Genèse 24​:​1-67

  • Abraham envoie chercher une femme pour Isaac (1-58)

  • Rébecca part rejoindre Isaac (59-67)

24  Abraham était très vieux, et Jéhovah l’avait béni en toutes choses+.  Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, celui qui gérait tout ce qui était à lui+ : « S’il te plaît, mets ta main sous ma cuisse.  Je vais te faire jurer par Jéhovah, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, de ne pas prendre pour mon fils une femme d’entre les filles des Cananéens, parmi lesquels j’habite+.  Tu dois aller dans mon pays et dans ma famille+, et prendre une femme pour mon fils Isaac. »  Cependant, le serviteur lui dit : « Et si la femme ne veut pas venir ici avec moi ? Faudra-​t-​il que j’emmène ton fils au pays d’où tu viens+ ? »  Abraham lui répondit : « Surtout, n’emmène pas mon fils là-bas+.  Jéhovah, le Dieu du ciel, qui m’a fait quitter la maison de mon père et le pays de ma famille+, et qui m’a parlé et m’a juré+ : “Je donnerai ce pays+ à ta descendance+”, c’est lui qui enverra son ange devant toi+, et vraiment tu prendras là-bas une femme pour mon fils+.  Mais si la femme ne veut pas venir avec toi, tu seras libéré de ce serment. Seulement, tu ne dois pas emmener mon fils là-bas. »  Le serviteur mit alors sa main sous la cuisse d’Abraham, son maître, et il lui jura de faire ce qu’il demandait+. 10  Il prit dix chameaux de son maître, et il partit avec toutes sortes de bonnes choses de son maître. Il se dirigea vers la Mésopotamie, vers la ville de Naor. 11  Quand il arriva près d’un puits en dehors de la ville, il fit agenouiller les chameaux. C’était vers le soir, au moment où les femmes sortent pour puiser de l’eau. 12  Il dit : « Jéhovah, le Dieu de mon maître Abraham, s’il te plaît, accorde-​moi aujourd’hui ce que je te demande et montre ton amour fidèle envers mon maître Abraham. 13  Je suis près d’une source, et les filles des hommes de la ville sortent pour puiser de l’eau. 14  Que la jeune fille à qui je dirai : “S’il te plaît, abaisse ta jarre pour que je boive”, et qui me répondra : “Bois, et je donnerai aussi de l’eau à tes chameaux”, soit celle que tu as choisie pour ton serviteur Isaac. De cette façon, je saurai que tu as manifesté ton amour fidèle envers mon maître. » 15  Avant même qu’il ait fini de parler, Rébecca arriva avec sa jarre sur l’épaule. C’était la fille de Betouel+, le fils de Milka+, qui était la femme de Naor+, le frère d’Abraham. 16  La jeune fille était très belle ; elle était vierge, aucun homme n’avait eu de relations sexuelles avec elle. Elle descendit à la source, remplit sa jarre et remonta. 17  Le serviteur courut tout de suite vers elle et lui dit : « S’il te plaît, donne-​moi une petite gorgée d’eau de ta jarre. » 18  Elle répondit : « Bois, mon seigneur. » Et elle descendit vite la jarre de son épaule pour lui donner à boire. 19  Après lui avoir donné à boire, elle dit : « Je vais aussi puiser de l’eau pour tes chameaux jusqu’à ce qu’ils aient fini de boire. » 20  Elle se dépêcha de vider sa jarre dans l’abreuvoir. Ensuite, elle courut au puits encore et encore, et puisa sans arrêt de l’eau pour tous les chameaux. 21  Pendant tout ce temps, l’homme la regardait avec étonnement, sans rien dire, en se demandant si Jéhovah avait fait réussir son voyage ou non. 22  Quand les chameaux eurent fini de boire, l’homme lui donna un anneau en or pour le nez, qui pesait un demi-sicle*, et deux bracelets en or, qui pesaient dix sicles. 