Hébreux 10​:​1-39

10  En effet, puisque la Loi possède une ombre+ des bonnes choses à venir, mais non la substance même des choses, [les hommes] ne peuvent jamais, avec les mêmes sacrifices que d’année en année ils offrent continuellement, rendre parfaits ceux qui s’approchent+.  Autrement, n’aurait-​on pas cessé d’offrir ces [sacrifices], parce que ceux qui font un service sacré*, [et] qui auraient été purifiés une fois pour toutes, n’auraient plus aucune conscience de péchés+ ?  Au contraire, par ces sacrifices, on rappelle le souvenir des péchés d’année en année+,  car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés+.  C’est pourquoi, quand il entre dans le monde, il dit : “ ‘ Sacrifice et offrande, tu n’en as pas voulu+, mais tu m’as préparé un corps+.  Tu n’as pas agréé holocaustes* et [sacrifice] pour le péché+. ’  Alors j’ai dit : ‘ Vois ! Je suis venu (dans le rouleau du livre* il est écrit à mon sujet+) pour faire ta volonté, ô Dieu+ ! ’ ”  Après avoir dit tout d’abord : “ Tu n’as pas voulu et tu n’as pas agréé sacrifices et offrandes et holocaustes et [sacrifice] pour le péché+ ” — [sacrifices] qui sont offerts selon la Loi+ —,  alors vraiment il dit : “ Vois ! Je suis venu pour faire ta volonté*+. ” Il supprime le premier pour qu’il puisse établir le second+. 10  Par cette “ volonté ”-​là+, nous avons été sanctifiés+ grâce à l’offrande+ du corps de Jésus Christ une fois+ pour toutes. 11  De plus, tout prêtre se rend à son poste+ jour après jour+ pour faire un service public et offrir souvent les mêmes sacrifices, car ceux-ci ne peuvent jamais enlever les péchés complètement+. 12  Mais cet [homme] a offert un seul sacrifice pour les péchés à perpétuité+ et s’est assis à la droite de Dieu+, 13  attendant désormais jusqu’à ce que ses ennemis soient placés comme un escabeau pour ses pieds+. 14  Car c’est par une seule offrande [sacrificielle]+ qu’il a rendu parfaits+ à perpétuité ceux qui sont en train d’être sanctifiés. 15  D’ailleurs l’esprit saint+ aussi nous l’atteste, car après avoir dit : 16  “ Voici l’alliance que je contracterai à leur égard après ces jours-​là, dit Jéhovah*. Oui, je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et dans leur pensée je les écrirai+ ”, 17  [il dit ensuite :]* “ Et je ne me souviendrai absolument plus de leurs péchés et de leurs actions illégales+. ” 18  Or, là où il y a pardon+ de ceux-ci, il n’y a plus d’offrande pour le péché+. 19  Ainsi donc, frères, puisque nous avons de la hardiesse* pour la voie d’accès+ au lieu saint*+ par le sang de Jésus, 20  [voie] qu’il a inaugurée pour nous comme un chemin nouveau et vivant à travers le rideau+, c’est-à-dire sa chair+, 21  et puisque nous avons un grand prêtre [établi] sur la maison de Dieu+, 22  approchons-​nous avec des cœurs vrais, dans la pleine certitude de la foi, nos cœurs ayant été, par aspersion, purifiés d’une conscience méchante+ et nos corps lavés avec une eau pure+. 23  Tenons ferme la déclaration publique* de notre espérance+ sans vaciller+, car il est fidèle+, celui qui a promis. 24  Et considérons-​nous les uns les autres pour nous inciter+ à l’amour et aux belles œuvres+, 25  n’abandonnant pas notre assemblée*+, comme c’est l’habitude de quelques-uns, mais nous encourageant+ mutuellement, et cela d’autant plus que vous voyez approcher le jour+. 26  Car si nous pratiquons le péché volontairement+ après avoir reçu la connaissance exacte de la vérité+, il ne reste plus pour les péchés aucun sacrifice+, 27  mais [il y a] une certaine attente terrible du jugement+ et [il y a] une jalousie ardente qui va consumer ceux qui s’opposent+. 28  Si quelqu’un a repoussé la loi de Moïse, il meurt sans compassion, sur le témoignage de deux ou trois+. 29  D’une punition combien plus sévère+ pensez-​vous que sera jugé digne l’homme qui aura piétiné+ le Fils de Dieu et qui aura considéré comme une chose ordinaire le sang+ de l’alliance par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé avec mépris l’esprit+ de la faveur imméritée ? 30  Car nous connaissons celui qui a dit : “ À moi la vengeance ; c’est moi qui paierai de retour*+ ” ; et encore : “ Jéhovah* jugera son peuple+. ” 31  C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant+. 32  Cependant, rappelez-​vous toujours les jours passés où, après avoir été éclairés+, vous avez enduré un grand combat dans les souffrances+ : 33  tantôt vous avez été exposés comme dans un théâtre+ aux opprobres et aux tribulations, tantôt vous vous êtes associés à ceux qui passaient par une telle expérience+. 34  Car vous avez eu de la compassion pour ceux qui étaient en prison et vous avez accepté avec joie le pillage+ de vos biens, sachant que vous avez, vous, une possession meilleure et durable+. 35  Ne rejetez donc pas votre franchise+, laquelle obtient une grande récompense+. 36  Car vous avez besoin d’endurance+, afin que, après avoir fait la volonté de Dieu+, vous receviez l’[accomplissement de] la promesse+. 37  Car encore “ très peu de temps+ ”, et “ celui qui vient arrivera et il ne tardera pas+ ”. 38  “ Mais mon juste vivra en raison de la foi+ ”, et, “ s’il recule, mon âme ne prend pas plaisir en lui+ ”. 39  Or nous ne sommes pas de ceux qui reculent pour la destruction+, mais de ceux qui ont foi pour le maintien en vie de l’âme+.

Notes

“ qui font un service sacré ”. Gr. : latreuontas ; J18(héb.) : haʽovedhim, “ ceux qui servent (adorent) ”. Voir Ex 3:12, note.
“ holocaustes ”. Gr. : holokautômata ; lat. : holocaustomata. Ces holocaustes sont des sacrifices entièrement consumés par le feu.
“ rouleau du livre ”. Ou : “ rouleau ”.
“ ta volonté ”. Gr. : to thélêma sou ; lat. : voluntatem tuam ; J17,18,22(héb.) : retsônekha.
Voir App. 1D.
“ il dit ensuite ”, VgmssSyh(marge) et mss minuscules (cursifs) 104, 323, 945, 1739, 1881, etc.
Ou : “ franchise ”. Lit. : “ franc-parler, liberté de langage ”.
Voir 9:8, note.
“ déclaration publique ”. Lit. : “ confession ”.
C.-à-d. assemblée du culte. Ou : “ le rassemblement de nous-​mêmes ”. Gr. : épisunagôgên héautôn.
“ c’est moi qui paierai de retour ”, P46א*D*ItSy; אcADcSy: “ c’est moi qui paierai de retour, dit [le] Seigneur ” ; J3,7,8,11-16,24 : “ c’est moi qui paierai de retour, dit Jéhovah ”.
Voir App. 1D.