Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Ecclésiaste 9​:​1-18

  • Tous ont une fin identique (1-3)

  • Bien que tu sois mortel, savoure la vie (4-12)

    • « Les morts ne savent rien » (5)

    • Il n’y a pas d’activité dans la Tombe (10)

    • « Temps difficiles et évènements imprévus » (11)

  • La sagesse n’est pas toujours reconnue (13-18)

9  Je suis donc arrivé à la conclusion suivante, que j’ai prise au sérieux : Les justes et les sages, ainsi que leurs œuvres, sont dans les mains du vrai Dieu+. Les hommes ne savent pas tout l’amour et toute la haine qui ont été manifestés avant eux.  Tous ont exactement la même fin+, le juste comme le méchant+, le bon et le pur comme l’impur, celui qui sacrifie comme celui qui ne sacrifie pas. Le bon est identique au pécheur ; celui qui prête serment est identique à celui qui craint de prêter serment.  Il se produit sous le soleil cette chose affligeante : parce que tous les humains ont une fin identique+, leur cœur est aussi rempli de mal ; ils ont de la folie dans le cœur durant leur vie et, ensuite, ils meurent* !  Il y a de l’espoir pour celui qui est parmi les vivants, car un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort+.  En effet, les vivants savent qu’ils mourront+, mais les morts ne savent rien+ et ils n’ont plus de récompense*, car tout souvenir d’eux a disparu+.  De plus, leur amour, leur haine et leur jalousie ont déjà péri, et ils ne participent plus à ce qui se fait sous le soleil+.  Va, mange ta nourriture avec joie et bois ton vin d’un cœur joyeux+, car déjà le vrai Dieu a pris plaisir à tes actions+.  Que tes vêtements soient toujours blancs*. Ne manque pas de te mettre de l’huile sur la tête+.  Savoure la vie avec ta femme bien-aimée+ durant tous les jours de la vie futile que Dieu t’a donnée sous le soleil, durant tous les jours de ta futilité, car c’est là ton lot* dans la vie et dans le dur travail que tu réalises sous le soleil+. 10  Tout ce que ta main trouve à faire, fais-​le de toutes tes forces, car il n’y a ni œuvre, ni projet, ni connaissance, ni sagesse dans la Tombe*+, où tu vas. 11  J’ai vu autre chose sous le soleil : Les hommes rapides ne gagnent pas toujours la course, ni les hommes forts la bataille+, les sages n’ont pas toujours à manger, les intelligents ne sont pas toujours riches+, ceux qui ont la connaissance ne réussissent pas toujours+, parce que temps difficiles et évènements imprévus les surprennent tous. 12  Car l’homme ne connaît pas son heure+. Tout comme des poissons sont pris dans un filet meurtrier et des oiseaux dans un piège, les fils des hommes sont pris au piège en un temps de désastre*, quand celui-ci les surprend tout à coup. 13  J’ai également observé sous le soleil cette chose frappante concernant la sagesse : 14  Il y avait une petite ville qui comptait peu d’hommes ; et un roi puissant la cerna et bâtit d’importants ouvrages de siège. 15  Il s’y trouvait un homme pauvre mais sage, qui sauva la ville par sa sagesse. Mais personne ne se souvint de cet homme pauvre+. 16  Et je me suis dit : « La sagesse vaut mieux que la force+ ; cependant, la sagesse du pauvre est méprisée et ses paroles ne sont pas prises en considération+. » 17  Mieux vaut tenir compte des paroles calmes du sage que des cris de l’homme qui domine parmi les stupides. 18  La sagesse vaut mieux que les armes de guerre, mais un seul pécheur peut détruire beaucoup de bonnes choses+.

Notes

Litt. « après quoi — chez les morts ».
Ou « salaire ».
C.-à-d. des vêtements aux couleurs vives, traduisant la joie, plutôt que des vêtements de deuil.
Ou « ta part ».
Ou « shéol », c.-à-d. la tombe commune aux hommes. Voir lexique (Tombe).
Ou « malheur ».