Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Jérémie 39​:​1-18

39  Dans la neuvième année de Tsidqiya le roi de Juda, au dixième mois+, Neboukadretsar le roi de Babylone et toutes ses forces militaires vinrent à Jérusalem et se mirent à l’assiéger+.  Dans la onzième année de Tsidqiya, au quatrième mois, le neuvième jour du mois, la ville fut ouverte par une brèche+.  Alors tous les princes du roi de Babylone entrèrent et siégèrent dans la Porte du Milieu+ ; [il y avait là] Nergal-Sharétser, Samgar-Nebo, Sarsekim, Rabsaris*, Nergal-Sharétser le Rabmag*, et tout le reste des princes du roi de Babylone.  Or voici ce qui arriva : dès que Tsidqiya le roi de Juda et tous les hommes de guerre les virent, alors ils s’enfuirent+ et sortirent de la ville pendant la nuit par le chemin du jardin du roi+, par la porte entre le double mur ; et ils sortaient par le chemin de la Araba*+.  Mais des forces militaires des Chaldéens se mirent à leur poursuite+ ; elles réussirent à rejoindre Tsidqiya dans les plaines désertiques de Jéricho+. Alors on le prit et on le fit monter vers Neboukadretsar le roi de Babylone, à Ribla+, au pays de Hamath+, pour qu’il prononce sur lui des décisions judiciaires+.  Et le roi de Babylone se mit à tuer+ les fils de Tsidqiya à Ribla, sous ses yeux+, et le roi de Babylone tua tous les nobles de Juda+.  Et il aveugla les yeux de Tsidqiya+, après quoi il le lia avec des entraves de cuivre, pour l’amener à Babylone.  Et les Chaldéens brûlèrent par le feu la maison du roi et les maisons du peuple+, et ils abattirent les murailles de Jérusalem+.  Et le reste du peuple, ceux qui restaient dans la ville, et les déserteurs qui étaient passés de son côté, ainsi que le reste du peuple, ceux qui restaient, Nebouzaradân+ le chef de la garde personnelle+ les emmena en exil à Babylone+. 10  Mais du peuple — les petites gens qui n’avaient rien —, Nebouzaradân le chef de la garde personnelle en laissa une partie dans le pays de Juda+ ; et en ce jour-​là il se mit à leur donner des vignes et [leur imposa] des services obligatoires+. 11  De plus, Neboukadretsar le roi de Babylone donna ordre au sujet de Jérémie, par le moyen de Nebouzaradân le chef de la garde personnelle, en disant : 12  “ Prends-​le, aie les yeux fixés sur lui, ne lui fais aucun mal+. Mais selon ce qu’il te dira, agis ainsi avec lui+. ” 13  Alors Nebouzaradân+ le chef de la garde personnelle, Neboushazbân le Rabsaris*, Nergal-Sharétser le Rabmag et tous les principaux personnages* du roi de Babylone, envoyèrent ; 14  oui, ils envoyèrent prendre Jérémie dans la Cour de la Garde+ et le remirent à Guedalia+ le fils d’Ahiqam+ le fils de Shaphân+, pour le faire sortir vers [sa] maison, afin qu’il demeure au milieu du peuple. 15  Et la parole de Jéhovah vint à Jérémie alors qu’il était enfermé dans la Cour de la Garde+, disant : 16  “ Va, et tu devras dire à Ébed-Mélek+ l’Éthiopien : ‘ Voici ce qu’a dit Jéhovah des armées, le Dieu d’Israël : “ Voici que je réalise mes paroles sur cette ville, pour le malheur et non pour le bien+ ; à coup sûr, elles auront lieu devant toi en ce jour-​là+. ” ’ 17  “ ‘ Oui, je te délivrerai en ce jour-​là+ ’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘ et tu ne seras pas livré en la main des hommes dont tu as peur+. ’ 18  “ ‘ Car vraiment je te ferai échapper, et tu ne tomberas pas par l’épée ; oui, tu auras ton âme pour butin+, parce que tu as mis ta confiance en moi+ ’, c’est là ce que déclare Jéhovah. ”

Notes

Ou : “ le fonctionnaire de cour en chef, le serviteur en chef ”. Héb. : Rav-saris.
Ou : “ le magicien (devin, astrologue) en chef, le chef des grands ”. Héb. : Rav-magh.
Ou : “ la plaine désertique ”.
Voir v. 39:3, note “ Rabsaris ”.
Ou : “ les chefs du ”. Héb. : rabbé.