Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Matthieu 27​:​1-66

27  Quand le matin fut venu, tous les prêtres en chef et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus, pour le mettre à mort+.  Et, après l’avoir lié, ils l’emmenèrent et le livrèrent à Pilate le gouverneur+.  Alors Judas, qui l’avait livré, voyant qu’il avait été condamné, fut pris de remords et rendit les trente+ pièces d’argent aux prêtres en chef et aux anciens,  en disant : “ J’ai péché lorsque j’ai livré un sang juste+. ” Ils dirent : “ Que nous importe ? À toi de voir+ ! ”  Il jeta donc les pièces d’argent dans le temple*, se retira et s’en alla se pendre+.  Mais les prêtres en chef prirent les pièces d’argent et dirent : “ Il n’est pas permis de les jeter dans le trésor sacré, parce qu’elles sont le prix du sang. ”  Après avoir tenu conseil, ils achetèrent avec [cet argent] le champ du potier pour [y] enterrer des étrangers.  C’est pourquoi ce champ-​là s’est appelé “ Champ du Sang+ ” jusqu’à ce jour.  Alors s’accomplit ce qui avait été prononcé par l’intermédiaire de Jérémie* le prophète, quand il a dit : “ Et ils ont pris* les trente pièces d’argent+, le prix de l’homme qui a été mis à prix, celui qu’ont mis à prix certains des fils d’Israël, 10  et ils les ont données* pour le champ du potier+, selon ce que Jéhovah* m’avait ordonné. ” 11  Or Jésus se tenait devant le gouverneur ; et le gouverneur lui posa la question : “ Es-​tu le roi des Juifs+ ? ” Jésus répondit : “ C’est toi qui [le] dis+. ” 12  Mais, tandis qu’il était accusé+ par les prêtres en chef et les anciens, il ne répondit rien+. 13  Alors Pilate lui dit : “ N’entends-​tu pas tout ce qu’ils déposent contre toi+ ? ” 14  Mais il ne lui répondit pas, non, pas un mot, si bien que le gouverneur s’étonnait grandement+. 15  À chaque fête, le gouverneur avait l’habitude de relâcher à la foule un prisonnier, celui qu’elle voulait+. 16  Or, on avait à ce moment-​là un prisonnier célèbre appelé Barabbas+. 17  Quand donc ils se trouvèrent rassemblés, Pilate leur dit : “ Qui voulez-​vous que je vous relâche, Barabbas ou Jésus, celui qu’on appelle Christ+ ? ” 18  Car il savait que c’était par envie+ qu’ils l’avaient livré+. 19  De plus, tandis qu’il siégeait au tribunal, sa femme lui envoya dire : “ N’aie rien à faire avec ce juste*+, car j’ai beaucoup souffert en rêve+ aujourd’hui à cause de lui. ” 20  Mais les prêtres en chef et les anciens persuadèrent les foules de demander Barabbas+ et de faire détruire Jésus. 21  En réponse, le gouverneur leur dit : “ Lequel des deux voulez-​vous que je vous relâche ? ” Ils dirent : “ Barabbas+. ” 22  Pilate leur dit : “ Que ferai-​je donc de Jésus, celui qu’on appelle Christ ? ” Ils dirent tous : “ Qu’il soit attaché sur un poteau*+ ! ” 23  Il dit : “ Mais enfin, quel mal a-​t-​il fait ? ” Et ils criaient encore plus fort : “ Qu’il soit attaché sur un poteau+ ! ” 24  Voyant que cela ne servait à rien, mais plutôt qu’il se produisait du tumulte, Pilate prit de l’eau+ et se lava les mains devant la foule, en disant : “ Je suis innocent du sang de cet [homme]*. À vous de voir ! ” 25  Mais tout le peuple dit en réponse : “ Que son sang vienne sur nous et sur nos enfants+. ” 26  Alors il leur relâcha Barabbas, mais il fit flageller Jésus+ et le livra pour être attaché sur un poteau+. 27  Alors les soldats du gouverneur emmenèrent Jésus dans le palais du gouverneur et rassemblèrent auprès de lui toute la troupe+. 28  Et après l’avoir dévêtu, ils le couvrirent d’un manteau écarlate+, 29  et ils tressèrent une couronne d’épines et la lui mirent sur la tête, avec un roseau dans sa main droite. Et, s’agenouillant devant lui, ils se moquèrent+ de lui, en disant : “ Bonjour, Roi des Juifs+ ! ” 30  Et ils crachèrent+ sur lui, ils prirent le roseau et se mirent à le frapper sur la tête. 31  Finalement, lorsqu’ils se furent moqués+ de lui, ils lui enlevèrent le manteau et lui remirent ses vêtements de dessus, et ils l’emmenèrent pour l’attacher sur un poteau+. 32  Comme ils sortaient, ils trouvèrent un homme, originaire de Cyrène, nommé Simon+. Cet homme, ils le réquisitionnèrent pour prendre son poteau de supplice. 33  Et lorsqu’ils arrivèrent en un lieu appelé Golgotha*+, c’est-à-dire Lieu du Crâne*, 34  ils lui donnèrent à boire du vin mélangé avec du fiel+ ; mais, après l’avoir goûté, il refusa de boire+. 35  Quand ils l’eurent attaché sur un poteau+, ils distribuèrent ses vêtements de dessus+ en jetant les sorts+ ; 36  et, s’étant assis, ils restèrent là à le garder. 37  De plus, au-dessus de sa tête on plaça, l’ayant mise par écrit, l’accusation portée contre lui : “ Celui-ci est Jésus le Roi des Juifs+. ” 38  Alors deux bandits furent attachés sur des poteaux avec lui, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche+. 39  Et les passants se mirent à parler en mal+ de lui, hochant+ la tête 40  et disant : “ Ô toi qui voulais démolir le temple+ et le bâtir en trois jours, sauve-​toi toi-​même ! Si tu es un fils de Dieu, descends du poteau de supplice+ ! ” 41  Pareillement aussi les prêtres en chef avec les scribes et les anciens se moquaient de lui et disaient+ : 42  “ Il en a sauvé d’autres ; il ne peut pas se sauver lui-​même ! Il est Roi+ d’Israël ; qu’il descende maintenant du poteau de supplice et nous croirons en lui+. 43  Il a placé sa confiance en Dieu ; qu’Il le délivre+ maintenant, s’Il veut de lui, car il a dit : ‘ Je suis le Fils de Dieu+. ’ ” 44  De même aussi les bandits qui avaient été attachés sur des poteaux avec lui se mirent à l’outrager+. 45  À partir de la sixième heure*, il y eut des ténèbres+ sur tout le pays jusqu’à la neuvième heure*+. 46  Vers la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte, disant : “ Éli, Éli, lama sabaqthani* ? ” c’est-à-dire : “ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-​tu abandonné+ ? ” 47  En entendant cela, quelques-uns de ceux qui se tenaient là se mirent à dire : “ Cet [homme] appelle Éliya+. ” 48  Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge, l’imbiba de vin aigre+ et la mit sur un roseau, et il lui donnait à boire+. 49  Mais les autres dirent : “ Laisse[-​le] ! Voyons si Éliya vient le sauver+. ” [[Un autre homme prit une lance et lui perça le côté, et il sortit du sang et de l’eau*+.]] 50  De nouveau Jésus poussa un cri d’une voix forte et rendit [son] esprit*+. 51  Et, voyez, le rideau+ du sanctuaire se déchira en deux, du haut en bas+ ; et la terre trembla, et les rochers se fendirent+. 52  Et les tombes de souvenir s’ouvrirent et beaucoup de corps des saints qui s’étaient endormis furent relevés 53  (et des gens*, sortant du milieu des tombes de souvenir après sa résurrection, entrèrent dans la ville sainte+), et ils devinrent visibles pour beaucoup. 54  Mais l’officier* et ceux qui avec lui gardaient Jésus, lorsqu’ils virent le tremblement de terre et ce qui arrivait, eurent très peur, disant : “ Vraiment, celui-ci était le Fils de Dieu*+. ” 55  D’autre part, il y avait là beaucoup de femmes qui regardaient à distance+ ; [c’étaient celles] qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée pour le servir+ ; 56  parmi elles était Marie la Magdalène, ainsi que Marie la mère de Jacques et de Joses*, et la mère des fils de Zébédée+. 57  Or, comme on était à la fin de l’après-midi, arriva un homme riche d’Arimathée, nommé Joseph, qui lui aussi était devenu un disciple de Jésus+. 58  Cet homme s’avança vers Pilate et demanda le corps de Jésus+. Alors Pilate ordonna de le remettre+. 59  Et Joseph prit le corps, l’enveloppa dans un fin lin pur*+, 60  et le déposa dans sa tombe de souvenir toute neuve+, celle qu’il avait creusée dans le roc. Et, après avoir roulé une grosse pierre à l’entrée de la tombe de souvenir, il s’en alla+. 61  Mais Marie la Magdalène et l’autre Marie restèrent là, assises devant la tombe+. 62  Le lendemain, qui était [le jour] après la Préparation+, les prêtres en chef et les Pharisiens se rassemblèrent devant Pilate 63  et dirent : “ Monsieur, nous nous sommes rappelé que cet imposteur a dit, quand il vivait encore : ‘ Après trois jours+ je dois être relevé. ’ 64  Ordonne donc qu’on s’assure de la tombe jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent le dérober+ et ne disent au peuple : ‘ Il a été relevé d’entre les morts ! ’ et cette dernière imposture sera pire que la première. ” 65  Pilate leur dit : “ Vous avez une garde+. Allez, assurez-​vous [de la tombe] comme vous l’entendez. ” 66  Ils allèrent donc s’assurer de la tombe, en scellant la pierre+ et en mettant la garde.

