Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Isaïe 44​:​1-28

44  “ Et maintenant, écoute, ô Jacob mon serviteur+, et toi, ô Israël, que j’ai choisi+.  Voici ce qu’a dit Jéhovah, Celui qui t’a fait+ et Celui qui t’a formé+, qui t’a aidé dès le ventre*+ : ‘ N’aie pas peur+, ô mon serviteur Jacob, et toi, Yeshouroun*+, que j’ai choisi.  Car je répandrai de l’eau sur l’assoiffé+, et des petits ruisseaux sur le lieu desséché+. Je répandrai mon esprit sur ta semence*+, ma bénédiction sur tes descendants.  Oui, ils germeront comme parmi l’herbe verte+, comme des peupliers+ près des rigoles d’eau.  Celui-ci dira : “ J’appartiens à Jéhovah+. ” Celui-là [s’]appellera du nom de Jacob+ ; un autre écrira sur sa main : “ Appartenant à Jéhovah*. ” Et l’on [se] donnera pour titre le nom d’Israël+. ’  “ Voici ce qu’a dit Jéhovah, le Roi d’Israël+ et son Racheteur+, Jéhovah des armées : ‘ Je suis le premier et je suis le dernier+, et en dehors de moi il n’y a pas de Dieu*+.  Et qui est comme moi+ ? Qu’il crie*, afin de le révéler et de me l’exposer+. Depuis l’époque où j’ai établi le peuple d’autrefois+, qu’ils révèlent eux-​mêmes et les choses qui viennent et les choses qui arriveront.  Ne soyez pas dans l’effroi et ne soyez pas frappés de stupeur+. N’est-​ce pas à toi en particulier que depuis cette époque-​là je [l’]ai fait entendre et révélé+ ? Et vous êtes mes témoins+. Existe-​t-​il un Dieu* en dehors de moi+ ? Non, il n’y a pas de Rocher*+. Je n’en ai reconnu aucun. ’ ”  Ceux qui donnent forme à l’image sculptée sont eux tous une chimère+, et leurs chéris* ne serviront à rien+ ; et comme leurs témoins* ils ne voient rien et ne savent rien+, afin qu’ils soient honteux+. 10  Qui a donné forme à un dieu* ou a coulé une image en métal fondu+ ? Elle n’a servi à rien+. 11  Voyez ! Tous ses associés seront honteux+, et les artisans sont d’entre les hommes tirés du sol*. Ils se rassembleront, eux tous+. Ils resteront immobiles. Ils seront dans l’effroi. Ils auront honte en même temps+. 12  Quant à l’artisan sur fer maniant la serpe, il a travaillé [son œuvre] sur les braises ; avec les marteaux il se met à lui donner forme, et il la travaille sans relâche avec son bras fort+. Il a également eu faim et [le voilà] sans force. Il n’a pas bu d’eau, aussi il se fatigue. 13  Quant à l’artisan sur bois, il a tendu le cordeau ; il la dessine à la craie rouge ; il l’exécute au grattoir ; il continue à la dessiner au compas et, finalement, il la rend pareille à la représentation d’un homme*+, à la beauté des humains*, pour demeurer dans une maison+. 14  Il y a quelqu’un dont le travail consiste à couper des cèdres ; il prend telle espèce d’arbre, oui un gros arbre, et il le laisse devenir vigoureux pour lui parmi les arbres de la forêt+. Il a planté le laurier, et la pluie torrentielle le fait grandir. 15  Et cela est devenu pour l’homme* [de quoi] entretenir un feu. Il en prend donc une partie pour se chauffer. Oui, il allume un feu et cuit bel et bien du pain. Il travaille aussi à un dieu*, devant lequel il pourra s’incliner+. Il en a fait une image sculptée+, et il se prosterne devant elle. 16  Oui, il en* brûle la moitié au feu. Sur la moitié il fait rôtir à point la viande qu’il mange, et il se rassasie. Il se chauffe aussi et dit : “ Ah ah ! Je me suis chauffé. J’ai vu la lueur du feu. ” 17  Mais du reste il fait bel et bien un dieu, son image sculptée. Il se prosterne devant elle, il s’incline, il la prie et dit : “ Délivre-​moi, car tu es mon dieu+. ” 18  Ils n’ont pas su+, ils ne comprennent pas+, car leurs yeux ont été recouverts d’un enduit pour qu’ils ne voient pas+, [ainsi que] leur cœur pour qu’il ne soit pas perspicace+. 19  Pas un ne [le] rappelle à son cœur+, [pas un] n’a connaissance et intelligence+ pour dire : “ J’en ai brûlé la moitié au feu, et j’ai aussi fait cuire du pain sur ses braises ; je fais rôtir de la viande et je mange. Mais avec le reste vais-​je faire une chose détestable+ ? Vais-​je me prosterner devant le bois desséché d’un arbre ? ” 20  Il se repaît de cendres+. Son cœur, qui s’est laissé jouer, l’a égaré+. Il ne délivre pas son âme, il ne dit pas : “ N’est-​ce pas un mensonge [qui est] dans ma droite+ ? ” 21  “ Souviens-​toi de ces choses, ô Jacob+, et toi, ô Israël, car tu es mon serviteur+. Je t’ai formé+. Tu es un serviteur qui m’appartient. Ô Israël, tu ne seras pas oublié de moi+. 22  Oui, j’effacerai tes transgressions comme avec un nuage+, et tes péchés comme avec une masse nuageuse. Reviens vers moi+, car vraiment je te rachèterai+. 23  “ Poussez des cris de joie, cieux+, car Jéhovah a agi+ ! Poussez des cris de triomphe+, vous, parties les plus basses* de la terre+ ! Égayez-​vous, montagnes+, par des clameurs joyeuses, toi [aussi], forêt, et tous les arbres qui s’y trouvent ! Car Jéhovah a racheté Jacob, et sur Israël il montre sa beauté+. ” 24  Voici ce qu’a dit Jéhovah, ton Racheteur+ et Celui qui t’a formé dès le ventre* : “ Moi, Jéhovah, je fais tout, j’étends les cieux+ moi seul, j’étale la terre+. Qui était avec moi ? 25  [Je] fais échouer les signes des vains parleurs*, et [je suis] Celui qui fait que les devins agissent follement+ ; Celui qui fait revenir les sages en arrière, et Celui qui change leur connaissance en sottise+ ; 26  Celui qui réalise la parole de son serviteur, et Celui qui accomplit complètement le conseil de ses messagers+ ; Celui qui dit de Jérusalem : ‘ Elle sera habitée+ ’, et des villes de Juda : ‘ Elles seront rebâties+ ; et ses lieux désolés, je les relèverai+ ’ ; 27  Celui qui dit à l’abîme d’eau : ‘ Évapore-​toi ; et tous tes fleuves, je les dessécherai+ ’ ; 28  Celui qui dit de Cyrus*+ : ‘ Il est mon berger, et tout ce en quoi je prends plaisir, il l’accomplira complètement+ ’ ; oui, quand [je] dis* de Jérusalem : ‘ Elle sera rebâtie* ’, et du temple : ‘ Tes fondations seront posées+. ’ ”

