Isaïe 36​:​1-22

  • Sennachérib envahit Juda (1-3)

  • Le rabshaké provoque Jéhovah (4-22)

36  Dans la 14année du règne d’Ézéchias, le roi Sennachérib d’Assyrie+ attaqua toutes les villes fortifiées de Juda et réussit à les prendre+.  Le roi d’Assyrie ordonna au rabshaké*+, qui se trouvait à Lakish+, de se rendre à Jérusalem avec une armée nombreuse pour rencontrer le roi Ézéchias. Ils se postèrent donc près du canal du réservoir supérieur+, qui est près de la grande route du champ du Blanchisseur+.  Alors Éliakim+ fils de Hilkia, Shebna+, et Joa fils d’Assaf sortirent vers lui. Éliakim était l’intendant du palais*, Shebna était le secrétaire et Joa était le chroniqueur*.  Le rabshaké leur dit : « S’il vous plaît, dites à Ézéchias : “Voici ce que dit le grand roi, le roi d’Assyrie : ‘Sur quoi repose ta confiance+ ?  Tu te dis : “J’ai une bonne stratégie et assez de puissance pour faire la guerre.” Mais ce ne sont que des paroles en l’air. En qui as-​tu mis ta confiance pour oser te rebeller contre moi+ ?  Écoute ! Tu crois pouvoir t’appuyer sur l’Égypte, mais ce n’est qu’un roseau cassé. Et si un homme s’appuyait dessus, ce roseau s’enfoncerait dans sa main et la transpercerait. C’est ainsi qu’est Pharaon, le roi d’Égypte, pour tous ceux qui lui font confiance+.  Et ne me dis pas : “Nous faisons confiance à Jéhovah notre Dieu”, alors que toi, Ézéchias, tu as fait disparaître du pays les hauts lieux et les autels de ce Dieu+ en disant aux habitants de Juda et de Jérusalem : “C’est devant cet autel que vous vous prosternerez+.”’”  Maintenant donc, tiens ce pari avec mon seigneur le roi d’Assyrie+ : Je vais te donner 2 000 chevaux, et nous verrons si tu peux trouver assez de cavaliers pour les monter.  Comment donc pourrais-​tu repousser un seul gouverneur, même le plus insignifiant de ces officiers de mon seigneur, alors que tu es obligé de faire confiance à l’Égypte pour obtenir des chars et des cavaliers ? 10  Penses-​tu que c’est sans l’autorisation de Jéhovah que je suis venu pour détruire ce pays ? Jéhovah lui-​même m’a dit : “Attaque ce pays et détruis-​le.” » 11  Alors Éliakim, Shebna+ et Joa dirent au rabshaké+ : « Parle-​nous en araméen*+, s’il te plaît ; nous comprenons cette langue. Ne nous parle pas dans la langue des Juifs, car les gens qui sont sur la muraille nous entendent+. » 12  Mais le rabshaké répondit : « Ce n’est pas seulement à votre seigneur et à vous* que mon seigneur m’a demandé de dire ces paroles ! C’est aussi aux hommes qui sont assis sur la muraille, eux qui mangeront bientôt leurs excréments et boiront leur urine avec vous ! » 13  Puis le rabshaké cria d’une voix forte dans la langue des Juifs+ : « Écoutez la parole du grand roi, le roi d’Assyrie+. 14  Voici ce que dit le roi : “Qu’Ézéchias ne vous trompe pas, car il n’est pas capable de vous défendre+. 15  Ézéchias vous encourage à faire confiance à Jéhovah+, en vous disant : ‘Jéhovah nous sauvera, c’est certain ! Le roi d’Assyrie ne réussira pas à prendre cette ville.’ 16  Mais ne l’écoutez pas. Voici ce que je vous dis, moi le roi d’Assyrie : ‘Faites la paix avec moi et rendez-vous*, alors vous mangerez chacun les fruits de sa vigne et de son figuier, et vous boirez chacun l’eau de son puits*. 17  Ensuite, je viendrai et je vous emmènerai dans un pays qui ressemble au vôtre+, un pays de céréales et de vin nouveau, un pays de pain et de vignobles. 18  Qu’Ézéchias ne vous trompe pas, en disant : “Jéhovah nous sauvera.” Y a-​t-​il un seul des dieux des nations qui ait réussi à défendre son pays contre moi, le roi d’Assyrie+ ? 19  Où sont les dieux d’Hamath et d’Arpad+ ? Où sont les dieux de Sefarvaïm+ ? Ont-​ils réussi à protéger Samarie contre moi+ ? 20  Parmi tous les dieux que ces nations servent, quels sont ceux qui ont réussi à protéger leur pays contre moi ? Alors comment Jéhovah protégerait-​il Jérusalem contre moi+ ?’” » 21  Mais ils gardèrent le silence et ne lui répondirent pas un mot, car le roi Ézéchias leur avait ordonné de ne pas lui répondre+. 22  Alors l’intendant du palais Éliakim fils de Hilkia, le secrétaire Shebna+ et Joa fils d’Assaf, le chroniqueur, déchirèrent leurs vêtements et allèrent rapporter à Ézéchias les paroles du rabshaké.

Notes

Ou « chef des échansons ». Voir lexique.
Litt. « maison ».
Prob. l’auteur officiel des chroniques historiques du royaume.
Ou « syrien ».
Litt. « à ton seigneur et à toi ».
Litt. « faites une bénédiction avec moi et sortez vers moi ».
Ou « citerne ».