Matthieu 14​:​1-36

14  À cette même époque, Hérode, le chef de district*, entendit la rumeur au sujet de Jésus+  et dit à ses serviteurs : “ C’est Jean le Baptiste. Il a été relevé d’entre les morts, et voilà pourquoi les œuvres de puissance* opèrent en lui+. ”  Car Hérode avait arrêté Jean et l’avait lié et mis en prison à cause d’Hérodiade la femme de Philippe son frère+.  Car Jean lui disait : “ Il ne t’est pas permis de l’avoir+. ”  Cependant, bien qu’il voulût le tuer, il craignait la foule, parce qu’elle le tenait pour un prophète+.  Mais, comme on célébrait l’anniversaire de la naissance+ d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa à cette occasion et plut tellement à Hérode  qu’il promit avec serment de lui donner ce qu’elle demanderait+.  Alors, sur le conseil de sa mère, elle dit : “ Donne-​moi ici sur un plat la tête de Jean le Baptiste+. ”  Bien qu’attristé, le roi, à cause de ses serments et de ceux qui étaient étendus à table avec lui, ordonna qu’on la [lui] donne+ ; 10  et il envoya décapiter Jean dans la prison. 11  Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille ; et elle l’apporta à sa mère+. 12  Finalement ses disciples s’avancèrent, enlevèrent le cadavre et l’enterrèrent+, puis ils vinrent informer Jésus. 13  En entendant cela, Jésus se retira de là en bateau [pour se rendre] dans un endroit isolé, afin d’être seul+ ; mais les foules, l’apprenant, le suivirent à pied depuis les villes. 14  Or, quand il sortit, il vit une grande foule ; et il eut pitié+ d’eux, et il guérit leurs malades+. 15  Mais quand le soir fut venu, ses disciples vinrent auprès de lui et dirent : “ L’endroit est isolé et l’heure est déjà bien avancée ; renvoie les foules, pour qu’ils aillent dans les villages s’acheter des aliments+. ” 16  Cependant Jésus leur dit : “ Ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-​leur vous-​mêmes à manger+. ” 17  Ils lui dirent : “ Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons+. ” 18  Il dit : “ Apportez-​les-​moi ici. ” 19  Ensuite il ordonna aux foules de s’étendre sur l’herbe et prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il dit une bénédiction+ et, après avoir rompu les pains, il les distribua aux disciples, et les disciples aux foules+. 20  Ainsi tous mangèrent et furent rassasiés, et on enleva ce qui restait des morceaux : douze paniers pleins+. 21  Pourtant ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter femmes et petits enfants+. 22  Puis aussitôt il obligea ses disciples à monter dans le bateau et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules+. 23  Finalement, ayant renvoyé les foules, il monta dans la montagne, seul, pour prier+. Bien qu’il se fît tard, il était là, seul. 24  Le bateau se trouvait déjà à plusieurs centaines de mètres* de la terre, malmené par les vagues+, parce que le vent était contraire. 25  Mais à la quatrième veille* de la nuit, il vint vers eux, marchant sur la mer+. 26  Quand ils l’aperçurent qui marchait sur la mer, les disciples furent troublés et dirent : “ C’est une apparition+ ! ” Et, dans leur peur, ils crièrent. 27  Mais aussitôt Jésus leur parla, disant : “ Prenez courage, c’est moi+ ; n’ayez pas peur. ” 28  En réponse Pierre lui dit : “ Seigneur, si c’est toi, ordonne-​moi de venir vers toi sur les eaux. ” 29  Il dit : “ Viens ! ” Sur quoi Pierre, descendant du bateau+, marcha sur les eaux et alla vers Jésus. 30  Mais, regardant le vent de tempête, il prit peur et, comme il commençait à couler, il cria : “ Seigneur, sauve-​moi ! ” 31  Tendant immédiatement la main, Jésus le saisit et lui dit : “ Homme de peu de foi, pourquoi t’es-​tu laissé envahir par le doute+ ? ” 32  Et quand ils furent montés dans le bateau, le vent tomba. 33  Alors ceux qui étaient dans le bateau lui rendirent hommage, en disant : “ Tu es vraiment le Fils de Dieu+. ” 34  Et ils traversèrent et vinrent à terre à Gennésareth+. 35  L’ayant reconnu, les hommes de ce lieu envoyèrent [prévenir] dans tout ce pays d’alentour, et on lui amena tous ceux qui allaient mal+. 36  Et ils le suppliaient de [leur laisser] seulement toucher la frange de son vêtement de dessus+ ; et tous ceux qui la touchèrent furent complètement guéris.

Notes

Lit. : “ le tétrarque ”, prince de région représentant l’empereur.
Ou : “ les miracles ”.
Lit. : “ plusieurs stades ”. Le stade équivalait au huitième du mille romain, soit 185 m.
La dernière veille (de 3 h jusqu’au lever du soleil) selon les divisions de la nuit chez les Grecs et les Romains. D’après Ex 14:24 et Jg 7:19, les Juifs ne comptaient que trois divisions ou veilles, mais ils adoptèrent plus tard le système romain avec ses quatre veilles de la nuit. Voir Mc 13:35, notes.