Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Chant de Salomon 1​:​1-17

1  Le chant+ par excellence*, qui est de Salomon+ :  “ Qu’il me baise des baisers de sa bouche+, car tes marques de tendresse* sont meilleures que le vin+.  Pour ce qui est de la senteur, tes huiles+ sont bonnes. Ton nom est comme une huile qu’on répand+. C’est pourquoi les jeunes filles t’ont aimé.  Entraîne-​moi avec* toi+ ; courons. Le roi m’a introduite dans ses chambres intérieures+ ! Soyons dans la joie et réjouissons-​nous en toi. Mentionnons tes marques de tendresse plus que le vin+. C’est à bon droit que l’on t’a aimé+.  “ Je suis noire, mais jolie, ô filles de Jérusalem+, comme les tentes de Qédar+, [et pourtant] comme les toiles+ de Salomon.  Ne me regardez pas parce que je suis basanée, parce que le soleil m’a aperçue. Les fils de ma mère se sont mis en colère contre moi ; ils m’ont établie gardienne des vignes, [bien que] ma vigne+, [une vigne] qui était à moi, je ne l’aie pas gardée.  “ Révèle-​moi, ô toi que mon âme a aimé+, où tu mènes paître+, où tu fais coucher le petit bétail à midi. Pourquoi deviendrais-​je comme une femme enveloppée dans le deuil, parmi les troupeaux de tes associés ? ”  “ Si tu ne le sais pas, ô toi, la plus belle parmi les femmes+, sors sur les traces du troupeau et fais paître tes chevreaux près des tabernacles des bergers. ”  “ À ma jument aux chars de Pharaon, je t’ai comparée+, ô ma compagne+ ! 10  Tes joues sont jolies entre les tresses de cheveux, ton cou dans une rangée de perles+. 11  Nous te ferons des cercles d’or+, avec des points d’argent. ” 12  “ Tant que le roi est à sa table ronde, mon nard+ donne sa senteur+. 13  Celui qui m’est cher est pour moi comme un sachet de myrrhe+ ; entre mes seins+ il passera la nuit. 14  Celui qui m’est cher est pour moi comme une grappe de henné+, parmi les vignes d’En-Guédi+. ” 15  “ Vois ! Tu es belle, ô ma compagne+ ! Vois ! Tu es belle. Tes yeux sont [les yeux des] colombes+. ” 16  “ Vois ! Tu es beau+, toi qui m’es cher ; oui, [tu es] charmant. Notre divan+ aussi est [un divan] de feuillage. 17  Les poutres de notre magnifique maison* sont des cèdres+, nos solives, des genévriers.

Notes

Ou : “ Le plus beau chant ”. Lit. : “ Chant des chants ”.
Lit. : “ tes tendresses ”. Héb. : dodhèkha.
Ou : “ derrière ”. Voir Jg 13:11 et Ru 1:16, notes.
Lit. : “ nos maisons ”.