Notes

Voir 26:61, note.
“ Jérémie ”, אAB ; Syh(marge) : “ Zekaria ” ; manque dans Syp,s.
“ ils ont pris ”, AB ; אSyh,p,s : “ j’ai pris ”.
“ ils les ont données ”, AcB*CItVg ; אBcWSyh,p,s : “ je les ai données ”.
Voir App. 1D.
Voir App. 7B.
Ou : “ fixé sur un poteau ! ” Voir App. 5C.
Ou : “ innocent de ce sang ”.
“ Golgotha . Gr. et lat. : Golgotha ; J17,18(héb.) : Golgoltaʼ.
“ Lieu du Crâne ”. Gr. : Kraniou Topos ; lat. : Calvariae locus ; J17(héb.) : meqôm Goulgolèth.
“ sixième heure ”, c.-à-d. vers midi.
“ neuvième heure ”, c.-à-d. vers 15 h.
“ Éli, Éli, lama sabaqthani ? ” Cf. Ps 22:1, note “ quitté ”.
“ Un autre homme (...) l’eau ”, אBC ; manque dans ADWItVgSyh,p,sArm.
Ou : “ cessa de respirer ”. Lit. : “ il laissa aller l’esprit ”. Gr. : aphêkén to pneuma.
Ou : “ eux ”, mais ne se rapporte pas aux “ corps ”.
Lit. : “ le centurion ”, c.-à-d. le chef de 100 hommes.
Ou : “ un fils de Dieu, le fils d’un dieu ”.
“ Joses ”, ABCDcSyh,p ; אD*WVgSy: “ Joseph ”.
Ou : “ propre ” ; le mot gr. signifie à la fois “ pur ” et “ propre ”.