Aller au contenu

Aller au sommaire

Les Témoins de Jéhovah

Sélectionner la langue Français

Genèse 31​:​1-55

31  Par la suite, il apprit les propos des fils de Labân, qui disaient : “ Jacob a pris tout ce qui appartenait à notre père, et c’est de ce qui appartenait à notre père qu’il a amassé toute cette fortune+. ”  Quand Jacob regardait la figure de Labân, voici qu’elle n’était plus avec lui comme autrefois+.  Finalement Jéhovah dit à Jacob : “ Retourne au pays de tes pères et dans ta parenté*+, et je resterai avec toi+. ”  Alors Jacob envoya appeler Rachel et Léa à la campagne, vers son petit bétail,  et il leur dit : “ Je vois la figure de votre père ; [je m’aperçois] qu’il n’est plus envers moi comme autrefois+ ; mais le Dieu de mon père a été avec moi+.  Et vous, vous savez parfaitement que, de toute ma force, j’ai servi votre père+.  Votre père s’est joué de moi*, il a changé dix fois mon salaire, mais Dieu* ne lui a pas permis de me faire du mal+.  S’il disait ainsi : ‘ Les mouchetés seront ton salaire ’, alors toutes les bêtes produisaient des mouchetés ; mais s’il disait ainsi : ‘ Les rayés seront ton salaire ’, alors toutes les bêtes produisaient des rayés+.  Dieu enlevait donc le troupeau de votre père et il me le donnait+. 10  Enfin, il est arrivé, au temps où les bêtes entraient en chaleur, que j’ai levé les yeux et j’ai vu, dans un rêve+, ce spectacle : voici que les boucs qui montaient sur les bêtes étaient rayés, mouchetés et tachetés+. 11  Alors l’ange du [vrai] Dieu m’a dit dans le rêve : ‘ Jacob ! ’ À quoi j’ai dit : ‘ Me voici+. ’ 12  Il a repris : ‘ Lève tes yeux, s’il te plaît, et vois : tous les boucs qui montent sur les bêtes sont rayés, mouchetés et tachetés, car j’ai vu tout ce que te fait Labân+. 13  Je suis le [vrai] Dieu de Béthel*+, où tu as oint une colonne+ et où tu m’as fait un vœu+. Maintenant lève-​toi, sors de ce pays et retourne au pays de ta naissance*+. ’ ” 14  Alors Rachel et Léa répondirent et lui dirent : “ Y a-​t-​il pour nous encore une part d’héritage* dans la maison de notre père+ ? 15  Oui, ne sommes-​nous pas considérées par lui comme des étrangères, puisqu’il nous a vendues, de sorte qu’il continue bel et bien à manger de cet argent qui a été donné pour nous+ ? 16  Car toute la richesse que Dieu* a enlevée à notre père est à nous et à nos enfants+. Fais donc maintenant tout ce que Dieu t’a dit+. ” 17  Alors Jacob se leva et fit monter ses enfants et ses femmes sur les chameaux+ ; 18  et il se mit à pousser devant lui tout son troupeau avec tous les biens qu’il avait amassés+, le troupeau de son acquisition qu’il avait amassé en Paddân-Aram, pour aller vers Isaac son père au pays de Canaan+. 19  Or Labân était allé tondre ses moutons. Pendant ce temps, Rachel vola les teraphim*+ qui appartenaient à son père. 20  Ainsi Jacob abusa l’esprit* de Labân le Syrien, car il ne lui avait pas annoncé qu’il s’enfuyait. 21  Alors il s’enfuit, lui et tout ce qui était à lui, il se leva et traversa le Fleuve+. Puis il dirigea sa face vers la région montagneuse de Guiléad*+. 22  Plus tard, le troisième jour, on annonça à Labân que Jacob s’était enfui. 23  Alors il prit ses frères avec lui, le poursuivit+ la distance de sept jours de route et le rejoignit dans la région montagneuse de Guiléad. 24  Mais Dieu vint vers Labân le Syrien+ dans un rêve de nuit+ et lui dit : “ Garde-​toi de parler avec Jacob en bien ou en mal*+. ” 25  Et Labân s’avança vers Jacob, alors que Jacob avait dressé sa tente dans la montagne et que Labân avait fait camper ses frères* dans la région montagneuse de Guiléad. 26  Puis Labân dit à Jacob : “ Qu’as-​tu fait ? Ainsi tu as abusé mon esprit* et tu as emmené mes filles comme des captives de l’épée+. 27  Pourquoi a-​t-​il fallu que tu t’enfuies en secret et que tu m’abuses ? Et [pourquoi] ne m’as-​tu pas averti ? Mais je t’aurais renvoyé avec joie et avec chants+, avec le tambourin et avec la harpe+. 28  Tu ne m’as pas donné l’occasion d’embrasser mes enfants* et mes filles+. Voyons, tu as agi sottement. 