Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Hébreux 6​:​1-20

6  C’est pourquoi, maintenant que nous avons laissé la doctrine fondamentale+ concernant le Christ+, portons-​nous vers la maturité+, sans poser de nouveau un fondement+ : repentance des œuvres mortes+ et foi envers Dieu+,  enseignement sur les baptêmes+ et imposition des mains+, résurrection des morts+ et jugement éternel+.  Et c’est ce que nous allons faire, si toutefois Dieu le permet+.  Il est impossible, en effet, quant à ceux qui ont été éclairés une fois pour toutes+, qui ont goûté le don gratuit céleste+, qui sont devenus participants de [l’]esprit saint+,  qui ont goûté+ la belle parole de Dieu et les puissances du système de choses* qui vient+,  mais qui sont tombés+, [il est impossible] de les faire revivre* une nouvelle fois pour la repentance+, parce que, pour leur part, ils attachent de nouveau le Fils de Dieu sur le poteau* et l’exposent au déshonneur public+.  Par exemple, la terre qui absorbe la pluie qui vient souvent sur elle, et qui produit alors une végétation utile à ceux pour qui elle est aussi cultivée+, reçoit en retour une bénédiction de Dieu.  Mais si elle produit des épines et des chardons, elle est rejetée et près d’être maudite+ ; et elle finit par être brûlée+.  Cependant, dans votre cas, bien-aimés, nous sommes convaincus de choses meilleures et de choses accompagnées du salut, bien que nous parlions de cette façon. 10  Car Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre et l’amour que vous avez montré pour son nom+, en ce que vous avez servi les saints+ et que vous continuez à les servir. 11  Mais nous désirons que chacun de vous montre le même zèle* pour avoir la pleine certitude+ de l’espérance+ jusqu’à la fin*+, 12  afin que vous ne deveniez pas paresseux+, mais que vous soyez des imitateurs+ de ceux qui, grâce à la foi et à la patience*, héritent des promesses+. 13  Car lorsque Dieu a fait sa promesse à Abraham+, puisqu’il ne pouvait pas jurer par quelqu’un de plus grand, il a juré+ par lui-​même, 14  en disant : “ Oui, en bénissant je te bénirai, et en multipliant je te multiplierai+. ” 15  Et c’est ainsi qu’après avoir fait preuve de patience, [Abraham]* a obtenu [cette] promesse+. 16  Car les hommes jurent par celui qui est plus grand [qu’eux]+, et leur serment est la fin de toute contestation, car c’est pour eux une garantie légale+. 17  De cette manière Dieu, lorsqu’il s’est proposé de montrer plus abondamment aux héritiers+ de la promesse le caractère immuable+ de son conseil, est intervenu* par un serment, 18  afin que, par deux choses immuables dans lesquelles il est impossible que Dieu mente+, nous qui nous sommes enfuis dans le refuge, nous ayons un puissant encouragement à saisir l’espérance+ qui est placée devant nous. 19  Cette [espérance]+, nous l’avons comme une ancre pour l’âme, à la fois sûre et ferme, et elle pénètre à l’intérieur* du rideau+, 20  là où un précurseur est entré en notre faveur+, Jésus, qui est devenu pour toujours grand prêtre à la manière de Melkisédec+.

Notes

Ou : “ de l’ordre de choses ”. Gr. : aïônos ; lat. : saeculi ; J17,18,22(héb.) : haʽôlam, “ l’ordre de choses ”.
Lit. : “ de les renouveler ”.
“ attachent (...) sur le poteau ”. Ou : “ fixent (...) sur le poteau ”. Voir App. 5C.
Lit. : “ accélération ”. Gr. : spoudên.
Ou : “ jusqu’au terme ”. Gr. : akhri télous.
“ patience ”. Lit. : “ longueur d’esprit ”.
Lit. : “ il ”.
Lit. : “ il s’est entremis ”.
Ou : “ au-delà ”.