23  Puis il lui demanda : « Dis-​moi, s’il te plaît : De qui es-​tu la fille ? Y a-​t-​il chez ton père un endroit où nous pourrions passer la nuit ? » 24  Elle lui répondit : « Je suis la fille de Betouel+, le fils que Milka a donné à Naor+. » 25  Elle ajouta : « Il y a de la paille et beaucoup de fourrage chez nous, et aussi un endroit où passer la nuit. » 26  Alors l’homme s’inclina et se prosterna devant Jéhovah, 27  et il dit : « Que Jéhovah, le Dieu de mon maître Abraham, soit loué, parce qu’il est resté bon* et fidèle envers mon maître. Jéhovah m’a conduit chez les frères de mon maître. » 28  Alors la jeune fille courut chez sa mère annoncer la nouvelle. 29  Rébecca avait un frère qui s’appelait Labân+. Labân courut vers l’homme qui était à la source, en dehors de la ville. 30  Dès qu’il vit l’anneau de nez et les bracelets aux poignets de sa sœur et qu’il l’entendit raconter ce que l’homme lui avait dit, il alla voir l’homme, qui était toujours près de la source, avec les chameaux. 31  Aussitôt il dit : « Viens, toi qui es béni par Jéhovah. Pourquoi restes-​tu ici ? J’ai préparé la maison et j’ai fait de la place pour les chameaux. » 32  Alors l’homme entra dans la maison. On* déchargea les chameaux et on leur donna de la paille et du fourrage. On donna aussi de l’eau pour laver les pieds de l’homme et ceux de ses compagnons. 33  Mais, quand on lui servit à manger, l’homme dit : « Je ne mangerai pas avant d’avoir dit ce que j’ai à vous dire. » « Eh bien, parle ! », dit Labân. 34  L’homme expliqua : « Je suis le serviteur d’Abraham+. 35  Jéhovah a énormément béni mon maître. Il l’a rendu très riche en lui donnant des moutons et des bovins, de l’argent et de l’or, des serviteurs et des servantes, des chameaux et des ânes+. 36  De plus, Sara, la femme de mon maître, lui a donné un fils alors qu’elle était âgée+. Et il donnera à ce fils tout ce qui est à lui+. 37  Mon maître m’a fait jurer, en disant : “Tu ne dois pas prendre pour mon fils une femme d’entre les filles des Cananéens, dont j’habite le pays+ ! 38  Tu iras à la maison de mon père et dans ma famille+, et là, tu devras prendre une femme pour mon fils+.” 39  Mais j’ai dit à mon maître : “Et si la femme ne veut pas venir avec moi+ ?” 40  Il m’a répondu : “Jéhovah, devant qui j’ai marché+, enverra son ange+ avec toi et vraiment il fera réussir ton voyage. Tu devras prendre pour mon fils une femme de ma famille et de la maison de mon père+. 41  Tu seras libéré du serment que tu m’as fait si tu vas dans ma famille et qu’on ne te la donne pas. Dans ce cas, tu seras libéré de ton serment+.” 42  « Lorsque je suis arrivé à la source aujourd’hui, j’ai dit : “Jéhovah, le Dieu de mon maître Abraham, si tu veux faire réussir mon voyage, 43  voici ce qui devra arriver : Je suis près d’une source, et je vais demander à une jeune fille+ qui sortira pour puiser de l’eau : ‘S’il te plaît, laisse-​moi boire un peu d’eau de ta jarre.’ 44  Et elle me répondra : ‘Bois, et je puiserai aussi de l’eau pour tes chameaux.’ Que cette femme soit celle que Jéhovah a choisie pour le fils de mon maître+.” 45  « Avant même que j’aie fini de parler en moi-​même, Rébecca est arrivée, sa jarre sur l’épaule. Elle est descendue à la source et s’est mise à puiser de l’eau. Alors je lui ai dit : “Donne-​moi à boire, s’il te plaît+.” 46  Et elle a vite descendu la jarre de son épaule et a dit : “Bois+, et je donnerai aussi de l’eau à tes chameaux.” Alors j’ai bu, et elle a aussi donné de l’eau aux chameaux. 