Notes

C.-à-d. la matrice de la mère.
“ Yeshouroun ” (qui signifie “ Homme droit ”, titre honorifique pour Israël), M ; Vg : “ Très droit ” ; LXX : “ Israël bien-aimé ” ; TSy : “ Israël ”.
Ou : “ descendance ”.
Ou : “ sur sa main : ‘ À Jéhovah ’ ”.
“ Dieu ”. Héb. : ʼÈlohim.
“ Qu’il se lève, qu’il crie ”, LXX.
“ Dieu ”. Héb. : ʼÈlôah.
“ Rocher ”. Héb. : Tsour ; TSy : “ Fort ”.
Ou : “ choses désirées ”.
“ et comme leurs témoins ”. Héb. : weʽédhéhèm. Les scribes (Sopherim) ont marqué de points extraordinaires le mot suivant (hémmah, “ ils [sont] ”), pour indiquer qu’il devait être omis, car il s’agit d’une dittographie de la désinence pronominale (hèm, “ leurs ”) du mot précédent. L’équivalent du pron. “ ils ” manque également dans Sy. En conséquence, on doit lire ainsi ce passage : “ et comme leurs témoins ils [les chéris ; ou “ elles ”, les images sculptées] ne voient rien et ne savent rien, afin qu’ils [ceux qui donnent forme à l’image sculptée] soient honteux ”. Si l’on ne tient pas compte des points extraordinaires, le passage se lit ainsi : “ et ils [héb. : hémmah] sont leurs témoins qui ne voient rien et ne savent rien, afin qu’ils soient honteux ”. Voir App. 2A.
“ un dieu ”. Héb. : ʼél.
Ou : “ d’entre les humains ”. Héb. : ʼadham.
“ homme ”. Héb. : ʼish.
Ou : “ de l’homme tiré du sol ”. Héb. : ʼadham.
Ou : “ pour l’homme tiré du sol ”. Héb. : leʼadham.
Lit. : “ Il fait aussi un dieu [héb. : ʼél] ”.
Se rapporte au combustible ; p.-ê. des branches d’arbres.
“ parties les plus basses ”, M ; LXXSy : “ fondations (fondements) ” ; Vg : “ extrémités ”. Cf. Ps 63:9, note.
C.-à-d. dès la matrice de la mère.
Lit. : “ des vains propos ” ; mais il y a personnification.
“ de Cyrus ”, M(héb. : leKhôrèsh)TLXXVg.
“ oui, quand [je] dis ”, M(Sy) ; LXX : “ Celui qui dit ” ; Vg : “ moi qui dis ”.
“ à Jérusalem : ‘ Tu seras rebâtie ’ ”, TLXXVg.