« Il était méprisé, il était celui que les hommes fuient. » « Nous l’avons considéré comme touché, frappé par Dieu et affligé. »

53:3-5

  • Jésus était méprisé et accusé de blasphème. Certains pensaient que Dieu punissait Jésus, un peu comme s’il l’affligeait d’une maladie répugnante.

« Jéhovah lui-même a pris plaisir à l’écraser ; [...] et en sa main réussira ce qui est le plaisir de Jéhovah. »

53:10

  • À l’évidence, Jéhovah a souffert quand il a vu l’exécution de son Fils. Mais il a sûrement pris plaisir à constater sa fidélité absolue. Le sacrifice de Jésus a apporté une réponse à la contestation de Satan concernant la fidélité des serviteurs de Dieu et a procuré des bienfaits aux humains repentants, ce qui a ainsi permis d’accomplir « le plaisir [ou : la volonté] de Jéhovah ».