Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Genèse 38​:​1-30

38  Or, pendant ce temps, il arriva ceci : quand Juda descendit de chez ses frères, il dressa [sa tente] près d’un homme, un Adoullamite+ ; son nom c’était Hira.  Là, Juda vit la fille d’un certain Cananéen+ ; son nom à lui* c’était Shoua. Alors il la prit et eut des rapports avec elle.  Elle devint enceinte. Plus tard, elle mit au monde un fils et il l’appela du nom d’Er+.  Elle devint de nouveau enceinte. Par la suite, elle mit au monde un fils et l’appela du nom d’Onân.  Une fois encore, elle mit au monde un fils et l’appela du nom de Shéla. Or il* était à Akzib* à l’époque où elle le mit au monde+.  Par la suite, Juda prit une femme pour Er son premier-né ; son nom c’était Tamar+.  Mais Er le premier-né de Juda était mauvais aux yeux de Jéhovah+ ; aussi Jéhovah le fit mourir+.  Alors Juda dit à Onân : “ Aie des rapports avec* la femme de ton frère, consomme avec elle le mariage léviratique* et suscite une descendance à ton frère+. ”  Mais Onân savait que cette descendance ne serait pas à lui+ ; voici donc ce qui se produisit : quand il lui arrivait d’avoir des rapports avec la femme de son frère, il laissait le sperme se perdre à terre*, pour ne pas donner de descendance à son frère+. 10  Or ce qu’il faisait fut mauvais aux yeux de Jéhovah+ ; il le fit donc mourir lui aussi+. 11  Juda dit alors à Tamar sa belle-fille : “ Habite en veuve dans la maison de ton père jusqu’à ce que grandisse Shéla mon fils+. ” Car il se disait* : “ Il se peut que lui aussi meure comme ses frères+. ” Tamar s’en alla donc et continua d’habiter dans la maison de son père+. 12  Ainsi les jours devinrent nombreux, et la fille de Shoua, la femme de Juda+, mourut ; Juda observa la période de deuil+. Ensuite il monta, lui et Hira son compagnon l’Adoullamite+, vers les tondeurs de ses moutons, à Timna+. 13  Et on [l’]annonça à Tamar : “ Voici que ton beau-père monte à Timna pour tondre ses moutons+. ” 14  Alors elle ôta de sur elle les vêtements de son veuvage, se couvrit d’un châle, se voila et s’assit à l’entrée d’Énaïm, qui est sur la route de Timna. Car elle voyait que Shéla avait grandi et que pourtant elle ne lui avait pas été donnée pour femme+. 15  Quand Juda l’aperçut, aussitôt il la prit pour une prostituée*+, parce qu’elle avait couvert son visage+. 16  Alors il dévia vers elle, près de la route, et dit : “ S’il te plaît, permets que j’aie des rapports avec toi+. ” Car il ne savait pas que c’était sa belle-fille+. Mais elle dit : “ Que me donneras-​tu pour que tu aies des rapports avec moi+ ? ” 17  À quoi il dit : “ Moi, j’enverrai un chevreau du troupeau. ” Mais elle dit : “ Donneras-​tu un gage jusqu’à ce que tu l’envoies+ ? ” 18  Il reprit : “ Quel est le gage que je te donnerai ? ” À quoi elle dit : “ Ton anneau à cachet+, ton cordon et ton bâton qui est dans ta main. ” Alors il les lui donna et eut des rapports avec elle, de sorte qu’elle devint enceinte de lui. 19  Puis elle se leva et s’en alla, elle ôta son châle de sur elle et revêtit les vêtements de son veuvage+. 20  Et Juda envoya le chevreau par la main de son compagnon l’Adoullamite+, pour reprendre le gage de la main de la femme, mais il ne la trouva pas. 21  Il se mit à interroger les hommes de son lieu, en disant : “ Où est la prostituée sacrée [qui se tenait] à Énaïm, au bord de la route ? ” Mais ils disaient : “ Il n’y a jamais eu de prostituée sacrée+ en ce lieu. ” 22  Finalement il revint vers Juda et dit : “ Je ne l’ai pas trouvée et même les hommes du lieu ont dit : ‘ Il n’y a jamais eu de prostituée sacrée en ce lieu. ’ ” 23  Alors Juda dit : “ Qu’elle les prenne pour elle, afin que nous ne tombions pas dans le mépris+. En tout cas, j’ai envoyé ce chevreau, mais toi, tu ne l’as pas trouvée. ” 24  Or, environ trois mois plus tard, il arriva qu’on annonça à Juda : “ Tamar ta belle-fille s’est prostituée+ et voilà même qu’elle est enceinte+ par suite de sa prostitution*. ” Alors Juda dit : “ Faites-​la sortir et qu’elle soit brûlée+. ” 25  Comme on la faisait sortir, elle envoya dire à son beau-père : “ C’est de l’homme à qui appartiennent ces choses que je suis enceinte+. ” Et elle ajouta : “ Examine+, s’il te plaît, à qui appartiennent ces choses : l’anneau à cachet, le cordon* et le bâton+. ” 26  Alors Juda les examina et dit+ : “ Elle est plus juste que moi+, puisque je ne l’ai pas donnée à Shéla mon fils+. ” Et il n’eut plus de relations avec elle après cela+. 27  Or voici ce qui arriva : au temps de ses couches, eh bien, voilà qu’il y avait des jumeaux dans son ventre. 28  Et il se passa ceci : comme elle accouchait, l’un d’eux tendit la main, et l’accoucheuse aussitôt prit la main et y attacha un morceau d’écarlate, en disant : “ Celui-ci est sorti le premier. ” 29  Finalement voici ce qui arriva : dès qu’il retira sa main, eh bien, voilà que son frère sortit, si bien qu’elle s’écria : “ Que veux-​tu dire par là, que tu aies provoqué une rupture* pour toi ? ” On l’appela donc du nom de Pérets*+. 30  Ensuite sortit son frère sur la main duquel était le morceau d’écarlate, et on l’appela du nom de Zérah*+.

Notes

“ à lui ”, M ; fém. dans LXXSy.
“ il ”, c.-à-d. Juda ; fém. dans LXX.
On pense qu’il s’agit de la même Akzib qu’en Jos 15:44 et Mi 1:14 ; M : “ Kezib ”.
Lit. : “ Va vers ”.
Du lat. levir, “ beau-frère ”. Ou : “ accomplis ton devoir de beau-frère ”. Plus tard, Jéhovah reconnaîtra officiellement cette disposition dans la Loi de Moïse, en Dt 25:5-9.
Lit. : “ il [le] laissait se perdre à terre ”.
Ou : “ il pensait ”.
“ prostituée ”. Gr. : pornên. Voir 1Co 6:15, note.
Ou : “ fornication ”.
“ cordon ”, TOLXXSyVg ; pl. dans M.
C.-à-d. une déchirure périnéale.
Signifie : “ Rupture, Rupture du périnée ”.
P.-ê. forme abrégée de Zerahia.