Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Esther 8​:​1-17

8  En ce jour-​là, le roi Assuérus* donna à Esther la reine la maison de Hamân+, celui qui s’était montré hostile envers les Juifs+ ; et Mordekaï vint devant le roi, car Esther avait révélé ce qu’il était pour elle+.  Alors le roi ôta son anneau sigillaire+, qu’il avait enlevé à Hamân, et le donna à Mordekaï ; puis Esther établit Mordekaï sur la maison de Hamân+.  De plus, Esther parla de nouveau devant le roi, elle tomba devant ses pieds, pleura et implora+ sa faveur pour détourner la méchanceté+ de Hamân l’Agaguite et son projet+ qu’il avait projeté contre les Juifs+.  Alors le roi tendit le sceptre d’or+ à Esther ; et Esther se leva et se tint devant le roi.  Puis elle dit : “ Si vraiment cela paraît bon au roi et si j’ai trouvé faveur+ devant lui, si la chose est convenable devant le roi et si je suis bien à ses yeux, qu’on écrive pour révoquer les documents écrits+ — le projet de Hamân le fils de Hammedatha l’Agaguite+ —, ceux qu’il a écrits pour détruire les Juifs+ qui sont dans tous les districts administratifs du roi+.  Comment pourrai-​je en effet [le supporter], lorsqu’il me faudra regarder le malheur qui trouvera mon peuple, et comment pourrai-​je [le supporter], lorsqu’il me faudra regarder la destruction de ma parenté ? ”  Alors le roi Assuérus dit à Esther la reine et à Mordekaï le Juif : “ Voyez ! La maison de Hamân, je l’ai donnée à Esther+, et lui, on l’a pendu au poteau+, parce qu’il avait avancé la main contre les Juifs.  Vous [donc], écrivez en faveur des Juifs, selon ce qui est bon à vos yeux, au nom du roi+, et scellez[-​le] avec l’anneau sigillaire du roi ; car un écrit qui est écrit au nom du roi et scellé avec l’anneau sigillaire du roi, il n’est pas possible de le révoquer+. ”  Les secrétaires+ du roi furent donc appelés en ce temps-​là, au troisième mois, c’est-à-dire le mois de Sivân*, le vingt-troisième [jour] du [mois] ; et on écrivit selon tout ce que Mordekaï ordonna aux Juifs, aux satrapes+, aux gouverneurs et aux princes des districts administratifs qui [s’étendaient] de l’Inde* à l’Éthiopie* — cent vingt-sept districts administratifs+ —, [à] chaque district administratif selon sa manière d’écrire+ et [à] chaque peuple selon sa langue+, et aux Juifs selon leur manière d’écrire et selon leur langue+. 10  Il écrivit alors au nom du roi+ Assuérus, puis scella+ avec l’anneau sigillaire du roi+ et envoya des documents écrits par le moyen* des courriers à cheval+, montés sur des chevaux de poste employés au service du roi, fils de juments rapides ; 11  [ces documents portaient] que le roi accordait aux Juifs qui étaient dans toutes les différentes villes [l’autorisation] de se rassembler+ et de se tenir là pour leurs âmes*, [et] d’anéantir, tuer et détruire toutes les forces du peuple+ et du district administratif qui se montraient hostiles à leur égard — petits et femmes —, et de prendre en butin leurs dépouilles+, 12  en un seul jour+, dans tous les districts administratifs du roi Assuérus, le treizième [jour]+ du douzième mois, c’est-à-dire le mois d’Adar*+. 13  Une copie+ du texte devait être donnée comme loi dans tous les différents districts administratifs, [et] publiée à tous les peuples, afin que les Juifs se tiennent prêts pour ce jour-​là à se venger+ de leurs ennemis. 14  Les courriers+, montés sur des chevaux de poste employés au service du roi, sortirent, poussés et pressés+ par la parole du roi ; et la loi fut donnée dans Suse+ le château. 15  Quant à Mordekaï, il sortit de devant le roi, avec un vêtement royal+ d’[étoffe] bleue et de lin, avec une grande couronne d’or et un manteau de tissu fin+, oui de laine teinte en pourpre rougeâtre+. Et la ville de Suse poussait des cris stridents et était dans la joie+. 16  Pour les Juifs, il y eut lumière et joie+, allégresse et honneur. 17  Et dans tous les différents districts administratifs et dans toutes les diverses villes, partout où parvenaient la parole du roi et sa loi, il y eut joie et allégresse pour les Juifs, un banquet+ et un jour bon ; et beaucoup parmi les peuples+ du pays se faisaient passer pour Juifs*+, car l’effroi+ des Juifs était tombé sur eux.

Notes

“ Artaxerxès ”, LXX.
“ Sivân ”. Unique mention de ce nom d’origine akkadienne dans la Bible. Ce troisième mois du calendrier religieux correspond à mai-​juin. Voir App. 8B.
“ de l’Inde ”. Héb. : méHoddou ; gr. : Indikês, “ [du pays] indien ” ; syr. : Houdh ; lat. : India.
“ l’Éthiopie ”, LXXVg ; MSy : “ Koush ”.
Lit. : “ par la main ”.
“ pour leurs âmes (leurs vies) ”. Héb. : ʽal-naphsham ; syr. : naphshèhoun ; lat. : animabus.
Voir 3:7, note “ Adar ”.
“ se faisaient passer pour Juifs ”. Ou : “ judaïsaient ”. Héb. : mithYahadhim ; LXX : “ se faisaient circoncire et judaïsaient ” ; Vg: “ embrassaient leur religion [lat. : religioni] et leurs cérémonies [lat. : caeremoniis] ”.