Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Psaume 139​:​1-24

Pour le directeur. De David. Mélodie. 139  Ô Jéhovah, tu m’as scruté, et tu [me] connais+.   Tu as su quand je m’assois et quand je me lève+.Tu as été attentif de loin à ma pensée+.   Quand je voyage et quand je suis allongé, cela tu l’as mesuré+,et toutes mes voies te sont devenues familières+.   Car il n’y a pas une parole sur ma langue+que — vois, ô Jéhovah — déjà tu la connais entièrement+.   Derrière et devant tu m’as assiégé ;et tu mets ta main sur moi.   [Pareille] connaissance est trop prodigieuse pour moi+.Elle est si haute que je n’y puis atteindre+.   Où puis-​je aller loin de ton esprit*+,et où puis-​je me sauver loin de ta face+ ?   Si je montais au ciel, tu serais là+ ;si j’étendais mon lit dans le shéol*, vois, tu [serais là]+.   Si je prenais les ailes+ de l’aurore,pour résider dans la mer la plus lointaine+, 10  là aussi ta main me conduirait+et ta droite s’emparerait de moi+. 11  Si je disais : “ Vraiment, les ténèbres me happeront+ ! ”alors la nuit serait lumière autour de moi+. 12  Même les ténèbres ne seraient pas trop ténébreuses pour toi+,mais la nuit éclairerait comme le jour+ ;les ténèbres pourraient tout aussi bien être la lumière*+. 13  Car toi, tu as produit mes reins+ ;tu m’abritais dans le ventre de ma mère+. 14  Je te louerai de ce que, d’une si redoutable manière, je suis fait+ si merveilleusement.Tes œuvres sont prodigieuses+,et mon âme le sait parfaitement+. 15  Mes os ne t’ont pas été cachés+lorsque j’ai été fait dans le secret+,lorsque j’ai été tissé dans les parties les plus basses*+ de la terre. 16  Tes yeux ont vu mon embryon+,et dans ton livre étaient inscrites toutes ses parties,pour ce qui est des jours où elles furent formées+et où il n’y avait pas encore une seule d’entre elles. 17  Combien donc tes pensées me sont précieuses+ !Ô Dieu*, combien en est élevée la somme immense+ ! 18  Je voudrais les compter, elles sont plus nombreuses que les grains de sable+.Je me suis réveillé*, et pourtant je suis encore avec toi+. 19  Ah ! si tu voulais tuer le méchant, ô Dieu*+ !Alors, à coup sûr, même les hommes de sang*+ s’éloigneront de moi, 20  eux qui disent de toi des choses selon [leur] idée+ ;ils ont pris [ton nom] de manière indigne+ — tes adversaires+. 21  Est-​ce que je n’ai pas de la haine pour ceux qui te haïssent intensément, ô Jéhovah+,est-​ce que je n’éprouve pas du dégoût pour ceux qui se révoltent contre toi+ ? 22  Oui, je les hais d’une haine totale+.Ils sont devenus pour moi de véritables ennemis+. 23  Scrute-​moi, ô Dieu*, et connais mon cœur+.Examine-​moi, et connais mes pensées troublantes+, 24  vois s’il y a en moi quelque voie douloureuse+,et conduis-​moi dans la voie+ des temps indéfinis.

Notes

“ loin de ton esprit ”. Héb. : rouḥèkha ; gr. : pneumatos ; lat. : spiritu.
“ shéol ”. Héb. : sheʼôl ; gr. : haïdên ; syr. : lashioul ; lat. : infernum. Voir App. 4B.
Lit. : “ comme les ténèbres, comme la lumière ” ; ou : “ comme les ténèbres, ainsi la lumière ”.
“ parties les plus basses ”. Cf. 63:9, note.
“ Dieu ”. Héb. : ʼÉl.
“ Je suis arrivé à ma fin ”, trois mss héb.
“ Dieu ”. Héb. : ʼÈlôah.
Ou : “ hommes sanguinaires ”. Lit. : “ hommes de sangs ”.
“ Dieu ”. Héb. : ʼÉl.