 La protection spirituelle est celle qui compte le plus. Avec amour, Jéhovah protège notre spiritualité en nous fournissant de quoi endurer les épreuves et préserver nos bonnes relations avec lui. Il cherche ainsi à nous garder en vie non pour quelques années seulement, mais pour l’éternité. Considérons quelques-uns des moyens qu’il utilise pour nous protéger spirituellement.

19. Comment l’esprit de Jéhovah peut-il nous aider à venir à bout de n’importe quelle épreuve ?

19 Jéhovah ‘ entend la prière ’. (Psaume 65:2.) Aussi, ouvrons-lui notre cœur quand nous avons l’impression de crouler sous les difficultés. Nous en retirerons un grand  soulagement (Philippiens 4:6, 7). Jéhovah ne fera peut-être pas disparaître miraculeusement nos problèmes, mais, en réponse à nos prières, il nous communiquera la sagesse dont nous avons besoin pour y faire face (Jacques 1:5, 6). Par ailleurs, Jéhovah donne son esprit saint à qui le lui demande (Luc 11:13). Cet esprit puissant nous fera venir à bout de n’importe quelle épreuve ou difficulté. Il nous insufflera la “ puissance qui passe la normale ”, et nous tiendrons bon jusqu’à ce que Jéhovah élimine toute situation douloureuse, dans le monde nouveau désormais très proche. — 2 Corinthiens 4:7.

20. Comment Jéhovah exerce-t-il parfois sa puissance protectrice par l’intermédiaire de ses adorateurs ?

20 Parfois, Jéhovah exerce sa puissance protectrice par l’intermédiaire de ses adorateurs. Il nous a ‘ attirés ’ dans une ‘ communauté mondiale de frères ’. (1 Pierre 2:17 ; Jean 6:44.) Au sein de cette fraternité, nous voyons son esprit saint influencer puissamment nos compagnons en bien, produire en eux du fruit sous la forme de belles qualités comme l’amour, la bienveillance et la bonté (Galates 5:22, 23). Aussi, quand nous sommes dans la détresse et que l’un d’entre eux se sent poussé à nous donner un conseil utile ou  à nous dire un mot d’encouragement bienvenu, remercions Jéhovah de cette forme de protection.

21. a) Quels moyens Jéhovah utilise-t-il pour nous fournir la nourriture spirituelle au bon moment par l’intermédiaire de “ l’esclave fidèle et avisé ” ? b) Comment avez-vous personnellement tiré profit des dispositions prévues par Jéhovah pour protéger notre spiritualité ?

21 Enfin, Jéhovah nous protège par une nourriture spirituelle fournie au bon moment. Pour nous aider à puiser de la force dans sa Parole, il a chargé “ l’esclave fidèle et avisé ” de dispenser cette nourriture spirituelle. Publications (telles que les revues La Tour de Garde et Réveillez-vous !), réunions et assemblées sont autant de moyens utilisés par cet esclave fidèle pour nous donner la “ nourriture en temps voulu ”, c’est-à-dire ce dont nous avons besoin au moment où nous en avons besoin (Matthieu 24:45). Ne vous est-il jamais arrivé, lors d’une réunion chrétienne, d’entendre un propos — dans un commentaire, un discours, ou même une prière — qui vous a communiqué exactement la force et l’encouragement qu’il vous fallait ? N’avez-vous jamais lu dans l’un de nos périodiques un article qui a changé quelque chose dans votre vie ? Souvenons-nous que Jéhovah a prévu tout cela pour protéger notre spiritualité.

22. À quelle fin Jéhovah utilise-t-il systématiquement sa puissance, et en quoi agit-il ainsi au mieux de nos intérêts ?

22 Jéhovah est assurément “ un bouclier pour tous ceux qui se réfugient en lui ”. (Psaume 18:30.) S’il n’utilise pas actuellement sa puissance pour nous protéger de tout malheur, nous savons, en revanche, qu’il l’utilise systématiquement pour assurer la réalisation de son dessein. Ce faisant, il agit au mieux de nos intérêts à long terme, car, si nous nous approchons de lui et demeurons dans son amour, il nous accordera une vie parfaite pour l’éternité. Forts de cette espérance, nous pouvons considérer toute souffrance dans le système actuel comme “ momentanée et légère ”. — 2 Corinthiens 4:17.