Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Jacques 2​:​1-26

2  Mes frères, vous ne possédez tout de même pas la foi de notre Seigneur Jésus Christ, notre gloire+, avec des actes de favoritisme*+ ?  En effet, s’il entre dans votre assemblée*+ un homme avec des bagues d’or aux doigts et un habit splendide, mais qu’il entre aussi un pauvre avec un habit sale+ ;  si vous regardez cependant avec faveur+ celui qui porte l’habit splendide et [lui] dites : “ Toi, assieds-​toi ici à cette belle place ”, et que vous disiez au pauvre : “ Toi, reste debout ”, ou bien : “ Assieds-​toi là sous mon marchepied ”,  vous établissez, n’est-​ce pas, des distinctions de classe parmi vous+ et vous êtes devenus des juges+ aux sentences mauvaises+.  Écoutez, mes frères bien-aimés. C’est Dieu, n’est-​ce pas, qui a choisi ceux qui sont pauvres+ quant au monde pour qu’ils soient riches+ en foi et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment+.  Mais vous, vous avez déshonoré le pauvre. Ce sont les riches qui vous oppriment+, et ce sont eux, n’est-​ce pas, qui vous traînent devant les tribunaux*+.  Ce sont eux, n’est-​ce pas, qui blasphèment+ le beau nom dont vous avez été appelés+.  Si donc vous accomplissez fidèlement la loi royale+ selon [cette parole de] l’Écriture : “ Tu dois aimer ton prochain comme toi-​même+ ”, vous faites bien.  Mais si vous continuez à faire du favoritisme+, vous commettez un péché, car vous êtes repris par la loi+ comme transgresseurs. 10  Car quiconque observe toute la Loi, mais fait un faux pas* sur un seul point, est devenu coupable à l’égard de tous+. 11  Car celui qui a dit : “ Tu ne dois pas commettre d’adultère+ ”, a dit aussi : “ Tu ne dois pas assassiner+. ” Si donc tu ne commets pas d’adultère, mais que tu assassines, tu es devenu un transgresseur de [la] loi. 12  Continuez de parler ainsi et continuez d’agir ainsi, en [hommes] qui vont être jugés par la loi d’un peuple libre*+. 13  Car pour celui qui ne pratique pas la miséricorde, le jugement est sans miséricorde+. La miséricorde, triomphante, se glorifie aux dépens du* jugement. 14  À quoi cela sert-​il, mes frères, si quelqu’un dit qu’il a de la foi+, mais qu’il n’ait pas d’œuvres+ ? Cette foi ne peut pas le sauver, n’est-​ce pas+ ? 15  Si un frère ou une sœur se trouvent nus et manquent de la nourriture quotidienne+, 16  [et] que pourtant l’un de vous leur dise : “ Allez en paix, restez au chaud et continuez à bien vous nourrir ”, mais que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire à [leur] corps, à quoi cela sert-​il+ ? 17  De même aussi la foi, si elle n’a pas d’œuvres+, est morte en elle-​même. 18  Toutefois, quelqu’un dira : “ Tu as de la foi, et moi j’ai des œuvres. Montre-​moi ta foi en dehors des œuvres, et moi je te montrerai ma foi par mes œuvres+. ” 19  Tu crois qu’il y a un seul Dieu+ ? Tu fais bien. Et pourtant les démons croient et frissonnent*+. 20  Mais veux-​tu savoir, ô homme vain, que la foi en dehors des œuvres est inactive ? 21  Abraham notre père+ n’a-​t-​il pas été déclaré juste par des œuvres après avoir offert Isaac son fils sur l’autel+ ? 22  Tu vois que [sa] foi travaillait avec ses œuvres et que par [ses] œuvres [sa] foi a été rendue parfaite+, 23  et que s’est accomplie [cette parole de] l’Écriture qui dit : “ Abraham eut foi en Jéhovah*, et cela lui fut compté comme justice+ ”, et il fut appelé “ ami de Jéhovah*+ ”. 24  Vous voyez qu’un homme sera déclaré juste+ par les œuvres+, et non par la foi seule+. 25  Pareillement Rahab+ la prostituée n’a-​t-​elle pas aussi été déclarée juste par des œuvres, après avoir accueilli les messagers avec hospitalité et les avoir fait partir par un autre chemin+ ? 26  Oui, comme le corps sans esprit* est mort+, de même aussi la foi sans œuvres est morte+.

Notes

Ou : “ Mes frères, cessez de posséder (...) favoritisme ”.
“ assemblée ”. C.-à-d. assemblée du culte. Gr. : sunagôgên.
Lit. : “ lieux de jugement ”.
Lit. : “ il trébuche ”.
Ou : “ loi, celle de la liberté ”.
Ou : “ la miséricorde se glorifie, l’emportant sur le ”.
Lit. : “ ils se hérissent ”.
Voir App. 1D.
Voir App. 1D.
Ou : “ souffle ”.