Genèse 44​:​1-34

44  Plus tard, il donna ordre à l’homme qui était au-dessus de sa maison+, en disant : “ Remplis de vivres les sacs de ces hommes, autant qu’ils peuvent en porter, et mets l’argent de chacun à l’entrée de son sac+.  Mais ma coupe, la coupe d’argent, tu dois la mettre à l’entrée du sac du plus jeune, avec l’argent de ses céréales. ” Il fit donc selon la parole que Joseph avait dite+.  Le matin était devenu lumière quand on renvoya les hommes+, eux et leurs ânes.  Ils sortirent de la ville. Ils ne s’en étaient guère éloignés lorsque Joseph dit à l’homme qui était au-dessus de sa maison : “ Lève-​toi ! Poursuis ces hommes, oui rattrape-​les et dis-​leur : ‘ Pourquoi avez-​vous rendu le mal pour le bien+ ?  N’est-​ce pas là l’objet dans lequel boit mon maître et au moyen duquel il lit habilement les présages+ ? Vous avez commis là une mauvaise action. ’ ”  Finalement il les rattrapa et leur dit ces paroles.  Mais ils lui dirent : “ Pourquoi mon seigneur parle-​t-​il en ces termes ? Il est impensable que tes serviteurs fassent une chose pareille !  Voyons, l’argent que nous avons trouvé à l’entrée de nos sacs, nous te l’avons rapporté du pays de Canaan+. Comment donc pourrions-​nous voler argent ou or de la maison de ton maître+ ?  Que celui de tes esclaves* chez qui on trouvera l’[objet] meure, et que nous devenions nous-​mêmes esclaves de mon maître+. ” 10  Alors il dit : “ Que dès maintenant il en soit exactement selon vos paroles+. Celui chez qui on trouvera l’[objet] deviendra donc mon esclave+, mais vous, vous serez reconnus innocents. ” 11  Là-dessus ils descendirent bien vite à terre chacun son sac et ils ouvrirent chacun son sac. 12  Il se mit à fouiller soigneusement. Il commença par le plus âgé et finit par le plus jeune. La coupe fut enfin trouvée dans le sac de Benjamin+. 13  Alors ils déchirèrent leurs manteaux+, rechargèrent chacun son âne et retournèrent à la ville. 14  Puis Juda+ et ses frères entrèrent dans la maison de Joseph ; celui-ci était encore là ; alors ils tombèrent à terre, devant lui+. 15  Joseph leur dit alors : “ Quelle est cette action que vous avez commise ? Ne saviez-​vous pas qu’un homme comme moi sait lire habilement les présages+ ? ” 16  Là-dessus Juda s’écria : “ Que dirons-​nous à notre maître ? Comment parlerons-​nous ? Et comment pourrons-​nous montrer que nous sommes justes+ ? Le [vrai] Dieu a trouvé la faute de tes esclaves+. Voici que nous sommes esclaves de mon maître+, et nous, et celui dans la main duquel a été trouvée la coupe ! ” 17  Mais il dit : “ Il est impensable que je fasse cela+ ! L’homme en la main duquel a été trouvée la coupe, c’est lui qui deviendra mon esclave+. Quant à vous autres, montez en paix vers votre père+. ” 18  Alors Juda s’approcha de lui et dit : “ Je te prie, mon maître, s’il te plaît, laisse ton esclave dire une parole aux oreilles de mon maître+, sans que ta colère+ s’enflamme contre ton esclave, car avec toi c’est comme avec Pharaon*+. 19  Mon maître* a questionné ses esclaves, en disant : ‘ Avez-​vous un père ou un frère ? ’ 20  Nous avons donc dit à mon maître : ‘ Oui, nous avons un vieux père et un enfant de sa vieillesse, le plus jeune+. Mais le frère de celui-ci est mort, si bien qu’il est resté seul de sa mère+, et son père l’aime particulièrement. ’ 21  Puis tu as dit à tes esclaves : ‘ Faites-​le descendre vers moi pour que je fixe mon œil sur lui+. ’ 22  Mais nous avons dit à mon maître : ‘ Le garçon ne peut pas quitter son père. S’il quittait son père, celui-ci mourrait à coup sûr+. ’ 23  Alors tu as dit à tes esclaves : ‘ Si votre plus jeune frère ne descend pas avec vous, vous ne pourrez plus voir ma face+. ’ 24  “ Et il est arrivé que nous sommes montés vers ton esclave mon père et que nous lui avons alors rapporté les paroles de mon maître. 25  Plus tard, notre père a dit : ‘ Retournez, achetez-​nous un peu de vivres+. ’ 26  Mais nous avons dit : ‘ Nous ne pouvons descendre. Si notre plus jeune frère est avec nous, nous descendrons sans faute ; car nous ne pouvons voir la face de l’homme, si notre plus jeune frère n’est pas avec nous+. ’ 27  Alors ton esclave mon père nous a dit : ‘ Vous, vous savez bien que ma femme ne m’a donné que deux fils+. 28  Plus tard, l’un est parti d’auprès de moi et je me suis écrié : “ Ah ! il a certainement été mis en pièces+ ! ” Et je ne l’ai pas revu jusqu’à présent. 29  Si vous enleviez encore celui-ci hors de ma vue et s’il lui arrivait un accident mortel, à coup sûr vous feriez descendre, dans le malheur, mes cheveux gris au shéol+. ’ 30  “ Et maintenant, dès que j’arriverai chez ton esclave mon père sans que le garçon soit avec nous, l’âme de l’un étant liée à l’âme de l’autre+, 31  alors voici ce qui ne manquera pas d’arriver : dès qu’il verra que le garçon n’est pas là, il mourra, et tes esclaves feront vraiment descendre, dans le chagrin, les cheveux gris de ton esclave notre père au shéol*. 32  Car ton esclave est devenu garant+ du garçon, tant qu’il serait loin de son père, en disant : ‘ Si je ne te le ramène pas, alors j’aurai péché contre mon père pour toujours*+. ’ 33  Maintenant donc, s’il te plaît, que ton esclave reste à la place du garçon comme esclave de mon maître, afin que le garçon monte avec ses frères+. 34  Comment, en effet, pourrai-​je monter vers mon père sans que le garçon soit avec moi, de peur que je ne sois alors spectateur du malheur qui trouvera mon père+ ? ”

Notes

Ou : “ serviteurs ”.
Ou : “ tu es comme Pharaon ”.
Ou : “ Mon seigneur ”.
“ au shéol ”. Héb. : sheʼolah ; gr. : éis haïdou ; syr. : lashioul ; lat. : ad inferos. Voir App. 4B.
Lit. : “ tous les jours ”.