Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Esdras 9​:​1-15

9  Dès que ces choses furent achevées, les princes+ s’avancèrent vers moi, en disant : “ Le peuple d’Israël, les prêtres et les Lévites ne se sont pas séparés+ des peuples des pays, en ce qui concerne leurs choses détestables+ — à savoir des Cananéens+, des Hittites+, des Perizzites+, des Yebousites+, des Ammonites+, des Moabites+, des Égyptiens+ et des Amorites+.  Car ils ont accepté certaines de leurs filles pour eux et pour leurs fils+ ; et eux — la semence sainte+ — se sont mêlés+ avec les peuples des pays, et la main des princes et des chefs adjoints a été la première+ dans cette infidélité. ”  Or, dès que j’appris cette chose, je déchirai mon vêtement+ et mon manteau sans manches, puis je m’arrachai du poil de la tête+ et de la barbe, et je restai assis, frappé de stupeur+.  Et auprès de moi se réunirent tous ceux qui tremblaient+ à cause des paroles du Dieu d’Israël contre l’infidélité des exilés, tandis que moi je restai assis, frappé de stupeur, jusqu’à l’offrande de grain du soir+.  À l’offrande de grain+ du soir, je me levai de mon humiliation, avec mon vêtement et mon manteau sans manches déchirés ; je me mis alors à genoux+ et j’étendis mes paumes vers Jéhovah mon Dieu+.  Puis je dis+ : “ Ô mon Dieu, j’éprouve vraiment honte+ et confusion+ à lever ma face vers toi, ô mon Dieu, car nos fautes+ se sont multipliées par-​dessus notre tête et notre culpabilité a grandi jusqu’aux cieux+.  Depuis les jours de nos ancêtres+ nous avons été en grande culpabilité jusqu’à ce jour+ ; et à cause de nos fautes nous avons été livrés, nous, nos rois+, nos prêtres+, en la main des rois des pays, par l’épée+, par la captivité+, par le pillage+ et avec honte de la face+, comme en ce jour.  Et maintenant, pour un petit instant, la faveur+ de Jéhovah notre Dieu est venue en nous laissant des rescapés+ et en nous donnant un piquet* dans son saint lieu, afin de faire briller nos yeux+, ô notre Dieu, et de nous redonner un peu de vie dans notre servitude+.  Car nous sommes serviteurs+ ; et dans notre servitude, notre Dieu ne nous a pas quittés+, mais il étend sur nous sa bonté de cœur devant les rois de Perse+, pour nous redonner de la vie afin de relever la maison de notre Dieu+, de rétablir ses lieux désolés+ et de donner un mur de pierres+ en Juda et à Jérusalem. 10  “ Et maintenant, ô notre Dieu, que dirons-​nous après cela ? Car nous avons abandonné tes commandements+, 11  que tu as commandés par le moyen de tes serviteurs les prophètes, en disant : ‘ Le pays où vous entrez pour en prendre possession est un pays souillé à cause de la souillure des peuples des pays+, à cause de leurs choses détestables+ dont ils l’ont rempli d’un bout à l’autre+ par leur impureté+. 12  Et maintenant, ne donnez pas vos filles à leurs fils+ et n’acceptez pas leurs filles pour vos fils ; et pour des temps indéfinis vous ne devez travailler ni à leur paix+ ni à leur prospérité*, afin que vous deveniez forts+, mangiez vraiment le bon du pays et en preniez réellement possession pour vos fils, [et cela] pour des temps indéfinis+. ’ 13  Et après tout ce qui est venu sur nous à cause de nos mauvaises actions+ et de notre grande culpabilité — car toi, ô notre Dieu, tu as sous-estimé notre faute+, et tu nous as donné des rescapés comme ceux-ci+ —, 14  allons-​nous de nouveau enfreindre tes commandements et nous allier par mariage+ avec les peuples de ces choses détestables+ ? Ne vas-​tu pas t’irriter contre nous jusqu’à l’extrême+, si bien que personne ne restera+ et que personne n’échappera ? 15  Ô Jéhovah le Dieu d’Israël, tu es juste+, car nous sommes restés comme un peuple de rescapés — comme en ce jour. Nous voici devant toi dans notre culpabilité+, car il est impossible de tenir devant toi, à cause de cela+. ”

Notes

Ou : “ une cheville ”. Prob. “ un reste ”, selon un ms. héb. et en corrigeant légèrement M (yèthèr au lieu de yathédh).
Lit. : “ leur bien ”.