Genèse 40​:​1-23

40  Or, après ces choses, il arriva que l’échanson+ du roi d’Égypte et le panetier péchèrent contre leur seigneur* le roi d’Égypte+.  Pharaon s’indigna contre ses deux fonctionnaires+, contre le chef* des échansons et contre le chef des panetiers+.  Il les mit donc dans la prison de la maison du chef de la garde personnelle+, dans la maison d’arrêt+, le lieu où Joseph était prisonnier.  Alors le chef de la garde personnelle chargea Joseph [de se tenir] près d’eux, pour les servir+ ; et ils restèrent en prison un certain nombre de jours.  Alors ils rêvèrent tous deux un rêve+, chacun son propre rêve, dans la même nuit+, chacun son rêve — [chaque rêve] ayant son interprétation+ —, l’échanson et le panetier qui appartenaient au roi d’Égypte, qui étaient prisonniers dans la maison d’arrêt+.  Lorsque Joseph vint vers eux, au matin, et qu’il les vit, eh bien, voici : ils étaient abattus+.  Et il se mit à interroger les fonctionnaires de Pharaon qui étaient avec lui dans la prison de la maison de son maître, en disant : “ Pourquoi votre visage est-​il triste aujourd’hui+ ? ”  Alors ils lui dirent : “ Nous avons rêvé un rêve, et il n’y a pas d’interprète avec nous. ” Mais Joseph leur dit : “ Les interprétations n’appartiennent-​elles pas à Dieu+ ? Racontez-​moi cela, s’il vous plaît. ”  Alors le chef des échansons raconta son rêve à Joseph et lui dit : “ Dans mon rêve, eh bien, voici qu’il y avait une vigne devant moi. 10  Sur la vigne il y avait trois sarments, et elle semblait bourgeonner+. Ses fleurs sortirent. Ses grappes firent mûrir leurs raisins. 11  La coupe de Pharaon était dans ma main ; alors je pris les raisins et les pressai sur la coupe de Pharaon+. Puis je mis la coupe dans la main de Pharaon+. ” 12  Alors Joseph lui dit : “ Voici son interprétation+ : les trois sarments sont trois jours. 13  D’ici trois jours, Pharaon élèvera ta tête et vraiment il te rétablira dans ta fonction+ ; oui, tu mettras la coupe de Pharaon dans sa main, suivant la précédente coutume, quand tu étais son échanson+. 14  Mais il faudra que tu te souviennes de moi, dès que tout ira bien pour toi+ ; il faudra, s’il te plaît, que tu uses de bonté de cœur à mon égard, que tu fasses mention de moi à Pharaon+, et tu devras me faire sortir de cette maison. 15  Car c’est par un rapt que j’ai réellement été enlevé du pays des Hébreux+ et, ici même, je n’ai rien fait pour qu’on me mette dans le cachot*+. ” 16  Quand le chef des panetiers vit qu’il avait interprété en bien, il dit alors à Joseph : “ Moi aussi, j’étais dans mon rêve, et voici qu’il y avait trois corbeilles de pain blanc sur ma tête ; 17  dans la corbeille supérieure il y avait, pour Pharaon, toutes sortes d’aliments+, ouvrage de panetier, et il y avait des oiseaux+ qui les mangeaient dans la corbeille au-dessus de ma tête. ” 18  Alors Joseph répondit et dit : “ Voici son interprétation+ : les trois corbeilles sont trois jours. 19  D’ici trois jours, Pharaon élèvera ta tête de dessus toi et vraiment il te pendra à un poteau*+ ; oui, les oiseaux mangeront ta chair de dessus toi+. ” 20  Or, le troisième jour, c’était l’anniversaire de la naissance+ de Pharaon ; il fit alors un festin pour tous ses serviteurs et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers au milieu de ses serviteurs+. 21  Il fit donc retourner le chef des échansons à son poste d’échanson+, et il continua de mettre la coupe dans la main de Pharaon. 22  Mais le chef des panetiers, il le pendit+, comme Joseph le leur avait interprété+. 23  Cependant le chef des échansons ne se souvint pas de Joseph ; il l’oubliait+.

Notes

“ contre leur seigneur ”. Héb. : laʼadhonéhèm, pl. de ʼadhôn, pour exprimer l’excellence. Cf. 39:2, note.
Héb. : sar ; en 12:15, où il est au pl., ce mot est traduit par “ princes ”.
Lit. : “ la citerne ”, c.-à-d. une fosse qui en avait la forme et qui servait de prison.
Ou : “ à un bois ”. Lit. : “ un arbre (bois) ”. Gr. : xulou ; lat. : cruce (de crux). Voir 41:13, note.