29  Il est au pouvoir de ma main de vous faire du mal+, mais le Dieu de votre père m’a parlé la nuit dernière, en disant : ‘ Garde-​toi de parler avec Jacob en bien ou en mal+. ’ 30  Alors que tu t’en es allé pour de bon maintenant, parce que tu languissais intensément après la maison de ton père, pourquoi donc as-​tu volé mes dieux*+ ? ” 31  Alors, en réponse, Jacob dit à Labân : “ C’est que j’avais peur+. Je me disais en effet : ‘ Tu pourrais bien m’arracher de force tes filles ! ’ 32  Qu’il ne vive pas, celui chez qui tu trouveras tes dieux*+. Devant nos frères, examine toi-​même ce qui est chez moi et prends[-​les] pour toi+. ” Or Jacob ne savait pas que Rachel les avait volés+. 33  Labân entra donc dans la tente de Jacob, et dans la tente de Léa, et dans la tente des deux esclaves*+, mais il ne [les] trouva pas. Finalement il sortit de la tente de Léa et entra dans la tente de Rachel. 34  Or Rachel avait pris les teraphim ; elle les mit alors dans la corbeille de la selle* du chameau, et elle restait assise dessus. Et Labân palpait par toute la tente, mais il ne [les] trouva pas. 35  Alors elle dit à son père : “ Que la colère ne luise pas dans les yeux de mon seigneur*+, si je ne puis me lever devant toi, car j’ai ce que les femmes ont coutume d’avoir+. ” Et il continua de fouiller soigneusement, mais il ne trouva pas les teraphim+. 36  Alors Jacob se mit en colère+ et se prit de querelle avec Labân, et en réponse Jacob dit encore à Labân : “ Quelle est la révolte chez moi+, quel est mon péché, pour que tu m’aies poursuivi avec acharnement+ ? 37  Maintenant que tu as palpé tous mes objets, qu’as-​tu trouvé de tous les objets de ta maison+ ? Mets-​le ici devant mes frères et tes frères+, et qu’ils prononcent entre nous deux+. 38  Voici vingt ans que je suis avec toi. Tes brebis et tes chèvres n’ont pas avorté+, et je n’ai jamais mangé les béliers de ton petit bétail. 39  Je ne t’ai [jamais] rapporté un animal déchiré+. J’en supportais moi-​même la perte. Qu’un [animal] ait été volé de jour ou qu’il ait été volé de nuit, tu le réclamais de ma main+. 40  J’étais, moi, celui que la chaleur consume le jour et le froid la nuit, et mon sommeil fuyait loin de mes yeux+. 41  Cela fait vingt ans que je suis dans ta maison. Je t’ai servi* quatorze ans pour tes deux filles et six ans pour ton petit bétail, et tu as changé dix fois mon salaire+. 42  Si le Dieu de mon père+, le Dieu d’Abraham et l’Effroi* d’Isaac+, n’avait été de mon côté, tu m’aurais maintenant renvoyé les mains vides. Dieu a vu ma misère et le labeur de mes mains, de sorte qu’il t’a repris* la nuit dernière+. ” 43  Alors Labân, en réponse, dit à Jacob : “ Les filles sont mes filles et les enfants sont mes enfants, le petit bétail est mon petit bétail et tout ce que tu vois est à moi et à mes filles. Que puis-​je faire aujourd’hui contre celles-ci, ou contre leurs enfants qu’elles ont mis au monde ? 44  Et maintenant viens, concluons une alliance+, moi et toi, et elle doit servir* de témoin entre moi et toi+. ” 45  Jacob prit alors une pierre et la dressa en colonne+. 46  Puis Jacob dit à ses frères : “ Ramassez des pierres ! ” Et ils prirent des pierres et firent un tas+. Ensuite ils mangèrent là sur ce tas. 47  Labân l’appelait Yegar-Sahadoutha*, mais Jacob l’appela Galéed*. 48  Alors Labân dit : “ Ce tas est aujourd’hui témoin entre moi et toi. ” C’est pourquoi il l’appela du nom de Galéed+, 49  et La Tour de Garde*, parce qu’il dit : “ Que Jéhovah guette entre moi et toi, quand nous serons hors de vue* l’un de l’autre+. 50  Si tu te mets à affliger mes filles+ et si tu te mets à prendre des femmes en plus de mes filles, il n’y a pas d’homme avec nous. Vois* ! Dieu est témoin entre moi et toi+. ” 51  Puis Labân dit à Jacob : “ Voici ce tas et voici la colonne que j’ai érigée entre moi et toi. 52  Témoin est ce tas, et chose qui témoigne est la colonne+, que moi, je ne passerai pas ce tas [pour aller] contre toi et que toi, tu ne passeras pas ce tas et cette colonne [pour venir] contre moi, pour [faire] du mal+. 53  Que le dieu* d’Abraham+ et le dieu de Nahor+ jugent* entre nous, le dieu* de leur père. ” Mais Jacob jura par l’Effroi de son père Isaac+. 54  Ensuite Jacob sacrifia un sacrifice dans la montagne et invita ses frères à manger le pain+. Ils mangèrent donc le pain et passèrent la nuit dans la montagne*. 55  Mais Labân se leva de bon matin, embrassa+ ses enfants* et ses filles et les bénit+. Puis Labân se mit en route pour retourner en son lieu*+.

