Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Chant de Salomon 6​:​1-13

6  “ Où est allé celui qui t’est cher, ô la plus belle parmi les femmes+ ? Où s’est dirigé celui qui t’est cher, pour que nous le cherchions avec toi ? ”  “ Celui qui m’est cher est descendu à son jardin+, aux parterres d’aromates+, pour mener paître+ parmi les jardins, et pour cueillir des lis.  Je suis à celui qui m’est cher, et celui qui m’est cher est à moi+. Il fait paître+ parmi les lis. ”  “ Tu es belle, ô ma compagne+, comme Ville Charmante*+, jolie comme Jérusalem+, impressionnante comme des troupes+ rassemblées autour de bannières+.  Détourne tes yeux+ de devant moi, car ils m’ont alarmé. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres qui sont descendues de Guiléad en bondissant+.  Tes dents sont comme un troupeau de brebis qui sont remontées du lavage ; toutes portent des jumeaux, aucune d’elles n’a perdu ses petits+.  Comme une tranche de grenade sont tes tempes derrière ton voile+.  Il y a peut-être soixante reines et quatre-vingts concubines et des jeunes filles sans nombre+.  Il y en a une qui est ma colombe+, mon [amie] intègre+. Il y en a une qui appartient à sa mère. Elle est la pure de celle qui l’a mise au monde. Les filles l’ont vue, et elles l’ont alors déclarée heureuse ; reines et concubines, et elles l’ont alors louée+ : 10  ‘ Quelle est cette femme+ qui abaisse [sur nous] ses regards comme l’aurore+, belle comme la pleine lune+, pure comme le soleil brûlant+, impressionnante comme des troupes rassemblées autour de bannières+ ? ’ ” 11  “ Au jardin+ des noyers j’étais descendue, pour voir les pousses dans le ouadi+, pour voir si la vigne avait bourgeonné, si les grenadiers avaient fleuri+. 12  Avant que je l’aie su, mon âme m’avait mise aux chars de mon peuple bien disposé*. ” 13  “ Reviens, reviens, ô Shoulammite ! Reviens, reviens, pour que nous te contemplions*+ ! ” “ Que contemplez-​vous dans la Shoulammite+ ? ” “ Quelque chose comme la danse de deux camps* ! ”

Notes

Ou : “ comme Tirtsa ”.
Dans MLXX, le chap. 6 se termine ici.
Dans SyVg, le chap. 6 se termine ici.
Ou : “ danse de Mahanaïm ”.