Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Esther 7​:​1-10

7  Alors le roi et Hamân+ vinrent pour banqueter avec Esther la reine.  Le roi dit alors à Esther, également en ce deuxième jour, pendant le banquet du vin+ : “ Quelle est ta requête+, ô Esther la reine ? Qu’elle te soit accordée+ ! Et quelle est ta demande ? Jusqu’à la moitié de la royauté+ — que ce soit fait ! ”  Alors Esther la reine répondit et dit : “ Si j’ai trouvé faveur à tes yeux, ô roi, et si vraiment cela paraît bon au roi, qu’à ma requête on m’accorde mon âme*+, et mon peuple+ à ma demande.  Car nous avons été vendus+, moi et mon peuple, pour être anéantis, tués et détruits+. Si encore nous avions été vendus comme esclaves mâles+ et comme servantes, j’aurais gardé le silence. Mais la détresse ne se justifie pas quand [il en résulte] du dommage pour le roi*. ”  Le roi Assuérus dit alors, oui il dit à Esther la reine : “ Qui est-​ce+, et où est-​il, celui* qui s’est enhardi*+ à agir ainsi ? ”  Alors Esther dit : “ L’homme, l’adversaire+ et l’ennemi+, c’est Hamân, ce mauvais. ” Quant à Hamân, il fut saisi d’épouvante+ à cause du roi et de la reine.  Quant au roi, dans sa fureur+ il se leva [et quitta] le banquet du vin [pour aller] dans le jardin du palais ; et Hamân lui-​même se mit debout pour faire auprès d’Esther la reine une demande en faveur de son âme*+, car il voyait que le mal avait été décidé+ contre lui* — par le roi+.  Et le roi, lui, revint du jardin du palais dans la maison du banquet du vin+ ; et Hamân s’était laissé tomber sur le lit+ où était Esther. Alors le roi dit : “ Est-​ce qu’on va aussi violer la reine, avec moi dans la maison ? ” [Et] la parole sortit de la bouche du roi+, et on voila le visage de Hamân.  Harbona+, l’un des fonctionnaires de cour+ devant le roi, dit alors : “ Il y a justement ce poteau+ que Hamân a fait pour Mordekaï, qui avait parlé en bien du roi+ ; il se dresse dans la maison de Hamân — haut de cinquante coudées*. ” Alors le roi dit : “ Pendez-​le dessus+. ” 10  On pendit alors Hamân au poteau+ qu’il avait préparé pour Mordekaï+ ; et la fureur du roi s’apaisa.

Notes

“ mon âme (ma vie) ”. Héb. et syr. : naphsh; lat. : animam meam.
Ou : “ Mais la détresse n’est pas comparable au dommage [qui en résulte] pour le roi ”. Vg : “ Mais maintenant nous avons un ennemi dont la cruauté retombe sur le roi ”.
“ ce, et où est-​il, celui ? ” Il semble que ce soit un acrostiche de cette parole divine : “ Je serai. ” Cet acrostiche est formé par les lettres finales אהיה (ʼHYH). C’est ce qu’indiquent certains mss héb. en utilisant des majuscules, ce qui donne : ה־זיוא הז אהו. Voir Ex 3:14, note.
Lit. : “ qui l’a rempli quant à son cœur ”. Cf. Ac 5:3, note.
“ son âme (sa vie) ”. Héb. : naphshô ; lat. : anima sua.
“ que le mal avait été décidé contre lui ”. Dans cet acrostiche, kI-kholthaH ʼélaW haraʽaH (héb.), le I correspond à Y. Il semble que ce soit le quatrième acrostiche du nom divin, יהוה (YHWH), que l’on rencontre en Esther. Il est formé de la dernière lettre des quatre mots héb. lus de droite à gauche. Cela donne : ההרע ואלי ה־כלתיכ.
Voir 5:14, note “ coudées ”.