Notes

Ou : “ ton lieu d’origine ”. Lit. : “ ton lieu de naissance ”.
Ou : “ m’a trompé ”.
“ Dieu ”, MLXXVg ; Sam : “ Jéhovah ”.
“ le [vrai] Dieu de Béthel ”. Héb. : haʼÉl Béth-ʼÉl ; LXX : “ le Dieu qui t’est apparu dans le lieu de Dieu ”. Voir App. 1G.
Ou : “ parenté ”.
Lit. : “ une part et un héritage (possession) ” ; figure de rhétorique, hendiadis. Cf. 3:16, note.
“ Dieu ”, MLXXVg ; Sam : “ Jéhovah ”.
“ teraphim ”, M ; LXXVg : “ idoles ” ; Sy : “ images ”.
Lit. : “ vola le cœur ”.
Gr. et lat. : Galaad.
Lit. : “ de bien jusqu’à mal ”.
On devrait apparemment lire : “ Labân avait planté sa tente. ” À l’origine, on lisait “ sa tente ” au lieu de “ ses frères ”, mot héb. ressemblant.
Lit. : “ tu as volé mon cœur ”.
Ou : “ fils ”.
“ mes dieux ”. Héb. : ʼèlohay, pl., se rapporte à des faux dieux ; gr. : théous ; lat. : deos.
“ tes dieux ”. Héb. : ʼèlohèkha, pl., se rapporte à des faux dieux.
C.-à-d. esclaves femelles.
“ corbeille de la selle ”, sorte de panier où les femmes prenaient place.
“ mon seigneur ”. Héb. : ʼadhoni, formé de ʼadhôn, “ seigneur, maître ”, et du pron. suf. i, “ mon ”.
“ C’est ainsi que pendant vingt ans je t’ai servi dans ta maison ”, Vgc.
Ou : “ Celui qu’on redoute ”.
Ou : “ de sorte qu’il a prononcé une sentence ”.
Ou : “ qu’elle serve vraiment ”.
Expression araméenne (syrienne) qui signifie “ Tas [servant de] Témoin ”.
Expression héb. qui signifie “ Tas [servant de] Témoin ”.
“ et La Tour de Garde (Poste d’observation) ”. Héb. : wehamMitspah.
Lit. : “ quand nous serons cachés ”.
“ Vois ! Il n’y a pas d’homme avec nous qui voie ”, LXXmss.
Ou : “ les dieux ”. Héb. : ʼèlohé, pl. ; p.-ê. pl. parce que le Syrien Labân croyait aux teraphim.
“ Que (...) jugent ”. Le vb. est au pl. dans M. Cf. 20:13, note “ errer ”.
Ou : “ les dieux ”. Héb. : ʼèlohé, pl. ; ne se rapporte p.-ê. pas seulement à Jéhovah, car dans M le vb. “ juger ” est également au pl. SamLXXSyVg traduisent le vb. au sing. pour désigner un seul Dieu.
Dans MLXX, le chap. 31 se termine ici, avec seulement 54 v.
Ou : “ fils ”.
Dans SyVg, le chap. 31 se termine ici, avec 55 v., si bien que le chap. 32 compte un v. de moins que dans M.