Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Lettre aux Philippiens 2​:​1-30

APERÇU DU CONTENU

  • L’humilité chrétienne (1-4)

  • L’humilité et l’élévation de Christ (5-11)

  • « Menez à bien votre propre salut » (12-18)

    • Les chrétiens brillent « comme des foyers de lumière » (15)

  • Envoi de Timothée et d’Épaphrodite (19-30)

2  Ainsi, chaque fois que vous pouvez encourager en Christ, consoler avec amour, être en union spirituelle*, manifester une tendre affection et de la compassion,  faites que ma joie soit complète en ayant une même pensée et un même amour, en étant entièrement unis*, en pensant une seule et même chose+.  Ne faites rien par esprit de dispute+ ni par désir de vous mettre en avant+, mais, avec humilité, considérez les autres comme supérieurs à vous+,  et ne recherchez pas seulement vos propres intérêts+, mais aussi les intérêts des autres+.  Gardez en vous cet état d’esprit qui était aussi en Christ Jésus+,  lui qui, bien qu’ayant la forme de Dieu+, n’a pas songé à une usurpation, c’est-à-dire à être égal à Dieu+.  Au contraire, il s’est dépouillé* lui-​même, il a pris la forme d’un esclave+ et il est devenu un humain*+.  De plus, lorsqu’il est venu en tant qu’homme*, il s’est humilié lui-​même et il est devenu obéissant jusqu’à la mort+, oui, la mort sur un poteau de supplice*+.  C’est pourquoi Dieu l’a élevé à une position supérieure+ et lui a donné volontiers le nom qui est au-dessus de tout autre nom+, 10  afin qu’au nom de Jésus plie tout genou — de ceux qui sont dans le ciel et de ceux qui sont sur la terre et de ceux qui sont sous le sol+ — 11  et que toute langue reconnaisse ouvertement que Jésus Christ est Seigneur+ à la gloire de Dieu le Père. 12  Par conséquent, mes bien-aimés, tout comme vous avez toujours obéi, non seulement durant ma présence, mais maintenant bien plus volontiers durant mon absence, menez à bien votre propre salut* avec crainte et respect*. 13  Car c’est Dieu qui, pour son bon plaisir, vous stimule, vous donne à la fois le désir et la force d’agir. 14  Continuez à faire toutes choses sans murmures+ ni discussions+, 15  pour que vous deveniez irréprochables et innocents, des enfants de Dieu+ sans tache au milieu d’une génération tortueuse et pervertie+, vous qui brillez comme des foyers de lumière dans le monde+, 16  tenant fermement la parole de vie+. Alors j’aurai des raisons de me réjouir au jour de Christ, sachant que je n’aurai pas couru en vain ni travaillé dur en vain. 17  Cependant, même si je suis versé comme une offrande de vin*+ sur le sacrifice+ et le saint service* auxquels votre foi vous a conduits, je suis joyeux et je me réjouis avec vous tous. 18  De même, vous devez vous aussi être joyeux et vous réjouir avec moi. 19  Or j’espère, si c’est la volonté du Seigneur Jésus, vous envoyer bientôt Timothée+, pour que je sois encouragé quand je recevrai de vos nouvelles. 20  Car je n’ai personne d’autre qui ait une attitude comme la sienne et qui se soucie réellement de vos intérêts. 21  Tous les autres, en effet, cherchent leurs propres intérêts, non ceux de Jésus Christ. 22  Mais lui, vous savez qu’il a fait ses preuves. En effet, comme un enfant+ avec son père, il a travaillé dur avec moi pour faire progresser la bonne nouvelle. 23  Voilà pourquoi c’est lui que j’espère envoyer dès que j’aurai vu la tournure que prend ma situation. 24  D’ailleurs, j’ai la certitude que, si c’est la volonté du Seigneur, moi aussi je viendrai bientôt+. 25  Mais pour le moment, j’estime nécessaire de vous envoyer Épaphrodite, mon frère, mon collaborateur et mon compagnon d’armes, et celui que vous avez envoyé pour se mettre à mon service et combler mes besoins+ ; 26  car il désire vivement vous voir tous, et il est déprimé parce que vous avez appris qu’il était tombé malade. 27  Il est effectivement tombé malade et a frôlé la mort ; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, pour que je n’aie pas tristesse sur tristesse. 28  C’est pourquoi je l’envoie de toute urgence, pour qu’en le voyant vous vous réjouissiez de nouveau et que, moi, je sois moins inquiet. 29  Accueillez-​le donc comme vous accueillez habituellement les disciples du Seigneur, avec une joie entière, et continuez à chérir les hommes tels que lui+, 30  parce qu’il a failli mourir pour l’œuvre de Christ*. Il a risqué sa vie pour m’apporter l’aide que vous n’étiez pas en mesure de m’offrir+.

Notes

Litt. « communion d’esprit ».
Ou « en étant unis d’âme ».
Litt. « vidé ».
Litt. « et il a paru dans la ressemblance des hommes ».
Litt. « lorsque, par sa manière d’être, il s’est trouvé comme un homme ».
Litt. « tremblement ».
Ou « le service public ».
Ou p.-ê. « du Seigneur ».