Hébreux 4​:​1-16

4  Donc, puisqu’il reste une promesse d’entrer dans son repos+, craignons qu’un jour ou l’autre quelqu’un d’entre vous paraisse ne pas l’avoir atteinte+.  Car la bonne nouvelle nous a également été annoncée+, oui comme à eux aussi+ ; mais la parole qui fut entendue ne leur servit à rien+, parce qu’ils n’étaient pas unis par la foi+ à ceux qui entendirent vraiment*+.  Car nous qui avons exercé la foi, nous entrons réellement dans le repos, comme il a dit : “ J’ai donc juré+ dans ma colère : ‘ Ils n’entreront pas+ dans mon repos+ ’ ”, alors que ses œuvres* étaient achevées+ depuis la fondation* du monde+.  Car en un endroit il a dit du septième jour ce qui suit : “ Et Dieu* s’est reposé le septième jour de toutes ses œuvres+ ”,  et de nouveau en cet endroit : “ Ils n’entreront pas dans mon repos+. ”  Puisqu’il reste donc à certains d’y entrer, et que ceux à qui la bonne nouvelle+ avait été annoncée d’abord ne sont pas entrés à cause de [leur] désobéissance+,  il fixe de nouveau un certain jour en disant, si longtemps après, dans [le psaume de] David : “ Aujourd’hui ” ; comme il a été dit plus haut : “ Aujourd’hui, si vous écoutez sa voix+, n’endurcissez pas vos cœurs+. ”  Car si Josué*+ les avait conduits dans un lieu de repos+, [Dieu]* n’aurait pas dans la suite parlé+ d’un autre jour.  Il reste donc un repos de sabbat pour le peuple de Dieu+. 10  Car l’homme qui est entré dans le repos [de Dieu]*+ s’est reposé lui aussi de ses œuvres+, comme Dieu des siennes. 11  Faisons donc tout notre possible pour entrer dans ce repos, de peur que quelqu’un ne tombe dans le même exemple de désobéissance+. 12  Car la parole+ de Dieu est vivante+ et puissante*+ ; elle est plus acérée qu’aucune épée à double tranchant+ et elle pénètre jusqu’à la division de l’âme+ et de l’esprit+, des jointures et de [leur] moelle, et elle est à même de discerner* les pensées et les intentions* du cœur+. 13  Et il n’y a pas de création qui ne soit manifeste aux regards de [Dieu]+, mais toutes choses sont nues et mises à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte+. 14  Ainsi, puisque nous avons un grand prêtre souverain qui a traversé les cieux+, Jésus le Fils de Dieu+, tenons fermement [notre] confession de [Jésus]+. 15  Car nous avons pour grand prêtre*, non pas quelqu’un qui ne puisse compatir+ à nos faiblesses, mais quelqu’un qui, à tous égards, a été mis à l’épreuve comme nous, mais sans péché+. 16  Avançons-​nous+ donc avec franchise+ vers le trône de la faveur imméritée, pour que nous puissions obtenir miséricorde et trouver faveur imméritée pour du secours au bon moment+.

Notes

“ parce qu’elle [la parole] n’était pas unie par la foi à ceux qui entendirent ”, א.
Lit. : “ les œuvres ”, אAB ; Sy: “ les œuvres de Dieu ”. J17 : “ les œuvres de Jéhovah ”.
Lit. : “ action de jeter en bas [de la semence] ”. Gr. : katabolês.
“ Dieu ”, אABVgSy; J17 : “ il ”.
“ Yehoshoua ”, J17,18,22 ; P46אABVg : “ Jésus ” ; Sy: “ Yeshou-bar-Noun (Jésus fils de Noun) ”. Voir Jos 1:1, note “ Josué ”.
Lit. : “ il ”.
Lit. : “ son repos ”.
“ puissante ”. Lit. : “ énergique ”. Gr. : énérgês.
“ à même de discerner ”. Lit. : “ capable de juger ”. Gr. : kritikos.
“ intentions ”. Lit. : “ inclinations mentales ”.
“ grand prêtre ”. Gr. : arkhiéréa ; lat. : pontificem, “ pontife ” ; J17,22(héb.) : kohén gadhôl.