Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Galates 4​:​1-31

4  Or je dis qu’aussi longtemps que l’héritier est un tout-petit, il ne diffère en rien d’un esclave+, bien qu’il soit seigneur de toutes choses,  mais il est sous des préposés+ et sous des intendants* jusqu’au jour que son père a fixé d’avance.  De même nous aussi, quand nous étions des tout-petits, nous restions asservis aux choses élémentaires+ du monde.  Mais quand est arrivé le terme du temps+, Dieu a envoyé son Fils+, qui est né d’une femme+ et qui s’est trouvé sous [la] loi+,  pour libérer par rachat+ ceux qui étaient sous [la] loi+, pour que nous puissions alors recevoir l’adoption comme fils+.  Or, parce que vous êtes des fils, Dieu a envoyé l’esprit+ de son Fils dans nos cœurs et [cet esprit] crie : “ Abba*, Père+ ! ”  Ainsi donc, tu n’es plus esclave, mais fils ; et si [tu es] fils, [tu es] aussi héritier, grâce à Dieu+.  Toutefois, quand vous ne connaissiez pas Dieu+, c’est alors que vous travailliez comme des esclaves pour ceux qui, par nature, ne sont pas des dieux+.  Mais maintenant que vous avez appris à connaître Dieu ou, plutôt, maintenant que vous êtes connus de Dieu+, comment se fait-​il que vous retourniez encore à ces faibles+ et misérables choses élémentaires+ et que vous vouliez encore de nouveau travailler pour elles comme des esclaves+ ? 10  Vous observez scrupuleusement les jours+, les mois+, les époques* et les années. 11  J’ai peur pour vous que d’une manière ou d’une autre je n’aie peiné pour rien+ en ce qui vous concerne. 12  Frères, je vous en prie : Devenez comme moi+, parce que moi aussi j’étais comme vous+. Vous ne m’avez fait aucun tort+. 13  Mais vous savez que c’est à cause d’une maladie de ma chair que je vous ai annoncé la bonne nouvelle la première fois+. 14  Et ce qui, dans ma chair, était pour vous une épreuve*, vous ne l’avez pas traité avec mépris et vous n’avez pas non plus craché de dégoût ; mais vous m’avez reçu comme un ange+ de Dieu, comme Christ Jésus+. 15  Où donc est ce bonheur que vous aviez+ ? Car je vous rends témoignage que, si cela avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner+. 16  Eh bien alors, suis-​je devenu votre ennemi+ parce que je vous dis la vérité+ ? 17  Ils vous recherchent avec zèle+, non pas de belle façon, mais ils veulent vous séparer [de moi], pour que vous les recherchiez avec zèle+. 18  C’est une excellente chose, cependant, qu’on vous recherche avec zèle dans une belle cause+ en tout temps, et non pas seulement quand je suis présent+ parmi vous, 19  mes petits enfants+, pour qui je suis de nouveau dans les douleurs de l’accouchement jusqu’à ce que Christ soit formé en vous+. 20  Mais je voudrais être présent parmi vous en ce moment même+ et parler autrement*, parce que je suis perplexe+ à votre sujet. 21  Dites-​moi, vous qui voulez être sous [la] loi+, n’entendez-​vous pas la Loi+ ? 22  Par exemple, il est écrit qu’Abraham a acquis deux fils, un par la servante+ et un par la femme libre+ ; 23  mais celui de la servante est vraiment né selon la chair+, celui de la femme libre en raison d’une promesse+. 24  Ces choses sont un drame symbolique*+ ; car ces [femmes] représentent deux alliances+ : l’une [est celle] du mont Sinaï+, qui donne naissance à des enfants pour l’esclavage, et qui est Agar. 25  Or cette Agar représente le Sinaï+, une montagne en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle, car elle est dans l’esclavage+ avec ses enfants. 26  Mais la Jérusalem+ d’en haut est libre, et elle est notre mère+. 27  Car il est écrit : “ Réjouis-​toi, femme stérile, toi qui ne mets pas au monde ; éclate et pousse des cris, toi qui n’as pas les douleurs ; car les enfants de la désolée sont plus nombreux que [ceux] de la [femme] qui a le mari+. ” 28  Or nous, frères, nous sommes enfants de la promesse, tout comme Isaac+. 29  Mais de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait+ celui qui était né selon l’esprit, de même aussi maintenant+. 30  Toutefois, que dit l’Écriture ? “ Chasse la servante et son fils, car le fils de la servante n’héritera d’aucune façon avec le fils de la femme libre+. ” 31  C’est pourquoi, frères, nous sommes enfants, non pas d’une servante+, mais de la femme libre+.

Notes

Ou : “ gérants domestiques ”.
“ Abba ”. Mot aram. qui signifie “ le père ” ou “ Ô Père ! ”
Ou : “ temps fixés ”. Gr. : kaïrous.
Ou : “ tentation ”.
Lit. : “ et changer ma voix ”.
Ou : “ une allégorie ”. Gr. : allêgorouména ; lat. : allegoriam.