47  Après cela, je lui ai demandé : “De qui es-​tu la fille ?” Elle m’a répondu : “Je suis la fille de Betouel, le fils de Naor, que Milka lui a donné.” J’ai alors mis l’anneau à son nez et les bracelets à ses poignets+. 48  Puis je me suis incliné et prosterné devant Jéhovah, et j’ai loué Jéhovah, le Dieu de mon maître Abraham+, qui m’avait conduit sur le bon chemin pour prendre pour son fils la fille du frère de mon maître. 49  Et maintenant, dites-​moi si vous voulez être bons* et fidèles envers mon maître. Sinon, dites-​le-​moi aussi, pour que je sache quoi faire*+. » 50  Labân et Betouel répondirent : « Cela vient de Jéhovah. Nous ne pouvons donc pas te répondre oui ou non*. 51  Voici Rébecca. Prends-​la et va ! Qu’elle devienne la femme du fils de ton maître, comme l’a dit Jéhovah. » 52  Quand le serviteur d’Abraham entendit leurs paroles, il se prosterna immédiatement jusqu’à terre devant Jéhovah. 53  Puis le serviteur sortit des objets en argent et des objets en or, ainsi que des vêtements, et il les donna à Rébecca. Il donna aussi des choses de valeur à son frère et à sa mère. 54  Après cela, lui et les hommes qui étaient avec lui mangèrent et burent, et ils passèrent la nuit là. Le matin, quand il se leva, il dit : « Renvoyez-​moi chez mon maître. » 55  Le frère et la mère de Rébecca répondirent : « Que la jeune fille reste avec nous au moins dix jours. Ensuite, elle pourra partir. » 56  Mais il leur dit : « Ne me retardez pas, puisque Jéhovah a fait réussir mon voyage. Renvoyez-​moi, pour que je retourne chez mon maître. » 57  Alors ils proposèrent : « Appelons la jeune fille et demandons-​lui son avis. » 58  Ils appelèrent donc Rébecca et lui demandèrent : « Veux-​tu partir avec cet homme ? » Elle répondit : « Oui, je suis d’accord. » 59  Alors ils laissèrent partir leur sœur Rébecca+ et sa nourrice*+, ainsi que le serviteur d’Abraham et ses hommes. 60  Et ils bénirent Rébecca, en lui disant : « Toi, notre sœur, deviens des milliers de fois dix mille*, et que tes descendants prennent possession des villes* de leurs ennemis+ ! » 61  Après cela, Rébecca et ses servantes montèrent sur les chameaux et suivirent l’homme. Le serviteur d’Abraham prit donc Rébecca et repartit. 62  Isaac était revenu des environs de Béèr-Lahaï-Roï+. Il habitait dans le pays du Néguev+. 63  Un soir, il méditait+ en marchant dans la campagne, vers la tombée du jour. En levant les yeux, il vit des chameaux qui arrivaient ! 64  Quand Rébecca leva les yeux, elle aperçut Isaac et elle descendit vite du chameau. 65  Puis elle demanda au serviteur : « Qui est cet homme qui marche dans la campagne à notre rencontre ? » Le serviteur répondit : « C’est mon maître. » Alors elle prit son voile et s’en couvrit. 66  Le serviteur raconta à Isaac tout ce qu’il avait fait. 67  Après cela, Isaac fit entrer Rébecca dans la tente de Sara, sa mère+. Ainsi il la prit pour femme. Il tomba amoureux d’elle+ et il fut consolé de la perte de sa mère+.

Notes

1 sicle : 11,4 g. Voir app. B14.
Ou « n’a pas renoncé à son amour fidèle ».
Litt. « il ». Désigne prob. Labân.
Ou « manifester de l’amour fidèle ».
Litt. « pour que je me tourne à droite ou à gauche ».
Ou « te parler ni en mal ni en bien ».
C.-à-d. la femme qui avait été sa nourrice et qui était maintenant sa servante.
Ou « la mère de milliers de myriades ».
Litt. « de la porte ».