« EN 1987, plus de 1 000 Témoins ont assisté à l’assemblée de district “La paix divine” à Guékédou (Guinée). Cette ville étant toute proche de la Sierra Leone et du Libéria, beaucoup de frères et sœurs de ces pays ont décidé de faire l’aller-retour tous les jours. Mais ils n’avaient pas les papiers nécessaires pour passer la frontière. Les frères responsables ont donc négocié avec la police des frontières et sont parvenus avec elle à un accord : les Témoins auraient besoin d’un seul document, leur badge d’assemblée ! Ainsi, dès que les gardes-frontières voyaient les petits cartons orange vif, ils faisaient signe de passer » (Everett Berry, ex-missionnaire).

Les repas servis à cette assemblée ont été bien appréciés.