Genèse 4​:​1-26

4  Or Adam eut des relations avec Ève sa femme et elle devint enceinte+. Par la suite, elle mit au monde Caïn*+ et dit : “ J’ai produit* un homme avec l’aide de Jéhovah+. ”  Plus tard, elle accoucha encore : de son frère Abel+. Et Abel devint gardien de moutons+, mais Caïn devint cultivateur du sol+.  Et il arriva, au bout d’un certain temps*, que Caïn se mit à apporter des fruits du sol+ en offrande à Jéhovah+.  Mais quant à Abel, il apporta, lui aussi, quelques premiers-nés+ de son petit bétail, et même leurs morceaux gras+. Or, tandis que Jéhovah regardait avec faveur Abel et son offrande+,  il ne regarda pas avec faveur Caïn et son offrande+. Et Caïn s’enflamma d’une grande colère+, et son visage s’allongea.  Alors Jéhovah dit à Caïn : “ Pourquoi es-​tu enflammé de colère et pourquoi ton visage s’est-​il allongé ?  Si tu te mets à bien agir, n’y aura-​t-​il pas élévation+ ? Mais si tu ne te mets pas à bien agir, il y a le péché tapi à l’entrée, et vers toi est son désir+ ; et toi, te rendras-​tu maître de lui+ ? ”  Après cela, Caïn dit à Abel son frère : [“ Allons aux champs. ”]* Et voici ce qui arriva : tandis qu’ils étaient aux champs, Caïn se jeta sur Abel son frère et le tua+.  Plus tard, Jéhovah dit à Caïn : “ Où est Abel ton frère+ ? ” Il dit : “ Je ne sais pas. Suis-​je le gardien de mon frère+ ? ” 10  Mais il dit : “ Qu’as-​tu fait ? Écoute* ! Le sang* de ton frère crie du sol vers moi+. 11  Et maintenant tu es maudit, banni du sol+, qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère+. 12  Quand tu cultiveras le sol, il ne te rendra pas sa force*+. Tu deviendras errant et fugitif sur la terre+. ” 13  Mais Caïn dit à Jéhovah : “ Ma punition pour la faute est trop grande pour être portée. 14  Oui, voici que tu me chasses en ce jour de dessus la surface du sol, et de devant ta face je serai caché+ ; je dois devenir errant+ et fugitif sur la terre, et il est certain que quiconque me rencontrera me tuera+. ” 15  Mais Jéhovah lui dit : “ C’est pourquoi* quiconque tuera Caïn devra subir la vengeance sept fois+. ” Jéhovah établit alors un signe pour Caïn pour que ne le frappe pas quiconque le rencontrerait+. 16  Alors Caïn s’éloigna de devant la face de Jéhovah+ et s’établit au pays de la Condition de Fugitif*, à l’est d’Éden. 17  Par la suite, Caïn eut des relations avec sa femme+ ; elle devint enceinte et mit au monde Hénok. Puis il entreprit de bâtir une ville et appela le nom de la ville d’après le nom de son fils Hénok+. 18  Plus tard, à Hénok naquit Irad. Irad devint père de Mehouyaël, Mehouyaël devint père de Methoushaël et Methoushaël devint père de Lamek. 19  Or Lamek prit pour lui deux femmes. Le nom de la première était Ada et le nom de la deuxième était Tsilla. 20  Par la suite, Ada mit au monde Yabal. Il fut l’ancêtre de ceux qui habitent sous des tentes+ et qui ont du bétail+. 21  Le nom de son frère était Youbal. Il fut l’ancêtre* de tous ceux qui manient la harpe+ et le chalumeau*+. 22  Quant à Tsilla, elle aussi accoucha : de Toubal-Caïn, qui forgeait* toutes sortes d’outils de cuivre et de fer+. La sœur de Toubal-Caïn était Naama. 23  Alors Lamek composa ces paroles* pour ses femmes Ada et Tsilla : “ Entendez ma voix, femmes de Lamek,prêtez l’oreille à ma parole* :J’ai tué un homme* pour m’avoir blessé*,oui, un jeune homme pour m’avoir donné un coup*. 24  Si Caïn doit être vengé sept fois+,alors Lamek soixante-dix fois et sept. ” 25  Et Adam eut encore des relations avec sa femme, et ainsi elle mit au monde un fils et l’appela du nom de Seth*+, car, disait-​elle : “ Dieu a assigné une autre semence* à la place d’Abel, parce que Caïn l’a tué+. ” 26  À Seth, lui aussi, il naquit un fils ; il l’appela alors du nom d’Énosh+. À cette époque-​là on commença d’invoquer le nom de Jéhovah+.

Notes

Signifie : “ Chose produite ”. Ève explique pourquoi elle lui a donné ce nom.
“ J’ai produit ”. Héb. : qanithi (de qanah, “ produire ”).
Lit. : “ des jours ”.
SamLXXItSy ajoutent ces mots entre crochets ; Vg : “ Sortons dehors ” ; manque dans M ; un blanc apparaît à cet endroit dans certains mss et éd.
Lit. : “ La voix de ”.
Lit. : “ sangs ”, suivi de “ crie ”.
C.-à-d. : “ son produit ”. Héb. : koḥah.
“ C’est pourquoi ”. Héb. : lakhén ; LXXSyVg ont lu loʼ khén dans le texte héb. original et l’ont traduit par “ [Il n’en sera] pas ainsi ”.
Ou : “ pays de Nod ”.
Lit. : “ père ”.
Ou : “ la flûte ”. P.-ê. constitué de plusieurs tuyaux.
Lit. : “ marteleur de ”.
“ Alors (...) composa ces paroles ”. Lit. : “ Alors (...) dit ”, à l’imparfait en héb. (Voir App. 3C.) Le vb. “ composer ” convient ici puisque Lamek produisit alors un poème.
Ou : “ mon chant (poème) ”. Héb. : ʼimrathi. Dans les Écritures ce mot est utilisé en rapport avec la poésie.
La particule héb. ki précédant le mot ʼish, “ un homme ”, est purement liminaire et n’a donc pas lieu d’être traduite.
Lit. : “ pour ma blessure ”.
Lit. : “ pour mon coup ”.
Signifie : “ Assigné, Mis, Placé ”, dans le sens de remplacer ou de substituer.
Ou : “ descendance, postérité ”.