Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Première lettre à Timothée 5​:​1-25

APERÇU DU CONTENU

  • Comment traiter jeunes et vieux (1, 2)

  • L’aide aux veuves (3-16)

    • Subvenir aux besoins des siens (8)

  • L’honneur dû aux anciens qui travaillent dur (17-25)

    • « Un peu de vin pour ton estomac » (23)

5  Ne réprimande pas sévèrement un homme d’âge mûr+. Au contraire, supplie-​le comme un père, les jeunes hommes comme des frères,  les femmes d’âge mûr comme des mères, les jeunes femmes comme des sœurs, en toute pureté.  Soucie-​toi* des veuves qui sont réellement veuves*+.  Mais si une veuve a des enfants ou des petits-enfants, que ceux-ci apprennent d’abord à pratiquer l’attachement à Dieu dans leur propre famille+ et à rendre à leurs parents et grands-parents ce qui leur est dû+, car cela est agréable aux yeux de Dieu+.  Or, la femme qui est réellement veuve, qui se retrouve sans ressources, met son espérance en Dieu+ et persévère dans les supplications et les prières nuit et jour+.  Mais celle qui ne vit que pour les plaisirs est morte, quoique vivante.  Continue donc à donner ces instructions*, pour que tous soient irréprochables.  En effet, si quelqu’un ne subvient pas aux besoins des siens, et surtout de ceux qui vivent sous son toit, il a renié la foi et il est pire qu’une personne sans foi+.  Une veuve sera inscrite sur la liste si elle a au moins 60 ans, si elle a été la femme d’un seul mari, 10  si elle est connue pour ses belles œuvres+, si elle a élevé des enfants+, si elle a manifesté l’hospitalité+, si elle a lavé les pieds des saints+, si elle est venue en aide aux affligés+, si elle s’est consacrée à toute œuvre bonne. 11  Par contre, n’inscris pas sur la liste les veuves plus jeunes, car, lorsque leurs désirs sexuels deviennent un obstacle à leur service pour le Christ, elles veulent se marier. 12  Elles s’exposent alors à un jugement, parce qu’elles ont abandonné leur première déclaration de foi*. 13  En même temps, elles prennent l’habitude d’être désœuvrées, allant d’une maison à l’autre ; et pas seulement d’être désœuvrées, mais encore d’être bavardes et de se mêler des affaires des autres+, de parler de choses dont elles ne devraient pas parler. 14  Je veux donc que les jeunes veuves se marient+, aient des enfants+, s’occupent de leur famille, ne donnent à l’adversaire aucune occasion de nous critiquer. 15  En effet, quelques-unes se sont déjà détournées pour suivre Satan. 16  Si une croyante a des parentes qui sont veuves, qu’elle leur vienne en aide, afin qu’elles ne soient pas une charge pour l’assemblée. Alors l’assemblée pourra venir en aide à celles qui sont réellement veuves*+. 17  Que les anciens qui guident l’assemblée* d’une belle façon+ soient jugés dignes d’un double honneur+, surtout ceux qui travaillent dur dans la parole et dans l’enseignement+. 18  Car le passage des Écritures dit : « Tu ne dois pas museler le taureau quand il bat les céréales+ » et « L’ouvrier mérite son salaire+. » 19  N’accepte pas d’accusation contre un ancien, si ce n’est sur la déposition de deux ou trois témoins+. 20  Les personnes qui pratiquent le péché+, réprimande-​les+ sous les yeux de tous, pour que cela serve d’avertissement*. 21  Devant Dieu, Christ Jésus et les anges choisis, je t’ordonne solennellement de suivre ces instructions sans préjugé ni partialité+. 22  Ne pose hâtivement les mains sur aucun homme*+ et ne participe pas aux péchés des autres ; reste pur. 23  Ne bois plus d’eau*, mais bois un peu de vin à cause de ton estomac et de tes fréquents ennuis de santé. 24  Les péchés de certains hommes sont connus publiquement et mènent rapidement au jugement ; mais ceux d’autres hommes ne deviennent manifestes que plus tard+. 25  De même aussi, les belles œuvres sont connues publiquement+, et celles qui ne le sont pas ne peuvent pas rester cachées+.

Notes

Litt. « honore ».
Ou « veuves qui sont réellement dans le besoin », c.-à-d. qui n’ont personne pour subvenir à leurs besoins.
Ou « ordres ».
Ou « leur promesse précédente ».
Ou « veuves qui sont réellement dans le besoin », c.-à-d. qui n’ont personne pour subvenir à leurs besoins.
Ou « président ».
Litt. « pour que les autres éprouvent de la crainte ».
C.-à-d. ne nomme pas hâtivement un homme à une responsabilité.
Ou « arrête de ne boire que de l’eau ».