Zacharie 4​:​1-14

  • Cinquième vision : Un porte-lampes et deux oliviers (1-14)

    • « Pas par la puissance des hommes, mais par mon esprit » (6)

    • Ne méprisez pas l’époque où les choses ont commencé modestement (10)

4  L’ange qui avait parlé avec moi est revenu et m’a réveillé, comme lorsqu’on réveille quelqu’un de son sommeil.  Puis il m’a demandé : « Que vois-​tu ? » J’ai répondu : « Je vois un porte-lampes tout en or+, avec un bol à son sommet. Il y a sept lampes sur le porte-lampes+, oui sept, et les lampes qui sont à son sommet ont sept conduits.  Et à côté de lui il y a deux oliviers+, l’un à droite du bol et l’autre à gauche. »  Alors j’ai demandé à l’ange qui parlait avec moi : « Que représentent ces choses, mon seigneur ? »  L’ange qui parlait avec moi m’a dit : « Ne sais-​tu pas ce que représentent ces choses ? » J’ai répondu : « Non, mon seigneur. »  Puis il m’a dit : « Voici ce que Jéhovah dit à Zorobabel : “‘Tout cela se fera ni par des forces militaires ni par la puissance des hommes+, mais par mon esprit+’, dit Jéhovah des armées.  Qui es-​tu, ô grande montagne ? Devant Zorobabel+ tu deviendras un pays plat*+. Et il apportera la pierre du haut au milieu des acclamations : ‘Qu’elle est magnifique ! Qu’elle est magnifique !’” »  Jéhovah m’a de nouveau parlé. Il m’a dit :  « Les mains de Zorobabel ont posé les fondations de cette maison+, et ce sont ses mains qui la termineront+. » Et vraiment vous saurez que c’est Jéhovah des armées qui m’a envoyé vers vous. 10  « Car qui a méprisé l’époque où les choses ont commencé modestement*+ ? En effet, ils se réjouiront et verront le fil à plomb* dans la main de Zorobabel. Ces sept yeux sont les yeux de Jéhovah qui parcourent toute la terre+. » 11  Puis je lui ai demandé : « Que représentent ces deux oliviers à droite et à gauche du porte-lampes+ ? » 12  Je lui ai demandé une deuxième fois : « Que représentent les rameaux* des deux oliviers qui déversent l’huile dorée par les deux tubes en or ? » 13  Alors il m’a dit : « Ne sais-​tu pas ce que représentent ces choses ? » J’ai répondu : « Non, mon seigneur. » 14  Il a dit : « Ce sont les deux oints* qui se tiennent près du Seigneur de toute la terre+. »

Notes

Ou « une plaine ».
Ou « l’époque des petites choses ».
Litt. « la pierre », « l’étain ».
C.-à-d. les rameaux qui portent des fruits.
Voir lexique (Oindre).